Couronne impériale d'apparat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue de profil du côté gauche de la Couronne impériale d'apparat

La Couronne impériale d'apparat, ou d'État, est l'un des joyaux de la couronne britannique, créée en 1937. C'est la couronne usuellement portée par les souverains britanniques lors de cérémonies ou d'événements extraordinaires. Bien qu'on la voie sur la tête du nouveau souverain quand il sort de l'abbaye de Westminster après son couronnement, elle n'est habituellement pas celle posée sur sa tête au moment du couronnement, la tradition étant plutôt que le monarque reçoive la couronne de saint Édouard. Cependant, la reine Victoria et le roi Édouard VII ne l'ont pas portée, se plaignant de son poids trop élevé. La reine Élisabeth II la coiffe au moins une fois par an à l'occasion de l'ouverture solennelle de la session du Parlement.

Histoire[modifier | modifier le code]

La couronne actuelle a été fabriquée pour le couronnement du roi George VI en 1937 par le joaillier de la Couronne Garrard & Co. C'est la réplique exacte de la couronne impériale créée pour la reine Victoria en 1838, mais avec une monture plus légère et plus confortable. Elle a été à peine retouchée pour le couronnement de la reine Élisabeth, on en a réduit la hauteur totale de 2,5 cm. À cause de sa masse (910 g), les monarques choisissent fréquemment de la porter dans leurs appartements privés quelques heures le matin avant l'ouverture d'une nouvelle session parlementaire, pour s'habituer à son poids et s'y sentir à l'aise. Une dame de la cour aurait ainsi rapporté avoir vu la reine Élisabeth porter la couronne en prenant son petit déjeuner et en lisant son journal un matin avant l'ouverture de la nouvelle session parlementaire.

Le cadre des anciennes couronnes impériales d'apparat de plusieurs souverains, dont les rois George Ier, George IV et de la reine Victoria, sont conservés dans la Tour de Londres. Étant la couronne royale la plus fréquemment portée, la couronne impériale d'apparat a dû constamment être remplacée, à cause de son âge, son poids, des goûts personnels des souverains ou des dommages inévitables qui surviennent en l'utilisant. À cause d'un usage constant, elle est aussi la couronne qui requiert le plus de réparations externes et de refonte.

Conception[modifier | modifier le code]

Elle a une conception similaire à la couronne de saint Édouard : sur une base reposent quatre croix pattées alternant avec quatre fleurs de lis, et au-dessus, quatre demi-arches surmontées d'une croix pattée.

Illustration de la Couronne impériale d'apparat

L'intérieur est garni d'une toque de velours pourpre ourlée d'une bande d'hermine. La couronne est ornée de nombreuses pierres précieuses: 2868 diamants, 273 perles, 17 saphirs, 11 émeraudes et 5 rubis.

Plusieurs de ces pierres ont une histoire fameuse. La croix au-dessus de la couronne est sertie avec une pierre connue comme étant le saphir de saint Édouard, un saphir qui proviendrait de l'anneau du roi. Le rubis du Prince Noir (qui est en fait un spinelle) est serti sur la face avant de la couronne, dans la croix pattée. On y trouve également le fabuleux Cullinan II, ou Deuxième Étoile d'Afrique (317,40 carats), qui est serti sur la face avant de la couronne. Quant à la face arrière, on y voit le saphir des Stuarts (104 carats), fixé dans la base.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La couronne impériale d'apparat est conservée avec les autres joyaux de la couronne dans la Jewel House de la Tour de Londres.