Course automobile Paris-Vienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paris-Vienne
Description de cette image, également commentée ci-après

Passage de la course à Champigny

Généralités
Sport Compétition automobile
Création 1902
Organisateur(s) Automobile Club de France
Éditions Unique
Nations Internationale
Participants 110 concurrents, 80 arrivants
Palmarès
Tenant du titre Marcel Renault et René Vauthier au volant de la Renault Type K no 147
La Renault Type K n°147 de Marcel Renault et René Vauthier son mécanicien, vainqueurs de la course (ici au salon Rétromobile de Paris).
Paris-Vienne 1902 - La nuit du départ (supplément du Petit Journal).
René de Knyff, premier au contrôle de Belfort.
L'arrivée du contrôle de Belfort.

Paris-Vienne est une course automobile organisée par l'Automobile Club de France, en collaboration avec l'Österreichischer Automobil-Club (de) (l'ÖAC, créé en 1898), entre les capitales Paris et Vienne (Autriche), du 26 au 29 juin 1902. Elle est considérée comme étant le VIIe Grand Prix automobile de l'ACF.

Une autre course de 1902 lors de la coupe automobile Gordon Bennett, de 900 km en parallèle entre Paris et Innsbruck, est remportée par le pilote australien Selwyn Edge au volant d'une Napier.

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1900, au début de la naissance des premiers constructeurs automobiles, avant que la compétition automobile ne soit organisée sur circuit avec la création du Grand Prix automobile de France en 1906, les premiers Grand Prix automobile sont organisés de ville à ville en France et en Europe avec pour première course historique la course Paris-Rouen de 1894. Ces courses populaires très médiatisés, assurent une importante promotion commerciale pour les marques pionnières de l'industrie automobile de l'époque.

En 1902, l'Automobile Club de France organise cette course de ville à ville, entre la France et l'Autriche, longue de 1 300 km, avec passage par Belfort, la Suisse et le col d'Arlberg dans les Alpes… 110 voitures sont au départ et 80 passent la ligne d'arrivée, dont les marques Mercedes, Panhard, Delahaye, De Dietrich, Peugeot, De Dion-Bouton, Clément, Napier, Mors, Decauville, Serpollet, Georges Richard, Corre, Ader

Le départ a lieu de Champigny, comme fréquemment avec l'ACF lors des courses antérieures d'importance depuis Paris.

Marcel Renault et son mécanicien coéquipier René Vauthier gagnent leur première grande victoire toute catégorie pour la marque Renault avec leur Renault Type K no 147, à l'incroyable moyenne de 62,5 km/h, face à leur principaux rivaux et favoris Mercedes Grand-Prix du comte Eliot Zborowski, et Panhard & Levassor d’Henri Farman, plus puissantes mais plus lourdes… Louis Renault arrive en 28e position également avec une Renault Type K.

Du fait des mauvais revêtements routiers en Suisse et surtout en Autriche, les voitures légères s'imposent finalement aux dépens des lourdes (avec la victoire, deux véhicules classés dans les trois premiers, et cinq parmi les dix).

Cette même année, une course similaire est montée pour la coupe automobile Gordon Bennett, organisée sur une distance d'environ 900 km entre Paris et Innsbruck en Autriche (parcours jusque-là communs). Elle n'est de fait pas autorisée à passer par la Suisse du fait des autorités helvétiques, et elle est remportée par le pilote anglo-australien Selwyn Edge au volant d'une Napier. La France est représentée dans la coupe par Girardot (C.G.V., précédent lauréat), De Knyff (Panhard) et H. Fournier (Mors). L'Angleterre par S.F. Edge (Napier) et Austin (Wolseley). Tout au long de la première des deux journées de course commune, partis les premiers, (Girardot tenant du titre le premier à trois heures du matin), les coureurs de la Gordon Bennett sont aux avant-postes.

Étapes[modifier | modifier le code]

(1 120 kilomètres de course effective, sans journée de repos)

  • Paris à Belfort : 408 kilomètres (en passant par Provins et par Troyes, vainqueur De Knyff en 7 heures 11' -4 heures 6' sans les temps de neutralisation-, devant H. Farman, Jarrott, et M. Farman);
  • Belfort à Bregenz : portion neutralisée (attitude Suisse);
  • Bregenz à Salzbourg : 369 kilomètres (en passant par l'Arlberg: le pilote "Max" de Panhard manque alors se tuer en tombant dans un précipice. Vainqueur M. Farman, en 5 heures 23', et pour les voiturettes Marcel Renault);
  • Salzbourg à Vienne : 343 kilomètres (arrivée sur un hippodrome, étape remportée par Auguste Bucquet sur motocycle).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Marcel Renault vainqueur de Paris-Vienne 1902 sur Renault Type K.
Le Comte Eliott Zborowsky, quatrième sur Mercedes (ici à Belfort).
Maurice Farman sur Panhard, cinquième de l'épreuve.
Paul Baras ici au départ sur Darracq, sixième.
L'écurie Renault engagée au Paris-Vienne 1902.
L'écurie Gardner-Serpollet au Paris-Vienne 1902, toutes classées (205 Ollivier, 80 Rutishauser, 81 Chanliaud, 82 Le Blon - ne manque ici que la 83 de Cottard).
Concurrent après Bregenz, poussé dans le massif de l'Arlberg.
Gras sur de Dietrich dans l'Arlberg.
Classement la course
Rang no  Chauffeur Voiture Temps Catégorie
1 147 Drapeau : France Marcel Renault Renault Type K 15 h 47 min 43 s 8 voiture légère
2 7 Drapeau : France Henri Farman Panhard 16 h 00 min 30 s 2 voiture
3 38 Drapeau : France Jacques Edmond Darracq 16 h 10 min 16 s 2 voiture légère
4 26 Drapeau : Royaume-Uni Comte Eliot Zborowski Mercedes 16 h 13 min 29 s 6 voiture
5 6 Drapeau : France Maurice Farman Panhard & Levassor 16 h 19 min 29 s 4 voiture
6 35 Drapeau : France Paul Baras Darracq 17 h 04 min 52 s voiture légère
7 17 Drapeau : France Georges Teste Panhard & Levassor 17 h 13 min 28 s 8 voiture
8 39 Drapeau : France Victor Hémery Darracq 17 h 23 min 38 s 6 voiture légère
9 36 Drapeau : France « Marcellin » Darracq 17 h 38 min 36 s 2 voiture légère
10 9 Drapeau : France « Pinson » Panhard & Levassor 18 h 00 min 41 s 4 voiture
11 202 Drapeau : Belgique Baron Pierre de Crawhez Panhard & Levassor 18 h 05 min 20 s 4 voiture
12 140 Drapeau : France Paul Chauchard Panhard & Levassor 18 h 16 min 45 s 4 voiture
13 50 Drapeau : France Henri Tart Clément 18 h 26 min 45 s 6 voiture légère
14 95 Drapeau : France Guy Berteaux Panhard & Levassor 18 h 28 min 00 s 6 voiture légère
15 45 Drapeau : Australie Selwyn Francis Edge* Napier 19 h 16 min 21 s 8 voiture
16 40 Drapeau : France Albert Collin Darracq 19 h 16 min 47 s 6 voiture légère
17 195 Drapeau : France Marius Barbarou Clément 19 h 51 min 01 s voiture légère
18 3 Drapeau : Belgique Baron Pierre de Caters Mors 19 h 54 min 58 s 2 voiture
19 167 Drapeau : France « Guillaume » Darracq 20 h 04 min 33 s voiturette
20 217 Drapeau : Belgique Jean-Marie de Crawhez Panhard & Levassor 20 h 06 min 36 s 4 voiture
21 23 Drapeau : Belgique Jacques Déchamps Déchamps 20 h 16 min 25 s 6 voiture légère
22 96 Drapeau : France « Grus » Renault 20 h 17 min 54 s 4 voiturette
23 8 Drapeau : Royaume-Uni Charles Jarrott Panhard & Levassor 20 h 44 min 12 s voiture
24 63 Drapeau : Belgique Philippe Dernier Gobron-Nagant 20 h 45 min 57 s 2 voiture légère
25 10 Drapeau : France Gustave Leys Panhard & Levassor 20 h 51 min 52 s 6 voiture
26 90 Drapeau : France Maurice Augières Mors 21 h 17 min 50 s 8 voiture
27 85 Drapeau : Royaume-Uni « Weigel » Clément 21 h 28 min 37 s 2 voiture légère
28 18 Drapeau : France Louis Renault Renault 21 h 50 min 19 s 4 voiture légère
29 70 Drapeau : France Louis Rigolly Gobron-Brillié 22 h 08 min 38 s 8 voiture légère
30 197 Drapeau de l'Empire ottoman Ali İhsan (Sabis) Bey Panhard & Levassor 22 h 09 min 52 s 2 voiture
31 106 Drapeau : Pays inconnu Franz Ullmann Decauville 22 h 20 min 39 s 2 voiture légère
32 81 Drapeau : France « Chanliaud » Serpollet 22 h 27 min 38 s 2 voiture
33 131 Drapeau : France Achille Fournier Gobron-Brillié 22 h 55 min 48 s 4 voiture légère
34 104 Drapeau : France « Mestayer » Decauville 23 h 08 min 39 s 8 voiture légère
35 69 Drapeau : France « Léger » Georges Richard 23 h 09 min 45 s voiture légère
36 98 Drapeau : France Georges Cormier Renault 23 h 22 min 37 s 4 voiturette
37 165 Drapeau : France « Pirmez » Delahaye 23 h 42 min 17 s voiture légère
38 61 Drapeau : Belgique Jean Conrard Gobron-Nagant 23 h 57 min 18 s 2 voiture légère
39 156 Drapeau : France S. Ribes Panhard & Levassor 24 h 07 min 22 s 2 voiture légère
40 192 Drapeau : France « Gavaris » Panhard & Levassor 24 h 19 min 31 s 2 voiture
41 82 Drapeau : France Hubert Le Blon Serpollet 24 h 20 min 20 s voiture
42 55 Drapeau : France « Merville » De Dietrich 24 h 20 min 53 s 6 voiture
43 132 Drapeau : France Albert Koechlin Gobron-Brillié 24 h 53 min 54 s voiture légère
44 184 Drapeau : France « Rouquette » Peugeot 24 h 54 min 43 s 6 voiture
45 Drapeau : France Georges Osmont De Dion-Bouton  ? tricycle
46 68 Drapeau : Royaume-Uni Phil Stead Georges Richard 25 h 32 min 56 s 8 voiture légère
47 163 Drapeau : France « Perrin » Delahaye 25 h 35 min 29 s 8 voiture légère
48 188 Drapeau : France « Durand » Corre 25 h 47 min 13 s 4 voiturette
49 73 Drapeau : France Gaston Rivierre Georges Richard 26 h 07 min 33 s 2 voiturette
50 58 Drapeau : France Claude Loraine-Barrow De Dietrich 26 h 12 min 23 s voiture légère
51 200 Drapeau : Belgique « Cozic » Déchamps 26 h 17 min 36 s 6 voiture légère
52 Drapeau : France « Buquet » Werner  ? bicycle
53 212 Drapeau : Empire allemand Franz Kirchheim Eisenach 27 h 13 min 55 s 8 voiture légère
54 86 Drapeau : France « Comio » Clément 27 h 15 min 42 s 4 voiture légère
55 145 Drapeau : France « Berrué » Gobron-Brillié 27 h 30 min 17 s 6 voiture légère
56 80 Drapeau : Pays inconnu « Rutishauser » Serpollet 27 h 44 min 51 s 6 voiture
57 189 Drapeau : Belgique Paul Rivière Déchamps 28 h 16 min 35 s 6 voiture légère
58 Drapeau : France « Labitte » Werner  ? bicycle
59 213 Drapeau : Belgique Jacques Guders Panhard & Levassor 28 h 46 min 43 s 4 voiture légère
60 205 Drapeau : France « Ollivier » Serpollet 28 h 47 min 48 s voiture
61 100 Drapeau : France « Lamy » Renault 30 h 11 min 48 s 8 voiturette
62 103 Drapeau : France « De la Touloubre » Decauville 30 h 28 min 36 s 2 voiture légère
63 72 Drapeau : France Georges Richard Georges Richard 30 h 55 min 06 s 8 voiturette
64 157 Drapeau : France « Marot » Decauville 31 h 27 min 07 s 4 voiture légère
65 187 Drapeau : France « Buchillet » Corre 32 h 16 min 20 s 2 voiturette
66 Drapeau de l'Autriche-Hongrie « Krieger » Laurin-Klement  ? bicycle
67 Drapeau de l'Autriche-Hongrie « Podesenick » Laurin-Klement  ? bicycle
68 158 Drapeau : France « Cornilleau » Decauville 35 h 01 min 32 s 6 voiture
69 143 Drapeau : France Henri Page Decauville 35 h 26 min 12 s 8 voiture légère
70 Drapeau : Royaume-Uni « Holley » De Dion-Bouton  ? tricycle
71 194 Drapeau : France Paul Vonlatum Clément 36 h 58 min 15 s 2 voiture légère
72 105 Drapeau : France Léon Théry Decauville 37 h 12 min 22 s 4 voiture légère
73 161 Drapeau : France « Passy » Passy-Thellier 44 h 55 min 16 s 8 voiturette
74 66 Drapeau : France Louis Gasté Automotrice 45 h 17 min 04 s voiture légère
75 46 Drapeau : France Jacques Salleron Georges Richard 45 h 41 min 08 s 6 voiture légère
76 199 Drapeau : France « Legrand » Crouan 46 h 03 min 55 s 6 voiture légère
77 135 Drapeau : France « Simon » Ader 46 h 21 min 35 s 2 voiture légère
78 206 Drapeau : France « Dupont » Libéria 46 h 10 min 42 s 4 voiture légère
79 83 Drapeau : France « Cottard » Serpollet 47 h 52 min 31 s 4 voiture
80 101 Drapeau : Belgique « Tenearts » Déchamps 58 h 31 min 58 s voiture légère

Abandons notables[modifier | modifier le code]

(Nota Bene: les quatre coureurs marqués d'une * participent concomitamment à la coupe Bennett)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paris-Vienne, la course des courses, Jean-Robert Dulier, 1970, éd. Paul Couty.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]