Cours de Verdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cours de Verdun
Image illustrative de l’article Cours de Verdun
Le Cours de Verdun côté nord-ouest, à côté de l’autoroute
Situation
Coordonnées 45° 44′ 59″ nord, 4° 49′ 36″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ville Lyon
Quartier(s) Perrache et Ainay (2e arr.)
Tenant Pont Kitchener-Marchand
Aboutissant Pont Gallieni
Morphologie
Type Cours, autoroute
Longueur 600 m
Largeur 127 m
Histoire
Anciens noms cours Napoléon
cours du Midi

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Cours de Verdun

Le cours de Verdun est une large avenue autoroutière située dans le 2e arrondissement de Lyon. Depuis 1972, il accueille la jonction entre les autoroutes A6 et A7, qui traversent la Presqu'île.

Présentation[modifier | modifier le code]

Dénominations antérieures[modifier | modifier le code]

  • Cours Bertin
  • Cours du Midi
  • Cours Napoléon

Le cours prend la dénomination de cours de Verdun en 1916[1].

Avant 1972[modifier | modifier le code]

  • Autrefois, le cours de Verdun était une large avenue tranquille et bordée de dizaines d'arbres et de places fleuries, donnant sur la place Carnot et sur la gare de Lyon-Perrache.
  • Très large, il accueillait une large esplanade permettant l'accès à la gare de Perrache, dont il offrait un point de vue direct. Dans les guides touristiques, il était vanté comme étant un des plus beaux endroits de la ville de Lyon, offrant une promenade entre le Rhône et la Saône.

Après 1972[modifier | modifier le code]

  • Le cours de Verdun est aujourd'hui le complexe autoroutier le plus important de la ville de Lyon, depuis la construction, dès 1972, de l'échangeur de Perrache.
  • En effet, l'A7 (Autoroute du Soleil) qui longe la Presqu'île sur sa partie sud-est, dérive à l'ouest à l'extrémité du quai Perrache. Elle traverse la Presqu'île d'est en ouest, par le cours de Verdun, sous l'échangeur de Perrache, pour rejoindre le tunnel sous Fourvière. En 1976, à l'occasion de l'inauguration du centre d'échanges de Perrache, le préfet de l'époque Jacques Pellissier a déclaré : « on a saccagé une des plus belles perspectives de Lyon »[réf. nécessaire].
  • Les 127 mètres de largeur de l'avenue se constituent d'un enchevêtrement d'une dizaine de voies routières et autoroutières, qui compliquent la traversée nord-sud de l'avenue.
  • Conséquence de la disparité de la rue, tiraillée entre les multiples voies rapides qui la traversent, le cours de Verdun est divisé en 4 parties : le cours de Verdun Perrache au sud-est, le cours de Verdun Récamier au nord-est, le cours de Verdun Gensoul au nord-ouest et enfin le cours de Verdun Rambaud au sud-ouest.
  • Dans le cadre du grand projet du quartier de la Confluence, qui vise à réhabiliter entièrement la partie sud de la Presqu'île, il a été évoqué la destruction de l'échangeur et le déplacement vers l'ouest des autoroutes A7 et A6 qui se rejoignent à Perrache, visant à redonner au cours de Verdun son aspect antérieur[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :