Courlis corlieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 25 janvier 2020 à 18:17 et modifiée en dernier par MPF (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Numenius phaeopus

Numenius phaeopus
Description de cette image, également commentée ci-après
Courlis corlieu (Numenius phaeopus)
Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Scolopacidae
Genre Numenius

Espèce

Numenius phaeopus
(Linnaeus, 1758)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Œuf de Courlis corlieu - Muséum de Toulouse

Le Courlis corlieu (Numenius phaeopus) est une espèce d'oiseaux limicoles de la famille des scolopacidés.

Description

Le Courlis corlieu est un courlis de taille moyenne (40 à 46 cm) au bec arqué et au dessin de la tête caractéristique : fine raie sommitale jaunâtre, parfois peu marquée, mais les longs sourcils plus pâles contrastent avec les larges raies latérales sombres de la calotte et les lores sombres. Les plumes brun sombre des parties supérieures présentent des liserés et dentelures variables, chamois ou blanchâtres. Le cou et les parties inférieures sont chamois très clair, voire blanchâtres. Les stries brunes du cou et de la poitrine évoluent en chevrons sur les flancs.

Les juvéniles arborent un plumage très proche de celui des adultes mais les scapulaires, les couvertures alaires et tertiaires présentent de nettes dentelures chamois[1].

Le Courlis corlieu est beaucoup plus petit que les Courlis cendré (Numenius arquata), Courlis à long bec (Numenius americanus) et Courlis de Sibérie (Numenius madagascariensis) et a un bec proportionnellement plus court. Il ressemble davantage au Courlis d'Alaska (Numenius tahitiensis) qui présente un dessin de la tête assez voisin.

Taxinomie

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des sept sous-espèces suivantes :

  • Numenius phaeopus alboaxillaris Lowe 1921 ;
  • Numenius phaeopus hudsonicus Latham 1790 ; aux parties inférieures plus chamois et aux sourcils plus blancs ;
  • Numenius phaeopus islandicus C.L. Brehm 1831 ;
  • Numenius phaeopus phaeopus (Linnaeus) 1758 ;
  • Numenius phaeopus rogachevae Tomkovich 2008 ;
  • Numenius phaeopus rufiventris Vigors 1829 ;
  • Numenius phaeopus variegatus (Scopoli) 1786.

Habitat

Carte de répartition
  • Aire de nidification
  • Voie migratoire
  • Aire d'hivernage

Le Courlis corlieu niche dans la toundra et les landes à bruyères subarctiques, souvent près de la limite des arbres.

En migration, il fait halte le long des côtes, sur les zones humides intérieures et dans les prés couverts de végétation basse.

Il hiverne essentiellement le long des côtes rocheuses ou vaseuses, dans les estuaires et sur les prairies humides.

Comportement

Courlis corlieu sondant un trou dans la vase (Parc national de Bako, Malaisie)

Le Courlis corlieu se nourrit isolément ou en petits groupes mais peut se rassembler en reposoirs importants. Il picore plus à la surface que les autres courlis mais sonde cependant la surface de temps à autre.

Alimentation

Cet oiseau se nourrit essentiellement d'invertébrés tels de petits crabes.

Nidification

Creux peu profond dans les feuilles mortes, sous un roncier ou autre (4 œufs/1 ponte/mars-aout)[2].

Notes et références

  1. Taylor D. (2006) Guide des limicoles d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord. Delachaux & Niestlé, Paris, 224 p.
  2. Rob Hume Guilhem Lesaffre Marc Duquet, Oiseaux de France et d'Europe, p 163

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :