École de guerre - Terre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
École de guerre - Terre
Histoire et statut
Fondation
Dates-clés
École supérieure de guerre (1876-1993)
Cours supérieur interarmes (1993-2016)
Cours supérieur d'état-major (2016-2018)
École de guerre - Terre (depuis 2018)
Type
Nom officiel
École de guerre-Terre
Directeur
Colonel...
Localisation
Campus
Pays
Divers
Membre de
Site web
La façade de l'École militaire, place Joffre.

L'École de guerre - Terre (EDG-T), anciennement Cours supérieur d'état-major (CSEM), renommé ainsi en 2018[1] - après un premier changement de dénomination en 2016 en « Cours supérieur interarmes » (CSIA)[1] - est une formation supérieure spécifique à l'Armée de terre française. L'EDG-T a son siège dans les locaux de l'École militaire à Paris.

Après une réorganisation profonde de l'enseignement militaire supérieur, notamment du second degré (EMS2), elle dépend administrativement désormais du Centre de Doctrine et d’Enseignement du Commandement (CDEC) (alors que le CSEM dépendait du Collège d'enseignement supérieur de l'Armée de terre) ; elle est étroitement liée à l'École de guerre (EDG) pour la formation et la ressource pédagogique.

L'École de guerre - Terre (EDG-T) s'inscrit dans la continuité historique de l’École supérieure de guerre dont elle reprend les traditions, l'insigne et le fanion[2],[3].

Elle a pour mission principale de former les officiers ayant réussi le concours de l’École de guerre à l'emploi des forces terrestres dans le contexte des engagements actuels. La durée du stage à l'EDG-T, après avoir été progressivement augmentée, est aujourd'hui d'un an[1]. Le stage est sanctionné par l'obtention du brevet technique d'études militaires supérieures (BTEMS). Tous les officiers stagiaires ayant suivi ce cours poursuivront leur formation l'année suivante à l'École de guerre (ESM2 interarmes)[4] ; la durée de la formation à l'École de guerre est également d'une année.

L'enseignement dispensé à l'École de guerre - Terre est à dominante opérationnelle. Il vise à former des tacticiens capables de concevoir puis de diriger la manœuvre interarmes aux différents niveaux de commandement des forces terrestres. Cet enseignement les amène à concevoir l'ensemble de la manœuvre interarmes, et hausse leur compétence depuis le niveau brigade à celui de la Composante terrestre. La formation à l'EDG-T est complémentaire aux réflexions stratégiques et géopolitiques menées ensuite à l’École de guerre. L'enseignement s'appuie à la fois sur la mise en situation et la réflexion sur les conditions de l'engagement opérationnel. L'École de guerre - Terre prépare des officiers à tenir des postes de responsabilité et à exercer des commandements terrestres importants dans un environnement interarmées et international.

Malgré son ancienne dénomination de CSEM, l'École de guerre - Terre ne fait pas partie des enseignements de l'École d'état-major, qui délivre des diplômes destinés à permettre le travail en état-major plutôt que des enseignements orientés vers les postes de commandement.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]