Coustellet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coustellet
Coustellet
Ancienne gare de Maubec à Coustellet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Province Comtat Venaissin
Ville Cabrières-d'Avignon, Lagnes, Maubec, Oppède, Robion
Arrondissement Arrondissement d'Apt
Géographie
Coordonnées 43° 52′ 10″ nord, 5° 08′ 46″ est
Altitude 110 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coustellet
Géolocalisation sur la carte : Vaucluse
Voir sur la carte administrative de Vaucluse
City locator 14.svg
Coustellet
Vue aérienne d'une partie du hameau de Coustellet.

Coustellet est un hameau de Vaucluse qui dépend des communes de Cabrières-d'Avignon, Lagnes, Maubec, Oppède et Robion. Ce hameau rendu mondialement célèbre par Peter Mayle, dans Une année en Provence, a donné son nom à la communauté de communes de Coustellet. Aujourd'hui l'intercommunalité n'existe plus, Coustellet fait partie de la nouvelle Communauté d'agglomération Luberon Monts de Vaucluse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Coustellet se trouve dans la vallée du Calavon, entre le massif du Luberon et les monts de Vaucluse, sur la route nationale 100 qui se confond, en partie, avec l'ancienne via Domitia (chemin de Compostelle) et le GR 653D qui traverse la partie ouest du parc naturel régional du Luberon.

Ce petit hameau, qui ne comptait que quelques habitants vers les années 1950, a depuis pris un essor dû à sa position géographique sur deux grands axes routiers du département. Devenu un carrefour important entre Luberon et monts de Vaucluse sur la voie menant d'Avignon à Apt, le hameau accueille un grand nombre de commerces[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Calavon ou Coulon traverse le territoire du hameau d'est en ouest. Cette rivière prend sa source dans les Alpes-de-Haute-Provence, traverse les gorges d'Oppedette, puis Apt et va se jeter dans la Durance vers Cavaillon. Son parcours total est de 66 kilomètres. Une particularité rare de cette rivière est qu'elle porte deux noms : d'abord celui de Calavon, puis celui de Coulon à partir du village de Beaumettes. Le changement de nom se fait à l'ancienne limite entre les tribus gauloises des Albiques (Apt) et des Cavares (Cavaillon). Les documents confirment l'évolution potentielle des deux dénominations puisque des vocables issus du bas latin : Aucalo, Causalo, Caudalio, on arrive à Caularo, au XIVe siècle, et à Caulaho, au XVe siècle[2].

Sismicité[modifier | modifier le code]

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont classés en zone Ib (risque faible). Tous les autres cantons du département de Vaucluse sont classés en zone Ia (risque très faible). Ce zonage correspond à une sismicité ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de bâtiments[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Le hameau est situé dans la zone d'influence du climat méditerranéen. Après une année 2007 caractérisé par une très faible pluviométrie, 435 mm d'eau dans la vallée du Calavon, 2008 avec 1 202 mm, soit 2,8 fois plus, se place juste derrière l'année 1968. Quant à la moyenne des températures elle augmente de 0,5°, l'hiver et le printemps ayant été très doux. Le temps pluvieux a affecté la durée de l'ensoleillement avec une centaine d'heures en dessous de la normale[4].

La station météo la plus proche est celle de Cavaillon[5]

Relevé météorologique de Cavaillon
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2 3 6 8 12 15 18 18 14 11 6 3 9,6
Température moyenne (°C) 6 8 11,5 13 17,5 22 24,5 24 19 15 10 6,5 15,1
Température maximale moyenne (°C) 10 12 16 18 23 27 30 30 24,7 20 13,1 10 20,3
Précipitations (mm) 36,5 23,3 24,9 47,7 45,6 25,4 20,9 29,1 65,8 59,6 52,8 34 437
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
10
2
36,5
 
 
 
12
3
23,3
 
 
 
16
6
24,9
 
 
 
18
8
47,7
 
 
 
23
12
45,6
 
 
 
27
15
25,4
 
 
 
30
18
20,9
 
 
 
30
18
29,1
 
 
 
24,7
14
65,8
 
 
 
20
11
59,6
 
 
 
13,1
6
52,8
 
 
 
10
3
34
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Stèle à la mémoire des résistants.

Au cours de fouilles archéologiques ont été trouvés dans les tombes de Coustellet, de la poterie et des silex qui révèlent une colonisation de ce secteur à l'époque préhistorique.

Le , des résistants du groupe France-Lorraine (FTPF) accrochèrent une colonne ennemie à la sortie du hameau en direction d'Apt. Une stèle a été élevée à la mémoire des morts de la région vauclusienne.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le hameau, sur le territoire de la commune de Maubec, possède trois coopératives classées en tant que sites historiques au patrimoine[6].

Collège du Calavon[modifier | modifier le code]

Collège du Calavon et terrain de sport à Coustellet.

Le hameau dépend de l'académie d'Aix-Marseille. Le collège du Calavon, situé sur la partie du hameau rattachée à Cabrières-d'Avignon, comptait 798 élèves à la rentrée de [7].

Activités[modifier | modifier le code]

  • D'avril à novembre et tous les dimanches de juillet et août tous les mercredis soir, dans le Marche paysan, où sont proposés des produits du terroir[8].
  • A Pâques, un marché aux puces attire les visiteurs de la région de Coustellet.
  • À la fin août, une fête du livre sur le thème Le goût du voyage[9]
  • Fondé en 1991, le musée de la Lavande montre l'importance de la lavande dans l'histoire culturelle de la Provence[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coustellet sur le site provence-luberon-news.com
  2. Cartulaire de l'Église d'Apt, p. 173.
  3. Zonage sismique réglementaire de la France, classement des cantons (découpage fin 1989) de la région PACA, page 48
  4. Roland Sautel, Le Pays d'Apt, no 191, février 2009, p. 13.
  5. « Station météo la plus proche », MSN Météo
  6. Maubec sur le site patrimoine-de-france.com
  7. collège du Calavon
  8. Marché paysan de Coustellet
  9. Fête du livre à Coustellet
  10. Musée de lavande

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Mayle, Une année en Provence, 1993, éditions Nil ; Seuil, 1996 (ISBN 2020237040)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]