Courier 1B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Courier 1B
Description de cette image, également commentée ci-après

Courier-1B

Caractéristiques
Organisation United States Air Force
Domaine Satellite de communication
Masse 230 kg
Lancement
Lanceur Thor-DM21 Able-Star
Fin de mission
Durée 17 jours
Périgée 938 km
Apogée 1237 km
Période 106,8 min
Inclinaison 28,33°
Excentricité 0,02001
Orbites 228
Identifiant COSPAR 1960-013A

Courier 1B fut le premier satellite de communication capable de propager les signaux terrestres[1],[2]. Il fut lancé le .

Proposé par le Signal Corps (corps des transmissions) de l'US Army en pour faire suite au projet SCORE, il fut créé par le Western Development Labs (WDL) de la société Philco (en), basé à Palo Alto en Californie. Le premier satellite, le Courier 1A, fut en fait détruit lorsque sa fusée explosa 2,5 minutes après le décollage.

Il utilisait environ 19 000 cellules solaires, fut le premier satellite à emporter des batteries au nickel-cadmium, et pouvait transmettre les messages à la vitesse de 55 000 bits par seconde. Après avoir effectué sa première orbite, il transmit un message du président Eisenhower aux Nations unies.

Après 17 jours et 228 orbites, le satellite arrêta de répondre. Il fut estimé que son horloge, sur laquelle était basé son système de code d'accès, se désynchronisa, causant le refus de toute demande depuis le sol, considérée comme non autorisée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Courier 1A, 1B, 1C », sur http://space.skyrocket.de (consulté le 30 octobre 2015)
  2. (en) Mark Williamson, Spacecraft Technology: The Early Years, Institution of Engineering and Technology, 400 p. (ISBN 978-0863415531), p. 4 october 1960 Courier 1B USA First active communications satellite (radio repeater).

Voir aussi[modifier | modifier le code]