Couture (Charente)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Couture
Couture (Charente)
La mairie de Couture.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Confolens
Canton Charente-Nord
Intercommunalité Communauté de communes Val de Charente
Maire
Mandat
Jacqueline Ducloux
2014-2020
Code postal 16460
Code commune 16114
Démographie
Gentilé Couturois
Population
municipale
157 hab. (2016 en diminution de 7,65 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 50″ nord, 0° 17′ 11″ est
Altitude Min. 79 m
Max. 135 m
Superficie 10,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Couture

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Couture

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Couture

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Couture

Couture est une commune française du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les Couturois et les Couturoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Couture est une commune du Nord-Charente située à 13 km au sud-est de Ruffec, dont elle est située au sud du canton.

Elle est aussi à 4 km à l'est d'Aunac où passe la Charente, 10 km au nord-est de Mansle, 12 km au sud-ouest de Champagne-Mouton et 33 km au nord d'Angoulême[2].

À l'écart des routes importantes, la commune est traversée par la D 26 qui va de Valence à Ruffec. La D 102 passe aussi au bourg et va de Saint-Gourson à Aunac. La N 10 entre Angoulême et Poitiers passe à 7 km à l'ouest du bourg[3].

La gare la plus proche est celle de Ruffec, desservie par des TER et TGV à destination d'Angoulême, Poitiers, Paris et Bordeaux.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune comporte quelques hameaux comme Lezier et les Gouffiers sur la route de Ruffec, et les Hâtes à l'est du bourg. Le hameau du Roule est en grande partie dans la commune voisine de Saint-Sulpice[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Couture
Poursac Saint-Gourson
Aunac-sur-Charente Couture Saint-Sulpice-de-Ruffec
Saint-Front Ventouse

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est dans le calcaire du Jurassique du Bassin aquitain, comme tout le Nord-Charente. Plus particulièrement, le Callovien occupe une moitié occidentale de la surface communale. Des altérites et dépôts du Tertiaire en provenance du Massif central sous forme d'argile à silex couvrent les hauteurs sur la moitié orientale[4],[5],[6].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le relief de la commune est celui d'un plateau légèrement incliné vers le sud-ouest, d'une altitude moyenne de 110 m. Deux vallées le traversent du nord-est au sud-ouest. Le point culminant est à une altitude de 135 m, situé à l'extrémité nord. Le point le plus bas est à 79 m, situé le long de la Tiarde sur la limite sud-ouest. Le bourg, situé dans la vallée de la Tiarde, est à 90 m d'altitude[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Tiarde, affluent du Son-Sonnette et sous-affluent de la Charente, traverse la commune du nord-est au sud-ouest et passe au pied du bourg, situé sur sa rive droite[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Article connexe : Climat de la Charente.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Une forme ancienne est Cultura au XIIIe siècle[7].

La paroisse est nommée Couture d'Aulnac sur la carte de Cassini (XVIIIe siècle), car elle jouxte Aulnac.

L'origine du nom de Couture remonte au latin cultura, terre labourée, la culture par excellence[8],[9],[Note 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un ancien chemin de direction nord-ouest (Saint-Front à Verteuil) fait la limite de la commune et du canton à l'ouest[3].

L'église de Couture était le siège d'un prieuré, membre de l'abbaye de Nanteuil, qui ne semble pas avoir été conventuel.

Les plus anciens registres paroissiaux remontent à 1715[10].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2008 Françoise Perrin    
2008 En cours Jacqueline Ducloux-Ruzek SE Retraitée de l'enseignement

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2016, la commune comptait 157 habitants[Note 2], en diminution de 7,65 % par rapport à 2011 (Charente : +0,17 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
553620600645700728750734708
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
643680557568560544512445441
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
449418344365341357326275269
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2016
252210206177158160164158157
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Couture en 2007 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
1,3 
90  ans ou +
2,4 
13,9 
75 à 89 ans
23,5 
22,8 
60 à 74 ans
22,4 
15,2 
45 à 59 ans
15,3 
20,3 
30 à 44 ans
17,6 
8,9 
15 à 29 ans
5,9 
17,7 
0 à 14 ans
12,9 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[16].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Hilaire est remarquable par son clocher. Elle est inscrite aux monuments historiques depuis 1925[17].

L'église de Couture

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Plusieurs communes en France ont cette même étymologie, dont Coutures (Dordogne), Coutures (Gironde), ou Couture-d'Argenson dans les Deux-Sèvres.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 19 juillet 2014)
  2. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  3. a b c d et e Carte IGN sous Géoportail
  4. Carte du BRGM sous Géoportail
  5. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  6. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Ruffec », sur Infoterre, (consulté le 7 janvier 2012)
  7. Jean Nanglard, Livre des fiefs de Guillaume de Blaye, évêque d'Angoulême [« Liber feodorum »], t. 5, Société archéologique et historique de la Charente, (1re éd. 1273), 404 p. (lire en ligne), p. 283
  8. Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
  9. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 223.
  10. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 149
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. « Evolution et structure de la population à Couture en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  16. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  17. « L'église de Couture », notice no PA00104350, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]