Courtonne-les-Deux-Églises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Courtonne-la-Meurdrac.
Courtonne-les-Deux-Églises
Vue panoramique.
Vue panoramique.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Lisieux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire
Mandat
Déborah Dutot
2014-2020
Code postal 14290
Code commune 14194
Démographie
Gentilé Courtonnais
Population
municipale
673 hab. (2014)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 09″ nord, 0° 22′ 17″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 201 m
Superficie 13,68 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Courtonne-les-Deux-Églises

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Courtonne-les-Deux-Églises

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courtonne-les-Deux-Églises

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courtonne-les-Deux-Églises

Courtonne-les-Deux-Églises est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 673 habitants[Note 1] (les Courtonnais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, dont l’activité est essentiellement agricole, se trouve en pays d'Auge, le long du cours de la Courtonne, affluent de l'Orbiquet. Son bourg est à 8,5 km au nord de Orbec, à 11 km au sud-ouest de Thiberville et à 13 km au sud-est de Lisieux[1].

Communes limitrophes de Courtonne-les-Deux-Églises[2]
Courtonne-la-Meurdrac,
Saint-Denis-de-Mailloc
Cordebugle La Chapelle-Hareng (Eure)
Saint-Julien-de-Mailloc Courtonne-les-Deux-Églises[2] Le Planquay (Eure)
Saint-Mards-de-Fresne (Eure)
Saint-Julien-de-Mailloc La Chapelle-Yvon Saint-Germain-la-Campagne (Eure)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Curtona en 1027[3].

Le nom actuel est récent (1972) : il s'explique par la fusion des deux communes, de part et d'autre de la rivière appelée Courtonne, ayant chacun déjà leur église : Courtonne-la-Ville et Saint-Paul-de-Courtonne.

Ce toponyme, partagé par les deux communes fusionnées en 1972 se retrouve dans Courtonne-la-Meurdrac et est également porté par la rivière qui les traverse. Il pourrait provenir du nom d'homme roman Curtonius[4] ou Curtonnus[3].

Le hameau de Livet tient son nom du gaulois ivos, "if", avec suffixe diminutif et agglutination de l'article défini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Courtonne-les-Deux-Églises est issue en 1972 de la fusion des communes de Courtonne-la-Ville (333 habitants en 1968, au nord, sur la rive droite de la Courtonne) et de Saint-Paul-de-Courtonne (205 habitants, au sud sur la rive gauche). Cette dernière avait auparavant absorbé en 1824 la commune de Livet, au nord-est, qui comptait 46 habitants (1821), Saint-Paul-de-Courtonne en comptant alors 406[5],[6],[7].

À la création des cantons en 1793, Courtonne-la-Ville est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1987 mars 2001 Marie-Thérèse Leroux   Agricultrice
mars 2001 avril 2014 Georges Piel SE Enseignant
avril 2014 en cours Déborah Dutot[8] SE Professeur d'économie et de droit
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 673 habitants, en augmentation de 7,68 % par rapport à 2009 (Calvados : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Courtonne-la-Ville a compté jusqu'à 987 habitants en 1831 et c'est 10 ans plus tard que Saint-Paul-de-Courtonne a atteint son maximum démographique avec 410 habitants[5].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
940 871 934 953 987 942 881 830 802
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
733 764 700 644 601 546 509 472 413
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
460 411 410 387 371 365 317 370 361
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
368 333 487 440 471 541 582 670 673
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture et artisans.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Étoile sportive courtonnaise fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[12].

Courtonne-les-Deux-Églises dans les arts[modifier | modifier le code]

Mes Séances de lutte, film de Jacques Doillon sorti en 2013, y a été tourné.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[13].
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, .
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 103
  5. a, b, c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Saint-Paul-de-Courtonne
  7. Livet
  8. « Courtonne-les-Deux-Eglises (14290) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 mai 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – Et.S. Courtonnaise » (consulté le 3 décembre 2011)
  13. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :