Couvent de Notre-Dame du Calvaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Couvent de Notre-Dame du Calvaire
Couvent des Filles-du-Calvaire
Image illustrative de l’article Couvent de Notre-Dame du Calvaire
Présentation
Culte Catholique romain
Type Couvent
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Paris
Ville Paris
Coordonnées 48° 51′ 43″ nord, 2° 21′ 54″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Couvent de Notre-Dame du Calvaire Couvent des Filles-du-Calvaire

Le couvent de Notre-Dame du Calvaire, également appelé couvent des Filles-du-Calvaire, est un ancien couvent situé à Paris, aujourd'hui disparu.

Emplacement[modifier | modifier le code]

Le couvent des Filles du Calvaire était situé entre la rue des Filles-du-Calvaire, la rue Boucherat (actuelle rue de Turenne), la rue du Pont-aux-Choux et le boulevard des Filles-du-Calvaire[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le père Joseph achète l'hôtel d'Ardoise, propriété située au bout de la rue Vieille-du-Temple afin de fonder un deuxième établissement pour les religieuses des Filles du Calvaire[2]. Les religieuses s'installent en 1633[2]. La première pierre de l'église est posée en 1635 par la duchesse d'Aiguillon qui remplace son oncle le cardinal de Richelieu.

Le couvent achevé le devait prendre le nom couvent de la Crucifixion sur la demande du père Joseph, mais l'église est consacrée en 1650 sous le titre de la Transfiguration[2]. À cette même époque, les religieuses des Filles du Calvaire en prennent possession[3].

Les religieuses des Filles du Calvaire sont supprimées en 1790 et leur propriété est vendue comme bien national le 8 vendémiaire an V (). En 1804, la rue Neuve-de-Bretagne (actuelle rue Froissart) et de la rue Neuve-de-Ménilmontant (actuelle rue Commines) sont percées à son emplacement sans autorisation. Elles sont intégrées à la voirie publique en 1806[2]. Une troisième rue et un passage, prévus dans le cadre du lotissement de la propriété, ne sont pas réalisés[4].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  • Les ouvrages cités en bibliographie
  1. Plan détaillé de la place Royale. Feuille no 2, XVIIIe siècle [lire en ligne].
  2. a b c et d Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844, p. 441 [lire en ligne].
  3. Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris.
  4. « La Révolution et les biens nationaux », paris-atlas-historique.fr.

Bibliographie[modifier | modifier le code]