Coup de main

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un coup de main est une tactique de guérilla consistant à harceler l'adversaire sur ses points les moins défendus (en particulier les convois et les magasins de ravitaillement) grâce à une grande mobilité et furtivité, puis à s'éclipser pour frapper un autre endroit dégarni pour prêter renfort au précédent.

Dans un vocabulaire plus récent, ce type d'action rapide et ponctuelle est désigné par opération commando.

Définition[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire Larousse, le terme coup de main est défini comme une « aide apportée à quelqu'un, une habileté dans la manière de faire ainsi qu'une opération militaire locale menée par surprise sur un objectif limité. »[1].

Exemples de « coup de main »[modifier | modifier le code]

Le Pegasus Bridge en 1944. En arrière-plan, des planeurs Horsa.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le coup de main du Mont-sans-Nom, le vers la fin de la Première Guerre mondiale, visant à obtenir des renseignements sur une imminente offensive allemande[2], nommée « Friedensturm ».

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'opération Euston 1, prise du futur Pegasus Bridge dans la nuit du 5 au , premier assaut aéroporté de l'opération Tonga, en appui de l'opération Overlord pendant la Seconde Guerre mondiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Expressions avec le mot "main" », sur larousse.fr (consulté le 18 mai 2019)
  2. Marc Ferro, Pétain, Paris, Fayard, (réimpr. 2008), 789 p. (ISBN 978-2-213-01833-1), p. 532

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :