Courbépine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Courbépine
La mairie.
La mairie.
Blason de Courbépine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Bernay
Intercommunalité Communauté de communes Bernay Terres de Normandie
Maire
Mandat
Bruno Prive
2014-2020
Code postal 27300
Code commune 27179
Démographie
Gentilé Courbépinais
Population
municipale
730 hab. (2014)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 40″ nord, 0° 33′ 43″ est
Altitude Min. 149 m
Max. 178 m
Superficie 11,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Courbépine

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Courbépine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courbépine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courbépine

Courbépine est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Courbépine[1]
Le Theil-Nolent Folleville (exclave du hameau de la Bretagne), Boissy-Lamberville
Malouy
Saint-Martin-du-Tilleul (par un angle)
Courbépine[1] Plasnes
Valailles
Bernay Menneval

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Corbespina vers l'an 1000. Il s'explique par «oïl» courbe-espine, «espèce de pomme délicieuse de Normandie» [2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Gislebert Maminot est le fils du chevalier Robert de Courbépigne[3] selon Orderic Vital[4], membre d'une famille normande substantielle d'un rang moyen[5],[6]

Il est aussi évoqué la famille d'Estouteville en seigneurs de Courbespine [6] au XVe siècle.

Louis de Prie, marquis de Plasnes, était aussi seigneur de Courbépine [6].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Courbépine Blason Coupé : au 1er d'argent à l'aigle bicéphale de sable, au 2e de gueules à trois tiercefeuilles versées d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
ca 1830   Duroy    
Les données manquantes sont à compléter.
         
1965 1983 Ernest Anquetil    
mars 2001 2014 Fernand Fauqueux    
mars 2014 en cours Bruno Prive SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 730 habitants, en augmentation de 6,1 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
680 882 962 885 800 889 842 806 861
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
890 807 808 734 720 639 638 605 545
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
502 492 495 376 370 382 366 402 462
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
435 446 553 576 606 619 642 688 730
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le plan du château.
  • Église Saint-Martin [12], du XIIIe siècle.
  • Croix de chemin [13].
  • Château du lieu-dit le Désert [14], construit par Léonor II de Matignon, évêque de Lisieux. C'est dans ces murs que la marquise de Prie finit sa vie en 1727. Un quart de siècle après la mort du marquis de Plasnes, son mari, le château est vendu qui, détruit, ne verra pas la Révolution. Un survol aérien de la commune laisse apercevoir l'empreinte de l'important domaine [15].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Louis Adolphe Terracher, Revue de linguistique romane - Volume 55 - Page 576
  3. Danielle Jacquart et Ernest Wickersheimer, Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Age, Librairie Droz, Genève, 1936, 416 p., p. 194.
  4. Pierre Bouet et François Neveux, Les évêques normands du XIe siècle : Colloque de Cerisy-la-Salle (30 septembre - 3 octobre 1993), Caen, Presses universitaires de Caen, , 330 p. (ISBN 2-84133-021-4), « Les évêques normands de 985 à 1150 », p. 19-35
  5. David Charles Douglas, William the Conqueror: the norman impact upon England, University of California Press, 1977, 476 p., p. 319.
  6. a, b et c La Seigneurie de Courbepine et la Marquise de Prie, par Paul-Émile Lambert - Éditeur Haulard - 1868 en ligne sur [1].
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Menhir à Courbépine », notice no IA00018145, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Église Saint-Martin », notice no IA00018148, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Croix de chemin », notice no IA00018147, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Château », notice no IA00018146, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. Jean-Noël Le Borgne, Véronique Le Borgne, Pascale Eudier, Annie Étienne, Archéologie aérienne dans l'Eure, Caudebec-les-Elbeuf, Association Archéo 27, (ISBN 2-84340-230-1), p. 74

Liens externes[modifier | modifier le code]