Courcelles-Sapicourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles.
Courcelles-Sapicourt
Mairie de Courcelles-Sapicourt.
Mairie de Courcelles-Sapicourt.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Reims
Canton Fismes-Montagne de Reims
Intercommunalité Communauté Urbaine du Grand Reims
Maire
Mandat
Patrick Dahlem
2014-2020
Code postal 51140
Code commune 51181
Démographie
Gentilé Courcellois(es) Sapicavien(ne)s
Population
municipale
364 hab. (2014)
Densité 94 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 45″ nord, 3° 50′ 42″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 203 m
Superficie 3,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Courcelles-Sapicourt

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Courcelles-Sapicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelles-Sapicourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcelles-Sapicourt

Courcelles-Sapicourt est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Un plan local d'urbanisme a été finalisé début 2015.

Toponymie[modifier | modifier le code]


Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Signification de Courcelles.

Courcelles s'écrivait «Corcellae» vers le XIIIe siècle, venant du latin Corticella diminutif de cortem. Le terme Courcelle désigne la fraction démembrée d’un grand domaine.

La commune de Courcelles-Sapicourt est le fruit du regroupement du village de Courcelles-lès-Rosnay et du village de Sapicourt, le 5 novembre 1891. Courcelles-lès-Rosnay était appelé lès Rosnay car il était proche du village de Rosnay (Marne).[réf. nécessaire] mais en était indépendant. Il en est de même en ce qui concerne Sapicourt qui bien que faisant partie de la paroisse de Branscourt, en était également indépendant[1].

Les terres de la commune appartenaient en grande majorité au docteur Lüling avant 1914. Il était également le propriétaire du château de Sapicourt depuis les années 1890-1895. Pendant la guerre 1914-1918, le château a été utilisé en hôpital de 1re ligne. Il a été sous le contrôle des Français, Hôpital 9/3[2] puis des Allemands. Fortement endommagé à l'explosif par les Allemands lorsqu'ils en partirent en 1918, il fut ensuite totalement réparé, puis revendu en matériaux de construction lors de la succession Lüling dans les années 1950.

C'est pendant des vacances qu'il passait à Sapicourt en août 1909, que le Réunionnais Roland Garros décida de devenir aviateur, après avoir assisté à un meeting aérien à Reims.[réf. nécessaire]

En 1915, Georges Duhamel a été médecin à l'hôpital militaire installé au château de Sapicourt pendant la Première Guerre mondiale.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune de Courcelles-Sapicourt fait partie de la Communauté Urbaine du Grand Reims depuis le 1er janvier 2017.

Liste des Maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Wargnier[3]    
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2001 Jacques Nivelet   Cultivateur
mars 2001 mars 2014[4] Jean-Claude Lampe   Retraité
mars 2014[5] en cours Patrick Dahlem   Expert Judiciaire

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 364 habitants, en augmentation de 15,56 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
173 167 148 156 153 152 126 129 128
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
130 108 103 116 100 105 142 134 147
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
174 176 123 119 106 90 79 104 81
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 -
127 122 160 182 187 229 345 364 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité économique dans la commune est essentiellement agricole et viticole. Sur les 386 hectares de la commune, 190 hectares sont cultivés dont 14 en vignes.

Dans leur grande majorité, les actifs de la commune travaillent dans l'agglomération rémoise.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église enclavée.
Intérieur de l'église.


L'église a été restaurée en 2003-2004. Une horloge a été installée sur le clocher en 2017.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Décorations françaises[modifier | modifier le code]

Croix de guerre 1914-1918 française.jpg Croix de guerre 1914-1918 : 1er octobre 1920.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. notice de la commune sur le site Cassini, consultée le 22 janvier 2009
  2. No 9 du 3e Corps d'Armée.
  3. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1877, p183.
  4. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  5. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .