Coucy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coucy
Coucy
La mairie.
Blason de Coucy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Rethel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Rethélois
Maire
Mandat
David Potier
2020-2026
Code postal 08300
Code commune 08133
Démographie
Gentilé Coucyiens, Coucyiennes
Population
municipale
503 hab. (2018 en diminution de 2,71 % par rapport à 2013)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 30′ 24″ nord, 4° 27′ 31″ est
Superficie 6,39 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Reims
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rethel
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Coucy
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Coucy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coucy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coucy
Liens
Site web http://www.mairie-coucy.fr/

Coucy est une commune française située dans le département des Ardennes, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Coucy se situe à 8 km à l'est de Rethel à quelques kilomètres de l'Aisne. La commune s'étend sur deux sections. Coucy première est le bourg avec la mairie et l'église et se situe sur la D 30. Coucy seconde est un noyau bâti sur la D 21 inséré dans le noyau de bâtiments de Amagne-Lucquy près de la gare d'Amagne - Lucquy.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Coucy est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Reims, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 295 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Coucy se trouvait sur les voies romaines qui traversent la région et cela indique une présence gallo-romaine.

Les premières mentions de Coucy datent du XIIe siècle, alors que la famille d'Escannevelle y possédait un château féodal, brûlé au XIXe siècle. Bâti pour un usage féodal, le château était équipé de douves, d'un pont-levis et de souterrains qui permettent aux résidents de s'échapper ou de se faire approvisionner en cas de siège. Les galeries devaient aussi à l'époque permettre de rejoindre un autre château : celui de Thugny, situé à quelques kilomètres de Coucy.

Le village est composé de deux parties distinctes et éloignées de plusieurs kilomètres. Cette séparation date du XIXe siècle. Le développement du chemin de fer et la présence d'une gare ayant favorisé l'urbanisation dans la seconde section.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Lamiable[5]    
mars 2001 mars 2008 Pierre Riva    
mars 2008 En cours
(au 25 mai 2020)
David Potier[6]
Réélu pour le mandat 2020-2026 [7]
  Cadre administratif
Les données manquantes sont à compléter.

En 2011, un conseil municipal des enfants a été élu pour améliorer la vie des jeunes dans le village.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2018, la commune comptait 503 habitants[Note 3], en diminution de 2,71 % par rapport à 2013 (Ardennes : −3,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304329343342365373357371378
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
365365407400403458556557571
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
591607597580566475428434406
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2018
385460478488508511514517503
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants de la maternelle au CP sont accueillis sur la commune : une école à Coucy 1re : maternelle et CP 1; une école à Coucy seconde : maternelle.

Du CE1 au CM2 les enfants vont à Lucquy par ramassage scolaire.

De la 6e à la terminale les enfants sont scolarisés à Rethel.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Remy. Le château, qui était situé à proximité, possédait une chapelle gothique, qui par la suite a été agrandie pour servir d'église paroissiale sous le vocable de Saint-Remi. Cette première église est reconstruite à la fin du XIXe siècle par une nouvelle église avec une tour très élancée. Mais, en 1967, le clocher est détruit par un ouragan et remplacé par un clocher plus court qui existe toujours aujourd'hui.
  • Château de la famille d'Escannevelle. Au XIXe siècle, le château est partiellement détruit pas les incendies. Il sera alors reconstruit, mais à usage de ferme. Il devait cependant rester des vestiges intéressants jusqu'à la Première Guerre mondiale puisque Spindler écrit dans son journal à la date du 1er avril 1917 : « La destruction du château de Coucy m'a fait bondir d'indignation. Le W. T. B écrit: "Cette vieille ruine, à laquelle on découvre tout à coup un intérêt historique unique, était autrefois ignorée des Français." Je veux croire que les fonctionnaires du W. T. B. n'en avaient jamais entendu parler avant sa destruction. Puis il poursuit: "La destruction des voûtes blindées de ce château était de toute nécessité!" Ils trouveraient aussi des excuses pour faire sauter les pyramides. » Par la suite, plus ou moins en état d'abandon, les dernières ruines de l'édifice seront détruites dans les années 1950 et font place aujourd'hui à un terrain de sport et à la salle des fêtes.
  • Monument aux morts, qui commémore 14 morts de la guerre de 1914-1918 et 5 morts de la guerre de 1939-1945.
  • Coucy possédait aussi un lavoir, un moulin, une distillerie, un abattoir, une sucrerie... Toutes ces constructions ont aujourd'hui disparu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jehan de Coucy.
  • Famille d'Escannevelle.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Coucy Blason
D'argent à trois coquilles de gueules; au chef de gueules chargé d'un râteau démanché de six dents d'or et percé du champ, accosté de deux étoiles du même.
Détails

Les conseillers municipaux ont sélectionné, parmi sept projets, le blason actuel : la proximité entre Coucy et Rethel est représentée par les couleurs du blason, le râteau et les étoiles. En effet, les couleurs sélectionnées rappellent les couleurs de Rethel et le râteau est aussi celui des Comtes de Rethel. Cependant, les sceaux de Jehan de Coucy, important personnage pour la commune, reprenaient aussi ce râteau, signe de terres agricoles. Enfin, les deux étoiles font un parallèle avec celles du blason des ducs de Rethel - Mazarin et de M. Levesque. Les trois coquilles sont à associer à la famille d'Escannevelle : les coquilles étaient à l’époque dans le blason seigneurial.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Almanach historique, administratif & commercial...et des Ardennes, Matot-Braine, 1877, p233.
  6. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  7. https://reader.cafeyn.co/fr/1926593/21600291
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]