Courant circumpolaire antarctique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Antarctique
Cet article est une ébauche concernant l’Antarctique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Carte du courant circumpolaire antarctique

Le courant circumpolaire antarctique (aussi nommé Grande dérive d'Ouest) est le courant marin de l’Océan Austral qui coule d'ouest en est autour de l'Antarctique. Il est issu de l'ouverture du passage de Drake il y a environ 33 Millions d'années [1], consacrant la séparation définitive de l'Antarctique de l'Amérique du Sud. Cette ouverture a eu des implications majeures, induisant un refroidissement global du climat, ainsi que la formation d'une calotte polaire pérenne sur l'antarctique.

Le courant circumpolaire joue un rôle moteur dans la circulation océanique mondiale. Il charrie 150 millions de mètres cubes par seconde soit 150 fois le débit de tous les fleuves du monde[2]. Il brasse les eaux provenant de l'océan Indien, du Pacifique, mais surtout de l'Atlantique Sud. Des colonnes d'eaux froides sont créées dans les mers de Weddell, de la Terre Adélie et de Ross et vont tapisser le fond des bassins océaniques[3].

Cette région océanique, très riche en vie sous-marine et ornithologique, demeure toutefois très mal connue en raison des difficultés d'accès et de maintien des expéditions scientifiques et techniques. La plupart des données relevées sur le courant circumpolaire antarctique l'ont été lors de transits vers l'antarctique. Récemment, la Polar Pod Expedition a été spécialement conçue comme une étude de long terme spécialement consacrée au courant.

L'histoire de Jack London, Les Mutinés de l'Elseneur, illustre de manière poignante la difficulté que cela causait aux marins cherchant à contourner le cap Horn sur la route entre New York et la Californie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Renard, M., Lagabrielle, Y., Martin, E. & de Rafélies. M. Éléments de géologie - 15ème édition du "Pomerol", Dunod, 2015, p. 721.
  2. Pierre Lefevre, Océan Austral. Le nouveau maître des courants marins, Science et Vie, nº 1099, avril 2009, p. 89.
  3. Pierre Lefevre, Océan Austral. Le nouveau maître des courants marins, Science et Vie, nº 1099, avril 2009, p. 93.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]