Coup d'État du 11 avril 2019 au Soudan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coup d'État du 11 avril 2019 au Soudan
Description de l'image Government_House_-_Khartoum.jpg.
Informations générales
Date 11 avril 2019

À l'aube du 11 avril 2019, les forces armées soudanaises ont destitué le président soudanais Omar el-Béchir au cours des manifestations de 2018-2019[1]. L'armée soudanaise a dissout le gouvernement et le Parlement et annoncé un état d'urgence de trois mois, suivi d'une période de transition de deux ans[2].

Ahmed Awad Ibn Auf, qui était à la fois ministre de la Défense et vice-président soudanais, est devenu le chef de l'État de facto, a également annoncé que la constitution était suspendue et qu'un couvre-feu d'un mois était imposé de 22 heures à 4 heures[3]. L'état d'urgence est instauré pour trois mois[4]. Les manifestations ont continué malgré le couvre-feu, devant le quartier général de l'armée soudanaise et la résidence présidentielle, pour s'opposer à la prise de contrôle par l'armée du régime[3]. Les médias d'État ont rapporté que tous les prisonniers politiques, y compris les responsables de la manifestation anti-Béchir, étaient en train d'être relâchés[5].

Le 13 avril, le Congrès national, ex-parti au pouvoir, dénonce le putsch et appelle à la libération de ses dirigeants[6].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Réactions internationales[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la France La France souhaite que « la voix du peuple soudanais soit entendue et que les évolutions en cours se fassent sans violence »[7].
  • Drapeau de l'Union africaine L'Union africaine critique la « prise de pouvoir par l’armée », jugeant qu’elle « n’est pas la réponse appropriée aux défis » du pays[3]. Le 17 avril, elle adresse un ultimatum de deux semaines aux militaires pour transmettre le pouvoir à une autorité civile[8].
  • Drapeau de l'Allemagne L’Allemagne, a contrario, y voit une chance pour atteindre « une forme de gouvernement démocratique »[3].
  • Drapeau du Canada Le Canada félicite le peuple soudanais[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sudan's Omar al-Bashir forced out in coup », www.cnn.com,
  2. CNN, « Sudan's President Bashir forced out in military coup », CNN
  3. a b c et d « Soudan : des milliers de manifestants réunis devant le QG de l’armée malgré le couvre-feu », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 12 avril 2019)
  4. « Soudan : l'armée décrète un état d'urgence et un couvre-feu », sur Al HuffPost Maghreb (consulté le 21 avril 2019)
  5. « Soudan : libération de tous les prisonniers politiques », sur Libération.fr (consulté le 12 avril 2019)
  6. « Soudan: le parti de Bachir réclame la libération de ses leaders », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 13 avril 2019)
  7. Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, « Soudan - Q&R - Extrait du point de presse (11.04.19) », sur France Diplomatie : : Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le 13 avril 2019)
  8. AfricaNews, « L'ultimatum de l'UA au Soudan [Morning Call] », sur Africanews (consulté le 20 avril 2019)
  9. Affaires mondiales Canada, « Déclaration sur la situation au Soudan », sur gcnws, (consulté le 13 avril 2019)

Articles connexes[modifier | modifier le code]