Coulongé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coulongé
Coulongé
L'église Saint-Lubin.
Blason de Coulongé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Intercommunalité Communauté de communes Sud Sarthe
Maire
Mandat
Yves Le Bouffant
2020-2026
Code postal 72800
Code commune 72098
Démographie
Gentilé Coulongeois
Population
municipale
512 hab. (2018 en diminution de 7,41 % par rapport à 2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 22″ nord, 0° 12′ 08″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 107 m
Superficie 15,05 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Le Lude
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Lude
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Coulongé
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Coulongé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coulongé
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coulongé

Coulongé est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 512 habitants[Note 1] (les Coulongeois).

La commune fait partie de la province historique du Maine[1], et se situe dans le Haut-Maine (Maine blanc).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le Haut-Maine, à la limite du Haut-Anjou sarthois, surnommé le Maine angevin, à 40 km au sud du Mans.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Coulongé
Mansigné Pontvallain Sarcé
Luché-Pringé Coulongé Aubigné-Racan
Le Lude

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Coulongé est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction du Lude, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 3 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque antique, des carrières de grès situées sur la commune ont servi à extraire les matériaux de construction du site archéologique de Cherré à Aubigné-Racan. Un aqueduc venant de la fontaine de Chenon alimentait les bâtiments du site.

Sous l'Ancien Régime, Coulongé dépendait de la sénéchaussée angevine de Baugé et du tribunal spécial ou « grenier à sel » du Lude.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1892 1901 Jean-Baptiste Genetay   Négociant, marchand d'huiles
         
(avant 2001) mars 2008 Jean Gaudin    
mars 2008[7] mai 2020 Jeannette Jolly[8] SE Retraitée de l'enseignement
mai 2020[9] En cours Yves le Bouffant SE Responsable d’un bureau d’études dans le bâtiment en retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[11].

En 2018, la commune comptait 512 habitants[Note 4], en diminution de 7,41 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7709138559239701 0501 0431 0041 000
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
962947954901844791835789782
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
747704692646653633620563621
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
607562532466497541577565527
2018 - - - - - - - -
512--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Lubin des XIe, XVIIe et XIXe siècles, avec voûte en cul-de-four et fresques. L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1928, et certaines parties sont classées au titre des monuments historiques depuis 1964[14].
  • Château des Aiguebelles, du XIXe siècle.
  • Maison seigneuriale de la Picoterie, du XVe siècle.
  • Source, dite fontaine de Saint-Hubert et lavoir attenant.
  • Aqueduc.
  • Chapelle Saint-Hubert, des XVIIe et XIXe siècles, et calvaire.
  • La Croix-Brette, monument commémoratif pour le repos des guerriers de Bertrand Du Guesclin après la bataille de Pontvallain.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Coulongé Blason
D'argent au griffon de tenné.
Détails

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules de la France, vol. 3, Dessaint et Saillant, , p. 491.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Le Lude », sur insee.fr (consulté le 3 avril 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  7. « Jeanette Jolly succède à Jean Gaudin à la mairie », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2014).
  8. Réélection 2014 : « Coulongé (72800) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 juillet 2014).
  9. « Municipales à Coulongé. Yves Le Bouffant est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juillet 2020).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « Église Saint-Lubin de Coulongé », notice no PA00109728, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :