Coupe d'Afrique des nations de football 2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
CAN
Cameroun 2021
Description de l'image Coupe d'Afrique des nations de football Cameroun 2021.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) CAF
Édition 33e
Lieu(x) Drapeau du Cameroun Cameroun
Date Du au
Participants 24 équipes
Épreuves 52 matchs
Site(s) 6 stades (5 villes)
Site web officiel cafonline.com

Palmarès
Tenant du titre Algérie (2)
Vainqueur Sénégal (1)
Finaliste Égypte
Troisième Drapeau du Cameroun Cameroun
Buts 100 (1.92 buts/match)
Averti Cartons jaunes 195
Red card.svg Cartons rouges 14
Meilleur joueur Sadio Mané
Meilleur(s) buteur(s) Vincent Aboubakar (8)
Meilleur(s) passeur(s) Martin Hongla
Collins Fai
Issa Kaboré (3 passes)

Navigation

La Coupe d'Afrique des nations de football (CAN) 2021 est la 33e édition de la Coupe d'Afrique des nations de football. Le tournoi devait initialement avoir lieu en 2021 mais, en raison de la pandémie de Covid-19, il est reporté et se déroule finalement du au , son nom « CAN 2021 » restant toutefois inchangé[1]. Le pays hôte de cette coupe d'Afrique des nations est le Cameroun, et ce pour la 2e fois, après une précédente édition accueillie en 1972.

Vingt-quatre nations participent à la compétition. Le Sénégal remporte la CAN pour la première fois de son histoire en s'imposant aux tirs au but devant l'Égypte le . Le Camerounais Vincent Aboubakar est le meilleur buteur (huit buts) et le Sénégalais Sadio Mané est désigné par la CAF, meilleur joueur de la compétition.

Désignation du pays hôte[modifier | modifier le code]

Paul Biya à l'ouverture de la CAN 2021

Le , l'organisation des Coupes d'Afrique des Nations 2019, 2021 et 2023 a été attribuée respectivement au Cameroun, à la Côte d'Ivoire et à la Guinée. Cependant, après le retrait de l'organisation au Cameroun pour 2019, la Confédération africaine de football (Caf) annonce un décalage de ces compétitions, le Cameroun accueillerait alors la compétition en 2021, la Côte d'Ivoire en 2023 et la Guinée en 2025[2]. Le Cameroun accepte cette proposition[3], tandis que la Côte d'Ivoire envisage de la contester auprès du Tribunal arbitral du sport[4]. Finalement, après une rencontre entre le président de la CAF, Ahmad Ahmad, et le président ivoirien Alassane Ouattara en , la Côte d'Ivoire accepte ce glissement de date et l'organisation de la CAN 2023. Cette décision de la Côte d'Ivoire d'accepter l'organisation en 2023 met fin aux doutes sur la désignation du Cameroun comme pays organisateur de la CAN 2021.

En , la CAF déplace la CAN 2021 de à , à la demande du pays hôte. La CAF a décidé le de déplacer la CAN en en raison de la pandémie de Covid-19[5].

Les dates sont arrêtées par le Comité exécutif de la CAF le  : le tirage au sort a lieu le et la compétition se déroule du au [6].

Effets de la pandémie COVID-19[modifier | modifier le code]

Face à la crise du Covid-19, le président de la Confédération rappelle en que la priorité doit être donnée à la santé des joueurs et à la solidarité de la part des acteurs du football, déjà largement déployée, avec la population touchée[7].

La CAF décide, le , de déplacer la CAN en en raison de la pandémie de Covid-19[8]. Avec ce report de la CAN, les autorités camerounaises de football espèrent ainsi pouvoir terminer certaines infrastructures routières liées à la CAN, qui étaient jusque-là seulement complétées à 40 % selon le gouverneur de la région-Ouest, Awah Fonka[9].

Villes et stades[modifier | modifier le code]

Six stades camerounais reçoivent la compétition. Le Limbe Omnisports Stadium dans le Sud-Ouest est terminé depuis 2014, le Stade Omnisports de Bafoussam à l'ouest est livré en . Les travaux du stade de Douala Japoma, 50 000 places, et ceux du Stade d'Olembé, 60 000 places (Stade Paul Biya) ont débuté en . Les pavés du parking de ce stade sont fournis par l'usine de pavés écologiques de l'association cœur d'Afrique de Roger Milla. Le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé et le Stade Roumdé Adjia (en rénovation) de Garoua qui devrait compter 25 000 places.

Yaoundé Yaoundé Douala
Stade d'Olembe Stade Ahmadou-Ahidjo Stade de Japoma
Légende
Point rouge.gif Stades principaux existants
(40 000) Capacités d'accueil
3° 57′ 03″ N, 11° 32′ 26″ E 3° 53′ 08″ N, 11° 32′ 26″ E 4° 00′ 19″ N, 9° 49′ 30″ E
Capacité: 60 000 Capacité: 40 122 Capacité: 50 000
09 janvier 2022 Lancement CAN 2021-2.jpg Stade Ahmadou Ahidjo 2014 (1).JPG Complexe Multisports de Japoma 3.jpg
Limbé Bafoussam Garoua
Stade de Limbé Stade de Kouekong Stade Roumdé Adjia
4° 01′ 35″ N, 9° 09′ 38″ E 5° 28′ 41″ N, 10° 32′ 48″ E 9° 19′ 34″ N, 13° 23′ 57″ E
Capacité: 20 000 Capacité: 20 000 Capacité: 25 000
LIMBE STADIUM BY MTTFA.jpg Stade Omnisport (8).jpg

Certains stades devaient aussi être rénovés pour les entraînements, tel le stade de Bonamoussadi à Douala[10].

Arrivées et installations des délégations[modifier | modifier le code]

Hôtels et hébergements retenus[modifier | modifier le code]

39 hôtels sont sélectionnés pour accueillir les 24 équipes et leurs délégations.

Arrivées et déplacements[modifier | modifier le code]

Les délégations arrivent au Cameroun entre le (Éthiopie) et le (Égypte).

Arbitres retenus[modifier | modifier le code]

La liste des arbitres retenus est annoncée le par la CAF. Ils sont au nombre de 64[27].

Arbitres centraux[modifier | modifier le code]

Arbitres assistants[modifier | modifier le code]

Arbitre vidéo (VAR)[modifier | modifier le code]

Arbitres assistants vidéo[modifier | modifier le code]


Qualification[modifier | modifier le code]

Le Cameroun est automatiquement qualifié en tant que pays organisateur et logé dans le groupe A. Comme lors de l’édition 2019, il participe aux matchs de qualifications. Le tirage au sort des matchs de qualification a été effectué en Égypte le , en marge de l’Assemblée Générale de la CAF.

Équipes qualifiées[modifier | modifier le code]

Équipe Surnom Position Date de qualification Participation Meilleur résultat Dernière participation (résultat obtenu)
Cameroun Les Lions indomptables Pays hôte 20e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1984, 1988, 2000, 2002, 2017) 2019
(1/8 de finaliste)
Sénégal Les Lions de la Teranga 1er du groupe I 16e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (2002, 2019) 2019
(finaliste Médaille d'argent, Afrique)
Algérie Les Fennecs 1er du groupe H 19e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1990, 2019) 2019
(Vainqueur Médaille d'or, Afrique)
Mali Les Aigles 1er du groupe A 12e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (1972) 2019
(1/8 de finaliste)
Tunisie Les Aigles de Carthage 1er du groupe J 20e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (2004) 2019
(Quatrième)
Burkina Faso Les Étalons 1er du groupe B 12e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (2013) 2017
(Troisième Médaille de bronze, Afrique)
Guinée Le Syli national 2e du groupe A 14e Médaille d'argent, Afrique Finaliste (1976) 2019
(1/8 de finaliste)
Comores Les Cœlacanthes 2e du groupe G 1re Première participation
Égypte Les Pharaons 1er du groupe G 25e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010) 2019
(1/8 de finaliste)
Gabon Les Panthères 2e du groupe D 8e Quart de finaliste (1996 et 2012) 2017
(Premier tour)
Gambie Les Scorpions 1er du groupe D 1re Première participation
Ghana Les Black Stars 1er du groupe C 23e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1963, 1965, 1978 et 1982) 2019
(1/8 de finaliste)
Guinée équatoriale Le Nzalang national 2e du groupe J 3e Quatrième (2015) 2015
(Quatrième)
Zimbabwe The Warriors (Les Guerriers) 2e du groupe H 5e Premier tour (2004, 2006, 2017, 2019) 2019
(Premier tour)
Maroc Les Lions de l'Atlas 1er du groupe E 18e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1976) 2019
(1/8 de finaliste)
Côte d’Ivoire Les Éléphants 1er du groupe K 24e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1992, 2015) 2019
(1/4 de finaliste)
Nigeria Les Super Eagles 1er du groupe L 19e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1980, 1994, 2013) 2019
(Troisième Médaille de bronze, Afrique)
Soudan Les Crocodiles du Nil 2e du groupe C 9e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1970) 2012
(1/4 de finaliste)
Malawi Les Flammes 2e du groupe B 3e Premier tour (1984 et 2010) 2010
(Premier tour)
Mauritanie Les Mourabitounes 2e du groupe E 2e Premier tour (2019) 2019
(Premier tour)
Éthiopie Les Antilopes 2e du groupe K 11e Médaille d'or, Afrique Vainqueur (1962) 2013
(Premier tour)
Guinée-Bissau Les Lycaons 2e du groupe I 3e Premier tour (2017, 2019) 2019
(Premier tour)
Cap-Vert Les Requins bleus 2e du groupe F 3e Quart de finaliste (2013) 2015
(Premier tour)
Sierra Leone Les Leone Stars 2e du groupe L 3e Premier tour (1994, 1996) 1996
(Premier tour)

Non-qualifiés de l'édition 2019[modifier | modifier le code]

Tirage au sort[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort est initialement prévu le à Yaoundé avant d'être reporté à une date ultérieure en raison de problèmes logistiques liés à la pandémie de Covid-19[28]. Ce tirage au sort est reprogrammé le , toujours à Yaoundé.

Répartition des équipes avant le tirage au sort
(entre parenthèses, le classement FIFA de la sélection du )
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3 Chapeau 4

Sénégal (20)
Tunisie (30)
Algérie (tenant) (29)
Maroc (28)
Nigeria (36)
Cameroun (pays hôte) (50)

Égypte (45)
Ghana (52)
Côte d'Ivoire (56)
Mali (53)
Burkina Faso (60)
Guinée (81)

Cap-Vert (73)
Gabon (89)
Mauritanie (103)
Sierra Leone (108)
Zimbabwe (121)
Guinée-Bissau (106)

Malawi (129)
Soudan (125)
Guinée équatoriale (114)
Comores (132)
Éthiopie (137)
Gambie (150)

Cérémonie d'ouverture et lancement de la compétition[modifier | modifier le code]

Cérémonie d'ouverture et lion virtuel[modifier | modifier le code]

Ambiance avant le début des cérémonies de lancement de la CAN 2021

La cérémonie d'ouverture du stade commence à 10 heures avec la mise en place des groupes d'animation et les animations culturelles durent jusqu'à 14 heures[4]. Les invités et officiels sont mis en place jusqu'au début du match d'ouverture à 17 heures. Parmi les invités se trouvent les membres de la CAF, les membres du corps diplomatique, les présidents des institutions législatives et judiciaires, les membres du gouvernement dont le président du COCAN 2021 et les présidents de la CAF et de la FIFA.

La mise en place des officiels se termine vers 16 heures avec l'arrivée des présidents des Comores et du Cameroun. Après l'exécution des hymnes, les discours du président de la CAF et l'ouverture solennelle de la compétition par le président de république du Cameroun, une parade culturelle d'environ une heure se met en place[21]. Un intermède culturel représentant les 4 aires culturelles du Cameroun est présenté avec 500 jeunes ambassadeurs et la mascotte Mola qui participe à la danse, l'artiste hote, Fally Ipupa offre une prestation[3]. Durant cette parade, un lion virtuel apparait aux téléspectateurs. Il est mis en place par Thibault Baras sur une idée de la société créative lib[29],[30]. Fait en réalité augmenté et tourné sur un moteur de jeu, ce lion mesure 16 mètres de long 8 mètres de haut et pèse une tonne.

Après le match qui se déroule de 17 heures à 19 heures, un feu d'artifice final a lieu à la nuit tombée[2].

Répartition des rétributions[modifier | modifier le code]

En fonction du résultat obtenu, le champion reçoit 4,5 millions d’euros, le finaliste 2,64 millions d’euros, les demi-finalistes 2,2 millions d’euros et les quarts de finalistes 703 361 euros[31].

Phase de groupes[modifier | modifier le code]

Groupe A[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Cameroun 7 3 2 1 0 7 3 +4 Cameroun 2-1 1-1 4-1
2 Burkina Faso 4 3 1 1 1 3 3 0 Burkina Faso 1-2 1-0 1-1
3 Cap-Vert 4 3 1 1 1 2 2 0 Cap-Vert 1-1 0-1 1-0
4 Éthiopie 1 3 0 1 2 2 6 -4 Éthiopie 1-4 1-1 0-1

1re journée


Match 1 (match d'ouverture) Cameroun 2 - 1 Burkina Faso Stade de football d'Olembe, Yaoundé

17h00 WAT
Aboubakar But inscrit après 40 minutes 40e (pén.)
Aboubakar But inscrit après 45+3 minutes 45+3e (pén.)
(2 - 1) But inscrit après 24 minutes 24e Sangaré (B. Traoré Passe décisive) Arbitrage : Mustapha Ghorbal
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport

Match 2 Éthiopie 0 - 1 Cap-Vert Stade de football d'Olembe, Yaoundé

20h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 45+1 minutes 45+1e Tavares (Rodrigues Passe décisive) Arbitrage : Hélder Martins de Carvalho
Arbitre vidéo : Mahmoud Ashour
Rapport

2e journée


Match 13 Cameroun 4 - 1 Éthiopie Stade de football d'Olembe, Yaoundé

17h00 WAT
(Passe décisive Fai) Toko-Ekambi But inscrit après 8 minutes 8e
(Passe décisive Fai) Aboubakar But inscrit après 53 minutes 53e
(Passe décisive Ngamaleu) Aboubakar But inscrit après 55 minutes 55e
(Passe décisive Hongla) Toko-Ekambi But inscrit après 67 minutes 67e
(1 - 1) But inscrit après 4 minutes 4e Hotessa (Gebremichael Passe décisive) Arbitrage : Jean Jacques Ndala Ngambo
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 14 Cap-Vert 0 - 1 Burkina Faso Stade de football d'Olembe, Yaoundé

20h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 39 minutes 39e Bandé (Kaboré Passe décisive) Arbitrage : Amin Omar
Arbitre vidéo : Mahmoud El Banna
Rapport

3e journée


Match 25 Cap-Vert 1 - 1 Cameroun Stade de football d'Olembe, Yaoundé

17h00 WAT
(Passe décisive Rocha Santos) Rodrigues But inscrit après 53 minutes 53e (0 - 1) But inscrit après 39 minutes 39e Aboubakar Arbitrage : Sadok Selmi
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 26 Burkina Faso 1 - 1 Éthiopie Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
(Passe décisive Guira) Bayala But inscrit après 24 minutes 24e (1 - 0) But inscrit après 52 minutes 52e (pén.) Kebede Arbitrage : Ahmad Imtehaz Heeralall
Arbitre vidéo : Mahmoud Ashour
Rapport


Groupe B[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Sénégal 5 3 1 2 0 1 0 +1 Sénégal 0-0 0-0 1-0
2 Guinée 4 3 1 1 1 2 2 0 Guinée 0-0 1-0 1-2
3 Malawi 4 3 1 1 1 2 2 0 Malawi 0-0 0-1 2-1
4 Zimbabwe 3 3 1 0 2 3 4 -1 Zimbabwe 0-1 2-1 1-2

1re journée


Match 3 Sénégal 1 - 0 Zimbabwe Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

14h00 WAT
Mané But inscrit après 90+7 minutes 90+7e (pén.) (0 - 0) Arbitrage : Mario Escobar
Arbitre vidéo : Fernando Guerrero
Rapport

Match 4 Guinée 1 - 0 Malawi Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
(Passe décisive Kanté) Sylla But inscrit après 35 minutes 35e (1 - 0) Arbitrage : Daniel Nili Laryea
Arbitre vidéo : Victor Gomes
Rapport

2e journée


Match 15 Sénégal 0 - 0 Guinée Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

14h00 WAT
(0 - 0) Arbitrage : Bamlak Tessema Weyesa
Arbitre vidéo : Samir Guezzaz
Rapport

Match 16 Malawi 2 - 1 Zimbabwe Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
(Passe décisive Madinga) Mhango But inscrit après 43 minutes 43e
Mhango But inscrit après 58 minutes 58e
(1 - 1) But inscrit après 38 minutes 38e Wadi (Bhasera Passe décisive) Arbitrage : Beida Dahane
Arbitre vidéo : Bouchra Karboubi
Rapport

3e journée


Match 27 Malawi 0 - 0 Sénégal Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
(0 - 0) Arbitrage : Blaise Yuven Ngwa
Arbitre vidéo : Mehdi Abid Charef
Rapport

Match 28 Zimbabwe 2 - 1 Guinée Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

17h00 WAT
(Passe décisive Tigere) Musona But inscrit après 26 minutes 26e
Mahachi But inscrit après 43 minutes 43e
(2 - 0) But inscrit après 49 minutes 49e N. Keïta Arbitrage : Salima Mukansanga
Arbitre vidéo : Bouchra Karboubi
Rapport


Groupe C[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Maroc 7 3 2 1 0 5 2 +3 Maroc 2-2 2-0 1-0
2 Gabon 5 3 1 2 0 4 3 +1 Gabon 2-2 1-0 1-1
3 Comores 3 3 1 0 2 3 5 -2 Comores 0-2 0-1 3-2
4 Ghana 1 3 0 1 2 3 5 -2 Ghana 0-1 1-1 2-3

1re journée


Match 5 Maroc 1 - 0 Ghana Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

17h00 WAT
Boufal But inscrit après 83 minutes 83e (0 - 0) Arbitrage : Joshua Bondo
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 6 Comores 0 - 1 Gabon Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 15 minutes 15e Boupendza (Ameka Passe décisive) Arbitrage : Peter Waweru
Arbitre vidéo : Mahmoud Ashour
Rapport

2e journée


Match 17 Maroc 2 - 0 Comores Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

17h00 WAT
Amallah But inscrit après 16 minutes 16e
(Passe décisive Amallah) Aboukhlal But inscrit après 89 minutes 89e
(1 - 0) Arbitrage : Sadok Selmi
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 18 Gabon 1 - 1 Ghana Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(Passe décisive Kanga) Allevinah But inscrit après 88 minutes 88e (0 - 1) But inscrit après 18 minutes 18e A. Ayew (Partey Passe décisive) Arbitrage : Lahlou Benbraham
Arbitre vidéo : Mehdi Abid Charef
Rapport

3e journée


Match 29 Gabon 2 - 2 Maroc Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(Passe décisive Amonome) Allevinah But inscrit après 21 minutes 21e
Aguerd But inscrit après 81 minutes 81e (csc)
(1 - 0) But inscrit après 74 minutes 74e (pén.) Boufal
But inscrit après 84 minutes 84e Hakimi
Arbitrage : Beida Dahane
Arbitre vidéo : Janny Sikazwe
Rapport

Match 30 Ghana 2 - 3 Comores Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(Passe décisive Kyereh) Boakye But inscrit après 64 minutes 64e
(Passe décisive Partey) Djiku But inscrit après 77 minutes 77e
(0 - 1) But inscrit après 4 minutes 4e Ben (I. Youssouf Passe décisive)
But inscrit après 61 minutes 61e Mogni (Ben Passe décisive)
But inscrit après 85 minutes 85e Mogni (B. Youssouf Passe décisive)
Arbitrage : Boubou Traoré
Arbitre vidéo : Mustapha Ghorbal
Rapport


Groupe D[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Nigeria 9 3 3 0 0 6 1 +5 Nigeria 1-0 2-0 3-1
2 Égypte 6 3 2 0 1 2 1 +1 Égypte 0-1 1-0 1-0
3 Soudan 1 3 0 1 2 1 4 -3 Soudan 1-3 0-1 0-0
4 Guinée-Bissau 1 3 0 1 2 0 3 -3 Guinée-Bissau 0-2 0-1 0-0

1re journée


Match 8 Nigeria 1 - 0 Égypte Stade Roumdé Adjia, Garoua

17h00 WAT
(Passe décisive Aribo) Iheanacho But inscrit après 30 minutes 30e (1 - 0) Arbitrage : Bakary Gassama
Arbitre vidéo : Bamlak Tessema Weyesa
Rapport

Match 9 Soudan 0 - 0 Guinée-Bissau Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(0 - 0) Arbitrage : Issa Sy
Arbitre vidéo : Lahlou Benbraham
Rapport

2e journée


Match 19 Nigeria 3 - 1 Soudan Stade Roumdé Adjia, Garoua

17h00 WAT
(Passe décisive Simon) Chukwueze But inscrit après 3 minutes 3e
Awoniyi But inscrit après 45 minutes 45e
Simon But inscrit après 46 minutes 46e
(2 - 0) But inscrit après 70 minutes 70e (pén.) Khedr Arbitrage : Victor Gomes
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport

Match 20 Guinée-Bissau 0 - 1 Égypte Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 69 minutes 69e Salah (El Sulaya Passe décisive) Arbitrage : Pacifique Ndabihawenimana
Arbitre vidéo : Mustapha Ghorbal
Rapport

3e journée


Match 31 Guinée-Bissau 0 - 2 Nigeria Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 56 minutes 56e Sadiq (Iheanacho Passe décisive)
But inscrit après 75 minutes 75e Troost-Ekong
Arbitrage : Peter Waweru
Arbitre vidéo : Bakary Gassama
Rapport

Match 32 Égypte 1 - 0 Soudan Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
Abdelmonem But inscrit après 35 minutes 35e (1 - 0) Arbitrage : Joshua Bondo
Arbitre vidéo : Bamlak Tessema Weyesa
Rapport


Groupe E[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Côte d’Ivoire 7 3 2 1 0 6 3 +3 Côte d’Ivoire 1-0 2-2 3-1
2 Guinée équatoriale 6 3 2 0 1 2 1 +1 Guinée équatoriale 0-1 1-0 1-0
3 Sierra Leone 2 3 0 2 1 2 3 -1 Sierra Leone 2-2 0-1 0-0
4 AlgérieT 1 3 0 1 2 1 4 -3 AlgérieT 1-3 0-1 0-0

1re journée


Match 7 Algérie 0 - 0 Sierra Leone Stade de Japoma, Douala

14h00 WAT
(0 - 0) Arbitrage : Ahmad Imetehaz Heeralall
Arbitre vidéo : Mahmoud El Banna
Rapport

Match 12 Guinée équatoriale 0 - 1 Côte d’Ivoire Stade de Japoma, Douala

20h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 5 minutes 5e Gradel Arbitrage : Redouane Jiyed
Arbitre vidéo : Bouchra Karboubi
Rapport

2e journée


Match 23 Côte d’Ivoire 2 - 2 Sierra Leone Stade de Japoma, Douala

17h00 WAT
(Passe décisive Zaha) Haller But inscrit après 25 minutes 25e
(Passe décisive Sangaré) Pépé But inscrit après 65 minutes 65e
(1 - 0) But inscrit après 55 minutes 55e Mu. Kamara (Buya Turay Passe décisive)
But inscrit après 90+3 minutes 90+3e A. Kamara (Caulker Passe décisive)
Arbitrage : Maguette N'Diaye
Arbitre vidéo : Bakary Gassama
Rapport

Match 24 Algérie 0 - 1 Guinée équatoriale Stade de Japoma, Douala

20h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 70 minutes 70e Obiang (Miranda Passe décisive) Arbitrage : Mario Escobar
Arbitre vidéo : Fernando Guerrero
Rapport

3e journée


Match 33 Côte d’Ivoire 3 - 1 Algérie Stade de Japoma, Douala

17h00 WAT
(Passe décisive Pépé) Kessié But inscrit après 22 minutes 22e
(Passe décisive Aurier) Sangaré But inscrit après 39 minutes 39e
(Passe décisive Haller) Pépé But inscrit après 54 minutes 54e
(2 - 0) But inscrit après 73 minutes 73e Bendebka (Mandi Passe décisive) Arbitrage : Victor Gomes
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 34 Sierra Leone 0 - 1 Guinée équatoriale Stade de Limbé, Limbé

17h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 38 minutes 38e Ganet (Salvador Passe décisive) Arbitrage : Mohamed Maarouf Eid Mansour
Arbitre vidéo : Mahmoud Ashour
Rapport


Groupe F[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.)
1 Mali 7 3 2 1 0 4 1 +3 Mali 1-1 1-0 2-0
2 Gambie 7 3 2 1 0 3 1 +2 Gambie 1-1 1-0 1-0
3 Tunisie 3 3 1 0 2 4 2 +2 Tunisie 0-1 0-1 4-0
4 Mauritanie 0 3 0 0 3 0 7 -7 Mauritanie 0-2 0-1 0-4

1re journée

Le premier match du groupe F, entre la Tunisie et le Mali, fait polémique à la suite du coup de sifflet final de l'arbitre zambien Janny Sikazwe à la 86e minute puis à la 89e minute alors que le Mali menait 1-0 après un pénalty transformé par Ibrahima Koné et un pénalty raté de Wahbi Khazri[32]. De nombreuses sources indiquent que l'arbitre du match aurait été victime d'une insolation[33].


Match 10 Tunisie 0 - 1 Mali Stade de Limbé, Limbé

14h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 48 minutes 48e (pén.) I. Koné Arbitrage : Janny Sikazwe
Arbitre vidéo : Fernando Guerrero
Rapport

Match 11 Mauritanie 0 - 1 Gambie Stade de Limbé, Limbé

17h00 WAT
(0 - 1) But inscrit après 10 minutes 10e A. Jallow (Mu. Barrow Passe décisive) Arbitrage : Bernard Camille
Arbitre vidéo : Mustapha Ghorbal
Rapport

2e journée


Match 21 Gambie 1 - 1 Mali Stade de Limbé, Limbé

14h00 WAT
Mu. Barrow But inscrit après 90 minutes 90e (pén.) (0 - 0) But inscrit après 79 minutes 79e (pén.) I. Koné Arbitrage : Samir Guezzaz
Arbitre vidéo : Redouane Jiyed
Rapport

Match 22 Tunisie 4 - 0 Mauritanie Stade de Limbé, Limbé

17h00 WAT
Mathlouthi But inscrit après 4 minutes 4e
Khazri But inscrit après 8 minutes 8e
(Passe décisive Chaalali) Khazri But inscrit après 64 minutes 64e
(Passe décisive Khazri) Jaziri But inscrit après 66 minutes 66e
(2 - 0) Arbitrage : Mahmoud El Banna
Arbitre vidéo : Mahmoud Ashour
Rapport

3e journée


Match 35 Gambie 1 - 0 Tunisie Stade de Limbé, Limbé

20h00 WAT
(Passe décisive Mu. Barrow) A. Jallow But inscrit après 90+3 minutes 90+3e (0 - 0) Arbitrage : Fernando Guerrero
Arbitre vidéo : Lahlou Benbraham
Rapport

Match 36 Mali 2 - 0 Mauritanie Stade de Japoma, Douala

20h00 WAT
(Passe décisive Doumbia) M. Haïdara But inscrit après 2 minutes 2e
I. Koné But inscrit après 49 minutes 49e (pén.)
(1 - 0) Arbitrage : Bernard Camille
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport


Meilleurs troisièmes[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Quatre équipes classées troisièmes de leur poule sont repêchées pour compléter le tableau des huitièmes de finale. Pour désigner les quatre meilleurs troisièmes (parmi les six au total), un classement est effectué en comparant les résultats dans leur groupe respectif de chacune des équipes.

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Cap-Vert (Grp. A) 4 3 1 1 1 2 2 0
1 Malawi (Grp. B) 4 3 1 1 1 2 2 0
3 Tunisie (Grp. F) 3 3 1 0 2 4 2 +2
4 Comores (Grp. C) 3 3 1 0 2 3 5 -2
5 Sierra Leone (Grp. E) 2 3 0 2 1 2 3 -1
6 Soudan (Grp. D) 1 3 0 1 2 1 4 -3

     Équipe qualifiée

Appariements en huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Puisque quatre des six groupes placent une troisième équipe dans le tableau final, les différentes combinaisons formées par les groupes de provenance des équipes qualifiées servent à les répartir contre les premiers des groupes A à D (voir tableau final ci-dessus), comme suit[34] :

Appariements des huitièmes de finale en fonction des groupes d'origine des repêchés du premier tour
Groupes d'origine
des meilleurs 3e
Adversaires de
[1A] Cameroun [1B] Sénégal [1C] Maroc [1D] Nigeria
A B C D [3C] Comores [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3B] Malawi
A B C E [3C] Comores [3A] Cap-Vert [3B] Malawi [3E] Sierra Leone
A B C F [3C] Comores [3A] Cap-Vert [3B] Malawi [3F] Tunisie
A B D E [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3B] Malawi [3E] Sierra Leone
A B D F [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3B] Malawi [3F] Tunisie
A B E F [3E] Sierra Leone [3A] Cap-Vert [3B] Malawi [3F] Tunisie
A C D E [3C] Comores [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3E] Sierra Leone
A C D F [3C] Comores [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3F] Tunisie
A C E F [3C] Comores [3A] Cap-Vert [3F] Tunisie [3E] Sierra Leone
A D E F [3D] Soudan [3A] Cap-Vert [3F] Tunisie [3E] Sierra Leone
B C D E [3C] Comores [3D] Soudan [3B] Malawi [3E] Sierra Leone
B C D F [3C] Comores [3D] Soudan [3B] Malawi [3F] Tunisie
B C E F [3E] Sierra Leone [3C] Comores [3B] Malawi [3F] Tunisie
B D E F [3E] Sierra Leone [3D] Soudan [3B] Malawi [3F] Tunisie
C D E F [3C] Comores [3D] Soudan [3F] Tunisie [3E] Sierra Leone
  • Combinaison réalisée

Phase à élimination directe[modifier | modifier le code]

  Huitièmes de finale Quarts de finale Demi-finales Finale
 
 
  - Stade de Limbé, Limbé     - Stade Roumdé Adjia, Garoua     - Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé     - Stade de football d'Olembe, Yaoundé
 
  Burkina Faso 1 tab(7)
 
  Gabon 1ap (6)  
  Burkina Faso 1
  - Stade Roumdé Adjia, Garoua
    Tunisie 0  
  Nigeria 0
  - Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé
  Tunisie 1  
  Burkina Faso 1
  - Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam
    Sénégal 3  
  Sénégal 2
  - Stade de football d'Olembe, Yaoundé
  Cap-Vert 0  
  Sénégal 3
  - Stade de Limbé
    Guinée équatoriale 1  
  Mali 0ap (5)
  - Stade de Japoma, Douala
  Guinée équatoriale 0 tab(6)  
  Sénégal 0 tab(4)
  - Stade de football d'Olembe, Yaoundé
    Égypte 0ap (2)
  Cameroun 2
   
  Comores 1  
  Cameroun 2
  - Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam
    Gambie 0  
  Guinée 0
  - Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé
  Gambie 1  
  Cameroun 0ap (1)
  - Stade de Japoma, Douala
    Égypte 0 tab(3)  
  Côte d’Ivoire 0ap (4)
   
  Égypte 0 tab(5)   Match pour la 3e place
  Égypte 2 ap
  - Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé - Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé
    Maroc 1  
  Maroc 2 Burkina Faso 3 (3)
   
  Malawi 1   Cameroun 3 tab(5)
 


Huitièmes de finale[modifier | modifier le code]

Match 37 Burkina Faso 1 - 1 a. p. Gabon Stade de Limbé, Limbé

17h00 WAT
(Passe décisive Da. Ouattara) B. Traoré But inscrit après 28 minutes 28e (1 - 0, 1 - 1, 1 - 1) But inscrit après 90+1 minutes 90+1e (csc) Guira Arbitrage : Redouane Jiyed
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport
Kaboré Réussi
S. Ouattara Réussi
E. Tapsoba Réussi
Simporé Manqué
Yago Réussi
Guira Réussi
Konaté Réussi
A. Tapsoba Manqué
I. Ouédraogo Réussi
Tirs au but
7 - 6
Réussi Bouanga
Réussi Méyé
Réussi Boupendza
Manqué Kanga
Réussi Poko
Réussi Ecuele Manga
Réussi Ameka
Manqué N'Gakoutou
Manqué Palun

Match 38 Nigeria 0 - 1 Tunisie Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 47 minutes 47e Msakni (Dräger Passe décisive) Arbitrage : Maguette N'Diaye
Arbitre vidéo : Fernando Guerrero
Rapport

Match 39 Guinée 0 - 1 Gambie Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 71 minutes 71e Mu. Barrow (Bobb Passe décisive) Arbitrage : Amin Omar
Arbitre vidéo : Mahmoud Mohamed Ashour
Rapport

Match 40 Cameroun 2 - 1 Comores Stade de football d'Olembe, Yaoundé

20h00 WAT
(Passe décisive Aboubakar) Toko-Ekambi But inscrit après 29 minutes 29e
(Passe décisive Hongla) Aboubakar But inscrit après 70 minutes 70e
(1 - 0) But inscrit après 81 minutes 81e Y. M'Changama Arbitrage : Bamlak Tessema Weyesa
Arbitre vidéo : Maguette N'Diaye
Rapport

Match 41 Sénégal 2 - 0 Cap-Vert Stade omnisports de Bafoussam, Bafoussam

17h00 WAT
Mané But inscrit après 63 minutes 63e
(Passe décisive Diédhiou) Dieng But inscrit après 90+2 minutes 90+2e
(0 - 0) Arbitrage : Lahlou Benbraham
Arbitre vidéo : Mehdi Abid Charef
Rapport

Match 42 Maroc 2 - 1 Malawi Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(Passe décisive Amallah) En-Nesyri But inscrit après 45+2 minutes 45+2e
Hakimi But inscrit après 70 minutes 70e
(1 - 1) But inscrit après 7 minutes 7e Mhango (Banda Passe décisive) Arbitrage : Pacifique Ndabihawenimana
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 43 Côte d’Ivoire 0 - 0 a. p. Égypte Stade de Japoma, Douala

17h00 WAT
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Arbitrage : Jean Jacques Ndala Ngambo
Arbitre vidéo : Bamlak Tessema Weyesa
Rapport
Pépé Réussi
Sangaré Réussi
Bailly Manqué
Cornet Réussi
Zaha Réussi
Tirs au but
4 - 5
Réussi Zizo
Réussi El Sulaya
Réussi Kamal
Réussi Abdelmonem
Réussi Salah

Match 44 Mali 0 - 0 a. p. Guinée équatoriale Stade de Limbé, Limbé

20h00 WAT
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Arbitrage : Bakary Gassama
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport
A. N. Traoré Réussi
Djenepo Réussi
M. Haïdara Manqué
H. Traoré Manqué
Touré Réussi
Dieng Réussi
Camara Réussi
Sacko Manqué
Tirs au but
5 - 6
Manqué Nsue
Réussi Belima
Réussi Akapo
Réussi Buyla
Manqué Ganet
Réussi Coco
Réussi Salvador
Réussi Eneme

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Match 45 Gambie 0 - 2 Cameroun Stade de Japoma, Douala

17h00 WAT
(0 - 0) But inscrit après 50 minutes 50e Toko-Ekambi (Fai Passe décisive)
But inscrit après 57 minutes 57e Toko-Ekambi (Hongla Passe décisive)
Arbitrage : Pacifique Ndabihawenimana
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport

Match 46 Burkina Faso 1 - 0 Tunisie Stade Roumdé Adjia, Garoua

20h00 WAT
(Passe décisive Touré) Da. Ouattara But inscrit après 45+3 minutes 45+3e (1 - 0) Arbitrage : Joshua Bondo
Arbitre vidéo : Redouane Jiyed
Rapport

Match 47 Égypte 2 - 1 a. p. Maroc Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé [35]

16h00[36] WAT
Salah But inscrit après 53 minutes 53e
(Passe décisive Salah) Trézéguet But inscrit après 100 minutes 100e
(0 - 1, 1 - 1, 2 - 1) But inscrit après 7 minutes 7e (pén.) Boufal Arbitrage : Maguette N'Diaye
Arbitre vidéo : Fernando Guerrero
Rapport

Match 48 Sénégal 3 - 1 Guinée équatoriale Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(Passe décisive Mané) Diédhiou But inscrit après 28 minutes 28e
Kouyaté But inscrit après 68 minutes 68e
(Passe décisive Ciss) I. Sarr But inscrit après 79 minutes 79e
(1 - 0) But inscrit après 57 minutes 57e Buyla (Ganet Passe décisive) Arbitrage : Victor Gomes
Arbitre vidéo : Mahmoud Mohamed Ashour
Rapport

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Match 49 Burkina Faso 1 - 3 Sénégal Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
(Kaboré Passe décisive) Touré But inscrit après 82 minutes 82e (0 - 0) But inscrit après 70 minutes 70e Diallo (Koulibaly Passe décisive)
But inscrit après 76 minutes 76e Gueye (Mané Passe décisive)
But inscrit après 87 minutes 87e Mané (Sarr Passe décisive)
Arbitrage : Bamlak Tessema Weyesa
Arbitre vidéo : Redouane Jiyed
Rapport

Match 50 Cameroun 0 - 0 a. p. Égypte Stade de football d'Olembe, Yaoundé

20h00 WAT
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Arbitrage : Bakary Gassama
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport
Aboubakar Réussi
Moukoudi Manqué
Léa-Siliki Manqué
Njie Manqué
Tirs au but
1 - 3
Réussi Zizo
Réussi Abdelmonem
Réussi Lasheen

Troisième place[modifier | modifier le code]

Match 51 Burkina Faso 3 - 3 Cameroun Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé

20h00 WAT
Yago But inscrit après 24 minutes 24e
A. Onana But inscrit après 43 minutes 43e (csc)
Dj. Ouattara But inscrit après 49 minutes 49e
(2 - 0) But inscrit après 71 minutes 71e Bahoken
But inscrit après 85 minutes 85e But inscrit après 87 minutes 87e Aboubakar
Arbitrage : Redouane Jiyed
Arbitre vidéo : Haythem Guirat
Rapport
Kaboré Réussi
S. Ouattara Réussi
Touré Manqué
Yago Réussi
Tirs au but
3-5
Réussi Aboubakar
Réussi Ngamaleu
Réussi Toko-Ekambi
Réussi Kunde
Réussi Oyongo

Finale[modifier | modifier le code]

Match 52 Sénégal 0 - 0 a. p. Égypte Stade de football d'Olembe, Yaoundé

20h00 WAT
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Arbitrage : Victor Gomes
Arbitre vidéo : Adil Zourak
Rapport
Koulibaly Réussi
Diallo Réussi
Sarr Manqué
Dieng Réussi
Mané Réussi
Tirs au but
4 - 2
Réussi Sayed
Manqué Abdelmonem
Réussi Hamdy
Manqué Lasheen

Classement final de la compétition[modifier | modifier le code]

Place Équipe Matchs Victoires Nuls Défaites BP BC Diff. Progression
Médaille d'or Sénégal 7 4 3 0 9 2 +7 Vainqueur
Médaille d'argent Égypte 7 3 3 1 4 2 +2 Finaliste
Médaille de bronze Cameroun 7 4 3 0 14 7 +7 Troisième
4 Burkina Faso 7 2 3 2 9 10 -1 Quatrième
5 Maroc 5 3 1 1 8 5 +3 Quarts de finale
6 Gambie 5 3 1 1 4 3 +1
7 Guinée équatoriale 5 2 1 2 3 4 -1
8 Tunisie 5 2 0 3 5 3 +2
9 Nigeria 4 3 0 1 6 2 +4 Huitièmes de finale
10 Côte d’Ivoire 4 2 2 0 6 3 +3
11 Mali 4 2 2 0 4 1 +3
12 Gabon 4 1 3 0 5 4 -1
13 Malawi 4 1 1 2 3 4 -1
14 Guinée 4 1 1 2 2 3 -1
15 Cap-Vert 4 1 1 2 2 4 -2
16 Comores 4 1 0 3 4 7 -3
17 Zimbabwe 3 1 0 2 2 4 -2 Premier tour
18 Sierra Leone 3 0 2 1 2 3 -1
19 Ghana 3 0 1 2 3 5 -2
20 Soudan 3 0 1 2 1 4 -3
21 Algérie 3 0 1 2 1 4 -3
22 Guinée-Bissau 3 0 1 2 0 3 -3
23 Éthiopie 3 0 1 2 2 6 -4
24 Mauritanie 3 0 0 3 0 7 -7
Carte de l'Afrique en fonction du stade de la compétition atteint par les différents pays participants
  • Vainqueur
  • Finale
  • Troisième
  • Quatrième
  • Quart de finale
  • Huitième de finale
  • Premier tour

Statistiques et récompenses[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Buteurs[modifier | modifier le code]

Il y a eu 100 buts marqués en 52 matches, pour une moyenne de 1,92 but par match.

8 buts But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit

5 buts But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit But inscrit

3 buts But inscrit But inscrit But inscrit

2 buts But inscrit But inscrit

1 but But inscrit

1 but contre son camp But inscrit

Joueurs élus Homme du match[modifier | modifier le code]

Le trophée d'Homme du Match est attribué à la suite d'un vote des internautes pendant la rencontre sur le site de la CAF.

3 fois
2 fois
1 fois

Équipe type de la compétition[modifier | modifier le code]

Équipe-type
Gardien Défenseurs Milieux Attaquants Entraîneur
Édouard Mendy Achraf Hakimi
Mohamed Abdelmonem
Edmond Tapsoba
Saliou Ciss
Nampalys Mendy
Mohamed Elneny
Blati Touré
Mohamed Salah
Sadio Mané
Vincent Aboubakar
Aliou Cissé

Récompenses[modifier | modifier le code]

Prix
Prix Lauréat
Meilleur joueur Sadio Mané
Meilleur buteur Vincent Aboubakar
Meilleurs passeurs Martin Hongla
Collins Fai
Issa Kaboré
Meilleur gardien Édouard Mendy
Meilleur jeune joueur Issa Kaboré
Prix du fair-play Sénégal

Cérémonie de clôture et fin de la compétition[modifier | modifier le code]

La cérémonie de clôture de la compétition se déroule dans l'après-midi du 6 février 2022. Le président de la République du Cameroun, Paul Biya, en compagnie de son épouse Chantal, sont de nouveau présents lors de la cérémonie de clôture et ensuite au déroulement du match final qui opposent la sélection du Sénégal à celle de l'Égypte. Cette cérémonie est marquée par la présence de la présidente de l'Unesco en visite spéciale au Cameroun et les présidents des institutions de football que sont La CAF et la FIFA.

Un intermède culturel représentant les 4 aires culturelles du Cameroun est présenté et la mascotte Mola qui participe à la danse. L'artiste hote, Nomcebo Zikode offre une interprétation de la chanson populaire Jerusalema. Elle est suivie par la prestation de plusieurs artistes locaux tel Salatiel.

À la fin de la compétition et après la remise des trophées aux différentes équipes, le flambeau est transmis au représentant du comité d'organisation de la CAN 2021 qui se déroulera en 2023 en Côte d'Ivoire.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Aspect socio-économique[modifier | modifier le code]

En , Total a annoncé avoir passé un accord de sponsoring avec la Confédération Africaine de Football. Total est désormais le « sponsor titre » des compétitions organisées par la CAF[37]. L’accord vaut pour les huit prochaines années et concernera les dix principales compétitions organisées par la CAF, dont la Coupe d’Afrique des Nations 2017, 2019, 2022 et 2023, qui est désormais baptisée « Coupe d’Afrique des Nations Total »[38].

Au début du tournoi en , la CAF annonce la conclusion d'un partenariat avec le réseau social TikTok afin de proposer des contenus exclusifs lors de la CAN 2022 mais aussi pour la CAN féminine qui aura lieu en au Maroc[39].

Sponsors[modifier | modifier le code]

Polémiques et incidents[modifier | modifier le code]

Arbitrage Tunisie-Mali[modifier | modifier le code]

Le match opposant la Tunisie au Mali, première rencontre du groupe F, n'a pas été joué jusqu'à son terme. L'arbitre zambien Janny Sikazwe a dans un premier temps sifflé la fin du match à la 86e minute avant de se raviser, prévenu par son arbitre assistant et les protestations des joueurs tunisiens. Il a ensuite sifflé la fin du match à la 90e minute, à quelques secondes de la fin du temps réglementaire, alors même que l'arbitre assistant allait annoncer le temps additionnel. Devant les Tunisiens furieux, le quatuor arbitral a du sortir du terrain sous escorte policière.

Devant l'ampleur de la polémique, la reprise du match, pour jouer le temps additionnel restant, a été annoncée. Cependant, l'équipe tunisienne a refusé de reprendre la rencontre, prétextant que les joueurs étaient déjà dans les douches, ou hors du stade, donc inaptes à reprendre la partie. Les Maliens s'étant présentés sur la pelouse, la fin du match est sifflée avec une seule équipe sur le terrain, le résultat de 1-0 étant entériné plus tard par la CAF[40],[41].

Plus tard, il a été rapporté par différents médias que l'arbitre Janny Sikazwe avait été en fait victime d'une insolation en plein milieu de la partie, à tel point qu'il aurait même été transporté à l'hôpital, d'où la présence du quatrième arbitre sur la pelouse au moment de la tentative de reprise du match. Selon le joueur tunisien Wahbi Khazri, l'arbitre du match "n'était plus cohérent", "l’arbitre perdait le fil du match" a précisé le capitaine tunisien. "Il n’était plus cohérent dans ses choix et ses décisions. Il était très chaud."[42].

Pelouse de Japoma[modifier | modifier le code]

Le stade de Japoma de Douala, inauguré en 2019, devait au départ accueillir 9 matchs de cette Coupe d'Afrique des nations, dont 5 du Groupe E de la compétition, un groupe très relevée contenant 2 favoris du tournoi, en l'occurrence l'équipe ivoirienne et les champions d'Afrique en titre, l'équipe d'Algérie. La qualité des infrastructures du stade, notamment de la pelouse, a suscité un certain nombre de réactions. Ainsi, en conférence de presse d'avant match, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a vivement critiqué l'état de la pelouse du stade de Japoma. "On va jouer après le match entre la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire, sur une pelouse qui à la base n’est pas top. Je ne dis pas qu’elle est catastrophique, mais pas d’un niveau permettant une fluidité totale et ce qu’on espère des grands tournois comme une Coupe d’Afrique."[43]. Le sélectionneur de l'équipe ivoirienne Patrice Beaumelle, a nuancé les propos de son confrère « La pelouse du stade de Japoma est plus que correcte. On a vu des pelouses pires lors de certaines CAN »[44], il concèdera cependant « Il y a une partie du terrain qui est un désastre »[45].

Lors du match opposant l'équipe ivoirienne à la Sierra Leone, le gardien Ivoirien Badra Ali Sangaré, s'est lourdement blessé en sortant pour tenter d'intercepter une balle. La vidéo éloquente, montre le genou du gardien se planter dans la pelouse, entraînant une roulade vers l'avant. L'attaquant de la Sierra Leone a ainsi pu égaliser grâce à cette action[46].

Après de multiples rumeurs sur la possible délocalisation de la rencontre décisive de la troisième journée du Groupe E, entre l'équipe ivoirienne et l'équipe d'Algérie, la rencontre est finalement maintenue au stade de Japoma. En revanche, il a été annoncé que un quart de finale et la demi finale qui devaient se dérouler dans ce stade sont délocalisés au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé. Le huitième de finale et l'autre quart de finale, celui de l'équipe du Cameroun prévus sur ce stade, ont quant à eux été maintenus.

Hymne national mauritanien[modifier | modifier le code]

Lors de l'entrée en lice de l'équipe mauritanienne dans le tournoi, son hymne n'a pas été diffusé avant la partie, les organisateurs se trompant à trois reprises au moment de lancer l'hymne de la Mauritanie. L'ancien hymne a été entendu à 2 reprises, puis devant une troisième tentative de lancer l'hymne officiel s'étant soldée par un échec, les joueurs mauritaniens ont finalement été contraints de commencer leur match sans avoir entendu l'hymne officiel actuel[47],[48].

Fusillade à Buéa[modifier | modifier le code]

À Buéa dans la région du Sud-Ouest du Cameroun, des échanges de tirs entre les forces armées camerounaises et des hommes armés ont éclaté. Cette fusillade a vraisemblablement opposé des membres de l'armée camerounaise, déployées en nombre durant la compétition, et des combattants séparatistes, cet incident s'inscrit dans le contexte du conflit armé qui fait rage depuis 2017 dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun[49],[50]. L'équipe du Mali de football interrompra sa séance d'entraînement à la suite de la fusillade[51].

Tragédie du stade d'Olembe[modifier | modifier le code]

En marge du huitième de finale entre les Comores et le Cameroun, une bousculade mortelle a eu lieu près du stade de Olembe, lieu ou se déroulait alors la rencontre. 8 personnes ont perdu la vie lors de cette tragédie, et des dizaines d'autres sont blessées, parfois grièvement[52]. Le lendemain, le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, annonce que le prochain match qui devait avoir lieu à Olembe le sera disputé au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé, "jusqu'à ce que les conditions de sécurité soient garanties.", il ajoute alors : "La sécurité n'est pas de la responsabilité de la CAF, mais du comité local"[53].

Le 30 janvier 2022, la CAF lève la suspension du stade d'Olembé et annonce qu'il pourra accueillir une demi-finale ainsi que la finale de la compétition début février[54].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Football : la CAN-2021 au Cameroun reportée à 2022 », sur France 24, (consulté le )
  2. a et b « CAN 2019 : le pays hôte sera connu le 9 janvier », sur www.lemonde.fr, (consulté le )
  3. a et b Rodolph Tomegah, « CAN 2021: PAUL BIYA CONFIRME LA TENUE DE LA COMPÉTITION AU CAMEROUN », sur africatopsports.com, (consulté le )
  4. a et b « CAN-2021: la Côte d'Ivoire va saisir le tribunal arbitral du sport », sur bbc.com, (consulté le )
  5. « La CAN 2021 se jouera en hiver et non plus en été », sur Eurosport, EurosportFR, (consulté le ).
  6. « La CAF fait des infrastructures l’une de ses priorités », sur fr.cafonline.com, Confédération africaine de football, (consulté le ).
  7. Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas envoyer nos jeunes à l'abattoir", dw.com, , propos recueillis par Delali Sakpa et Ali Farhat
  8. Décisions du Comité Exécutif de la CAF -
  9. « Report de la CAN 2021 : La CAF reporte d’un an la Coupe d’Afrique des Nations », sur Top Gazette, (consulté le )
  10. « Can 2019 : Le stade Mbappé Leppé en chantier », sur camer-sport.be, (consulté le )
  11. « CAN 2022. L’Éthiopie, première sélection à rejoindre son camp de base au Cameroun », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  12. (en) CAF-Confedération Africaine du Football, « TotalEnergies AFCON 2021: Ethiopia first to arrive in Cameroon », sur CAFOnline.com (consulté le )
  13. « CAN 2021 : Le Soudan reporte son voyage pour le Cameroun | Africa Foot United », sur africafootunited.com (consulté le )
  14. (en) Eddie Chikamhi, « Zimbabwe/Cameroon: Warriors Among the Afcon Early Birds », sur allAfrica.com, (consulté le )
  15. « Images. CAN 2021: les Lions de l'Atlas débarquent à Yaoundé », sur Le360 Sport (consulté le )
  16. « CAN Cameroun 2021 : Le Gabon justifie son choix de l’hôtel Star Land », sur africafootunited.com, (consulté le )
  17. « Première séance d'entraînement des Lions dans leur camp de base à Bafoussam » (consulté le )
  18. « CAN 2021 - Malawi : Les Flammes ont débuté les entrainements à Bafoussam | Africa Foot United », sur africafootunited.com, (consulté le )
  19. « CAN 2021 : Le Malawi boucle sa préparation ce mardi à Djeddah en Arabie Saoudite | Africa Foot United », sur africafootunited.com, (consulté le )
  20. « CAN 2021 : La Guinée Bissau embarque pour le Cameroun | Africa Foot United », sur africafootunited.com, (consulté le )
  21. a b et c « CAN 2021: voici l'Hôtel des Ivoirien a 14 heures ( Jt, 06/01/2022 ) » (consulté le )
  22. « Les Eléphants à Douala CAN 2021. » (consulté le )
  23. (en-US) Alhassan Lamin, « AFCON 2021: Leone Stars squad departs for Cameroon », (consulté le )
  24. (en) « Black Stars reveal date for arrival of squad in Cameroon for AFCON », sur GhanaSoccernet, (consulté le )
  25. « CAN 2021 : les Mourabitounes sont arrivés » (consulté le )
  26. « Arrivé de l'équipe nationale Tunisienne au Cameroun », sur IFM - Youtube, (consulté le )
  27. CAN 2022: la liste des arbitres retenus par la CAF, le Bénin absent, la France présente
  28. « Le tirage au sort, prévu le 25 juin, reporté à cause du Covid-19 », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le )
  29. « CAN 2022 : qui a conçu le lion virtuel d’Olembe qui a tant fasciné ? », sur Africa Top Success, (consulté le )
  30. « Cameroon-Info.Net:: CAN Cameroun 2021: Voici Thibault Baras, le créateur du lion virtuel d’Olembé », sur www.cameroon-info.net (consulté le )
  31. Sobour Magadji, « CAN 2021 : Combien va gagner le vainqueur de la compétition ? », sur Afrique Sports, (consulté le )
  32. : CAN 2022: FIN DE MATCH TOTALEMENT DINGUE ET POLÉMIQUE, L'ARBITRE DE TUNISIE-MALI A SIFFLÉ TROP TÔT
  33. : CAN 2022: L’ARBITRE DE TUNISIE-MALI VICTIME D’UNE INSOLATION?
  34. CAF, « CAN TotalEnergies, Cameroun 2021 : Le calendrier des matches mis à jour », sur cafonline.com,
  35. https://twitter.com/arryadiatv/status/1485988178825728003
  36. https://fr.cafonline.com/press-release/news/declaration-de-la-commission-d-organisation-de-la-coupe-d-afrique-des-nations
  37. Barthélémy Gaillard, « Football : Total devient un sponsor majeur de la CAF – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le )
  38. « Football : Total devient un sponsor majeur de la CAF - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  39. « TikTok devient sponsor officiel de la CAN 2021 », sur Sport Strtatégies (consulté le )
  40. https://www.sports.fr/football/can/tunisie-deboutee-victoire-mali-enterinee-546708.html#item=1
  41. https://www.lefigaro.fr/sports/football/can-mali-tunisie-une-fin-de-match-chaotique-20220112
  42. https://www.eurosport.fr/football/coupe-d-afrique-des-nations/2022/mali-tunisie-l-arbitre-janny-sikazwe-aurait-eu-une-insolation-il-n-etait-plus-coherent-assure-wahbi-_sto8708558/story.shtml
  43. https://rmcsport.bfmtv.com/football/coupe-d-afrique-des-nations/can-2022-belmadi-critique-une-pelouse-pas-au-niveau-avant-algerie-guinee-equatoriale_AV-202201150262.html
  44. https://sportnewsafrica.com/breve/can-2021-cote-divoire-beaumelle-contredit-demba-ba-sur-la-pelouse/
  45. https://www.rfi.fr/fr/afrique-foot/20220119-can-2022-japoma-la-pelouse-de-la-discorde-à-douala
  46. https://sportnewsafrica.com/breve/can-2021-cote-divoire-lincroyable-erreur-du-gardien-badra-ali-sangare-video/
  47. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Triple-erreur-d-hymne-pour-la-mauritanie-a-la-can/1310092
  48. https://www.sofoot.com/can-2021-une-insolation-pour-janny-sikazwe-l-arbitre-de-tunisie-mali-509443.html
  49. « Cameroun: incidents en marge de la CAN à Limbe », sur RFI, (consulté le )
  50. « CAN 2022 : plusieurs blessés dans des échanges de tirs dans l'ouest du Cameroun », sur Franceinfo, (consulté le )
  51. Charlie Walker, « Mali 'suspend training' after gunfire near team base at Afcon », sur Mail Online, (consulté le )
  52. https://www.sudouest.fr/sport/football/coupe-d-afrique-8-morts-lors-d-une-bousculade-a-l-entree-du-stade-de-cameroun-comores-7995208.php
  53. https://www.france24.com/fr/sports/20220125-bousculade-mortelle-olembé-yaoundé-motsepe-caf-cameroun
  54. « CAN 2022: le Stade d’Olembé accueillera une demie et la finale, après le drame », sur RFI, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]