Courcelles (Clichy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courcelles
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Ville Levallois-Perret
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 47″ nord, 2° 17′ 12″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelles
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-Seine
City locator 14.svg
Courcelles


Courcelles est un ancien hameau qui se trouvait dans l'actuelle commune de Levallois-Perret. Il a donné son nom à la voie parisienne qui y conduisait, la rue de Courcelles, puis au boulevard de Courcelles.

Situation[modifier | modifier le code]

Le hameau s'étendait en retrait de la rive de la Seine au nord de l'actuelle rue Paul-Vaillant-Couturier, au voisinage de l'actuel parc de la Planchette. Il dépendait de la paroisse de Clichy-la-Garenne[1].

Plan de Paris, ses faubourgs et ses environs, 1730-1739, sur lequel on peut voir Courcelles en haut à gauche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le hameau de Courcelles faisait autrefois partie de la seigneurie de Courcelles. Celle-ci avait été adjointe à celle de Clichy avec les sires de Beaumont au XIIIe et au XIVe siècle, avant d'en être séparée lors de partages de famille, puis d'y être à nouveau rattachée[2].

Au commencement du XVIIe siècle, Courcelles n'était encore qu'un simple hameau, mitoyen du village de la Planchette dont il était comme une dépendance[2]. Il figure ainsi dans les cartes de Paris et des faubourgs de 1734 à 1739. Le hameau s'étendait le long du grand chemin de Clichy à Neuilly par Villiers-la-Garenne (actuelle rue Paul-Vaillant-Couturier)[3],[4]. Il était accessible depuis Paris par le chemin de Courcelles (actuelle rue du Président-Wilson), à ne pas confondre avec son homonyme parisienne[2],[5].

Le , Napoléon III promulgue une loi de création de la commune de Levallois-Perret, loi prenant effet le . La commune incorpore le hameau de Courcelles, alors situé sur la commune de Clichy[6].

Résidence de la famille Bérenger dans le parc de la Planchette.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Lebeuf, Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, t. 4, Paris, 1863-1870, 122-123 p. (lire en ligne).
  2. a b et c Dictionnaire des rues de Paris accompagné d'un plan de Paris, Jean de La Tynna, 1812 sur Google Livres
  3. Cadastre napoléonien des communes annexées (1808-1825), Montmartre , Clichy, La Villette, tableau d'assemblage Toutes sections, 1ère partie, PLANS/3394
  4. Plans du cadastre de Clichy, 1826, section C dite de Courcelles, première feuille, disponible sur le site des archives départementales des Hauts-de-Seine
  5. « Carte postale de l'ancienne rue de Courcelles », sur www.communes.com (consulté le 9 décembre 2014)
  6. « Arrondissement de St-Denis. Commune de Levallois-Perret. Canton de Neuilly. 1/5 000. Dressé en 1854, revisé en 1875 / par Lefèvre frères, ingénieurs géomètres... », sur Gallica (consulté le 16 décembre 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]