Coupe de l'IHF masculine 1987-1988

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Coupe de l'IHF
masculine 1987-1988
Généralités
Sport Handball
Organisateur(s) Fédération internationale de handball (IHF)
Édition 7e
Date Du
au
Participants 27 clubs européens

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : URSS Granitas Kaunas
Vainqueur Drapeau : République socialiste de Roumanie Minaur Baia Mare
Finaliste Drapeau : URSS Granitas Kaunas

Navigation

La Coupe de l'IHF 1987-1988 est la 8e édition de la compétition, aujourd'hui appelée Ligue européenne (C3).

Organisée par la Fédération internationale de handball (IHF), la compétition est ouverte à 27 clubs de handball en fonction de leurs résultats dans leur pays d'origine lors de la saison 1986-1987.

Elle est remportée par le club roumain du Minaur Baia Mare, vainqueur en finale du club soviétique et tenant du titre du Granitas Kaunas[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Minaur Baia Mare Drapeau de la Roumanie 58 – 42 Drapeau de la Tchécoslovaquie HT Tatran Prešov 32-21 26-21
Helsinki IFK Drapeau de la Finlande 32 – 41 Drapeau de la Suède HK Drott Halmstad 18-22 14-19
Hellerup IK Copenhague Drapeau du Danemark 47 – 30 Drapeau de l'Islande Breidablik 28-11 19-19
Vlug en Lenig Geelen Drapeau des Pays-Bas 36 – 40 Drapeau du Portugal Sporting CP Lisbonne 20-18 16-22
VIF Dimitrov Sofia Drapeau de la Bulgarie 53 – 39 Drapeau de la Hongrie Tisza Volan Szeged 25-16 28-23
Volksbank Köflach Drapeau de l'Autriche 54 – 41 Drapeau du Luxembourg HB Dudelange 32-20 22-21
Fílippos Véria Drapeau de la Grèce 74 – 27 Drapeau de Chypre SPE Strovolos Nicosie 32-11 42-16
MAI Moscou Drapeau de l'URSS 54 – 42 Drapeau d’Israël Hapoël Rishon LeZion 28-20 26-22
Initia Hasselt Drapeau de la Belgique 33 – 44 Drapeau de la Suisse TSV St. Otmar Saint-Gall 18-19 15-25
HCF Imola Drapeau de l'Italie 41 – 45 Drapeau de la France USAM Nîmes 21-21 20-24
Eskişehir ETİ Bisküvi Drapeau de la Turquie 24 – 30 Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie RK Pelister Bitola 00-00 24-30

Cinq clubs sont exemptés de ce premier tour en lien avec l'édition précédente :

A noter également que le MAI Moscou ayant refusé de jouer en Israël face au Hapoël Rishon LeZion (handball), les deux matchs ont été joués en Allemagne.

Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
HK Drott Halmstad Drapeau de la Suède 47 – 47[2] Drapeau de la Roumanie Minaur Baia Mare 29-19 18-28
Sporting CP Lisbonne Drapeau du Portugal 38 – 48 Drapeau du Danemark Hellerup IK Copenhague 19-23 19-25
VIF Dimitrov Sofia Drapeau de la Bulgarie 49 – 59 Drapeau de l'Espagne FC Barcelone 25-25 24-34
Volksbank Köflach Drapeau de l'Autriche 44 – 58 Drapeau de l'Allemagne de l'Est ASK Vorwärts Francfort/Oder 24-22 20-36
Kristiansands IF Drapeau de la Norvège 43 – 45 Drapeau de la Grèce Fílippos Véria 24-20 19-25
TSV St. Otmar Saint-Gall Drapeau de la Suisse 36[2] – 36 Drapeau de l'URSS MAI Moscou 19-15 17-21
RK Pelister Bitola Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie 44 – 44[2],[3] Drapeau de la France USAM Nîmes 28-23 16-21
Granitas Kaunas Drapeau de l'URSS 32 – 28 Drapeau : Allemagne de l'Ouest VfL Gummersbach 14-10 18-18
Résultats détaillés[3]
  • Pelister Bitola b. USAM Nîmes : 28-23 (12-10).
    • Pelister Bitola : Jusufovski (1), Ourlevski (3), Zecevic (3), Boscovski (4), Marinkovic (5, dont 3 pen.), Vukas (5), Manaskov (7).
    • USAM Nîmes : Sanchez (1), Teyssier (2), J.L. Derot (2), Portes (2), Courbier (4), G. Derot (6), Volle (6, dont 1 pen.). Gaudin et Bourgey.
  • USAM Nîmes b. Pelister Bitola : 21-16 (10-12).
    • USAM Nîmes : Téoule (3), Strbac (2), Courbier (2), Portes (5), G. Derot (4), Chagnard (1), Volle (4). Gaudin et Bourgey.
    • Pelister Bitola : Vukas (3), Jusufovski (1), Ourlevski (1), Marinkovic (2), Manaskov (9).

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Hellerup IK Copenhague Drapeau du Danemark 41 – 44 Drapeau de la Roumanie Minaur Baia Mare 25-20 16-24
FC Barcelone Drapeau de l'Espagne 47 – 36 Drapeau de l'Allemagne de l'Est ASK Vorwärts Francfort/Oder 26-21 21-15
TSV St. Otmar Saint-Gall Drapeau de la Suisse 45 – 40 Drapeau de la Grèce Fílippos Véria 22-18 23-22
USAM Nîmes Drapeau de la France 40 – 47[4] Drapeau de l'URSS Granitas Kaunas 22-22 18-25

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
FC Barcelone Drapeau de l'Espagne 44 – 45 Drapeau de la Roumanie Minaur Baia Mare 22-21 22-24
TSV St. Otmar Saint-Gall Drapeau de la Suisse 41 – 52 Drapeau de l'URSS Granitas Kaunas 20-20 21-32

Finale[modifier | modifier le code]

Équipe 1   Score   Équipe 2   Aller     Retour  
Granitas Kaunas Drapeau de l'URSS 41 – 43 Drapeau de la Roumanie Minaur Baia Mare 21-20 20-23

Le champion d'Europe[modifier | modifier le code]

Champion d'Europe - Coupe de l'IHF 1987-1988
Drapeau : République socialiste de Roumanie Minaur Baia Mare
2e titre

L'effectif du Minaur Baia Mare était[5] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1987/88 Men's IHF Cup », sur todor66.com (consulté le 14 novembre 2017)
  2. a b et c Vainqueur grâce aux buts marqués à l'extérieur
  3. a et b « Treize garçons pour un exploit (Huitièmes de finale de coupe d’Europe) », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 234,‎ , p. 5 à 15 (lire en ligne, consulté le 20 mai 2020)
  4. « Nîmes et Gagny (quarts de finale retour de coupe d’Europe) », Hand-ball : bulletin fédéral, Fédération française de handball, no 237,‎ , p. 61 (lire en ligne, consulté le 20 mai 2020)
  5. (ro) « ISTORIA HANDBALULUI ROMÂNESC Volumul II - SINTEZĂ RETROSPECTIVĂ - ANEXELE 1–6 - PALMARES, DATE STATISTICE, RETROSPECTIVĂ COMPETIŢII INTERNE ŞI INTERNAŢIONALE » [PDF], sur Site officiel de la fédération roumaine de handball, (consulté le 19 janvier 2018), p. 29

Voir aussi[modifier | modifier le code]