Cosmos de New York (2010)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cosmos de New York
Logo du Cosmos de New York
Généralités
Nom complet New York Cosmos
Surnoms The Mo's, Cosmos
Fondation 2010
Statut professionnel depuis 2013
Couleurs Blanc et vert
Stade MCU Park
(7 500 places)
Siège New York
Championnat actuel North American Soccer League
Président Drapeau : États-Unis Seamus O'Brien
Entraîneur Drapeau : Venezuela Giovanni Savarese
Joueur le plus capé Drapeau : Espagne Ayoze García Pérez (133)
Meilleur buteur Drapeau : Venezuela Juan Arango (16)
Site web nycosmos.com
Palmarès principal
National[1] NASL (3)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Cosmos de New York (en anglais : New York Cosmos) est un club américain de soccer (football) basé à New York. Fondé en 2010, il reprend le nom et les couleurs de son illustre prédécesseur des années 1980 et commencera la compétition pour le championnat d'automne 2013 de la NASL (deuxième division nord-américaine)[2]. Il évolue au MCU Park de Brooklyn.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Cosmos historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cosmos de New York (1971-1985).

Le Cosmos historique est un club devenu légendaire dont la Warner avait la propriété. Sous ses couleurs ont évolué des joueurs mythiques des années 1970 tels que Pelé ou Franz Beckenbauer. Le club ne survit pas à l'arrêt de la NASL première du nom, le premier championnat de soccer national des États-Unis. Il arrête son activité en 1985.

Survivance du Cosmos[modifier | modifier le code]

Le nom de Cosmos reste très connu, même après l'arrêt de la compétition. Plusieurs tentatives sont menées pour le faire renaître durant les années 1990 et 2000, principalement comme franchise de la Major League Soccer (MLS). Mais, voulant préserver l'héritage du Cosmos, Pinton refuse de vendre le nom et les droits d'image, pensant que la MLS ne les prendrait pas assez en considération.

En 2006, le documentaire Once in a Lifetime réalisé par Matt Dillon qui retrace l'épopée du club rencontre un grand succès.

La renaissance (2010)[modifier | modifier le code]

À la suite du changement d'attitude de la MLS vis-à-vis de l'héritage de la NASL, et à la renaissance de plusieurs autres anciens noms de la NASL, Pinton revient finalement sur ses positions. En août 2009, il vend les droits sur le nom et les couleurs du Cosmos à un consortium britannique représenté par l'homme d'affaire britannique Paul Kemsley, ancien vice-président du club londonien de Tottenham.

Un an plus tard en août 2010, Pelé devenu président honoraire du groupe annonce la création d'une nouvelle franchise en compagnie du représentant du Grand New York. Elle a pour objectif d'intégrer la Major League Soccer en 2013.

Pour ce faire, Kemsley s'entoure de professionnels reconnus à l'image de Pelé, qui a terminé sa carrière au Cosmos dans les années entre 1975 et 1977, et qui est nommé président d'honneur. Terry Byrne, ancien manager de David Beckham, est nommé vice-président tandis que Rick Parry, ancien directeur général de Liverpool, siège au conseil comme administrateur. En janvier 2011, Éric Cantona répond favorablement à la demande de Paul Kemsley et devient directeur sportif du club new-yorkais, poste qu'il quittera en novembre 2012.

Retour en NASL[modifier | modifier le code]

Il faut attendre le pour que le Cosmos annonce son retour à la compétition en février 2013 en NASL[3].

Le , Don Garber, le commissaire de la MLS annonce que c'est finalement le New York City FC qui deviendra en 2015, la 20e franchise de la MLS et la seconde équipe new-yorkaise de la ligue après les Red Bulls de New York.

Le , le nouveau Cosmos remporte son premier match officiel 2-1 contre les Strikers de Fort Lauderdale devant 11.929 spectateurs au stade James M. Shuart. Il termine premier du classement de la saison d'automne et remporte le titre de champion de la NASL grâce à un but victorieux de Marcos Senna contre les Silverbacks d'Atlanta (1-0)[4],[5]. Après une saison 2015 où l'équipe remporte le titre printanier, l'année se conclut par un titre en séries pour une deuxième fois en trois ans. L'année suivante est semblable puisque les New-yorkais s'imposent lors de la saison automnale avant de décrocher un troisième Soccer Bowl.

Bilan par saison[modifier | modifier le code]

Saison Saison régulière Séries US Open Cup Affl. moy.
saison régulière
Affl. moy.
séries éliminat.
Entraîneurs Meilleurs buteurs
Ligue Place M V N D BP BC Pts Général Joueurs Buts
2013 NASL Spring Débute à l'automne - Champion Non inscrit 6 859 N/A Drapeau : Venezuela Giovani Savarese Drapeau : Espagne Marcos Senna 6
NASL Fall 1er 14 9 4 1 22 12 31
2014 NASL Spring 2e 9 6 1 2 14 3 19 3e Demi-finale Huitièmes de finale 4 704 N/A Drapeau : Norvège Mads Stokkelien 10
NASL Fall 6e 18 5 8 5 23 24 23
2015 NASL Spring 1er 10 5 5 0 18 9 20 1er Champion Huitièmes de finale 6 719 7 613 Drapeau : Brésil Leo Fernandes 9
NASL Fall 3e 20 10 6 4 31 21 36
2016 NASL Spring 2e 10 6 0 4 15 8 18 1er Champion Huitièmes de finale 3 775 3 586 Drapeau : Venezuela Juan Arango 16
NASL Fall 1er 22 14 5 3 44 21 47
2017 NASL Spring 3e 16 6 6 4 22 21 24 4e Finale Deuxième tour 4 891 N/A Drapeau : Argentine Emmanuel Ledesma 10
NASL Fall 4e 16 4 9 3 34 30 21

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Au  :

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau des États-Unis G Jimmy Maurer
2 Drapeau des États-Unis D Ryan Richter
3 Drapeau du Kenya D David Ochieng
4 Drapeau des États-Unis D Carlos Mendes
5 Drapeau du Canada D Dejan Jaković
6 Drapeau de l'Espagne M Javi Márquez
8 Drapeau d’Israël M Kobi Moyal
11 Drapeau du Salvador M Andrés Flores
12 Drapeau des États-Unis G Kyle Zobeck
No. Nat. Position Nom du joueur
14 Drapeau des États-Unis M Danny Szetela
16 Drapeau du Venezuela M Juan Francisco Guerra
17 Drapeau de l'Espagne D Ayoze García Pérez
18 Drapeau de l'Argentine M Emmanuel Ledesma
19 Drapeau du Salvador A Irvin Herrera (en prêt de Saint Louis FC)
21 Drapeau de la Colombie A David Diosa
22 Drapeau du Venezuela M Juan Arango
23 Drapeau du Salvador M Richard Menjivar
24 Drapeau des États-Unis G Brian Holt
No. Nat. Position Nom du joueur
25 Drapeau des États-Unis D Darrius Barnes
26 Drapeau des États-Unis M Eric Calvillo
27 Drapeau des États-Unis A Eugene Starikov
28 Drapeau des États-Unis D Jimmy Mulligan
30 Drapeau des États-Unis M Salvatore Barone
31 Drapeau de l'Argentine A Pablo Vranjicán
32 Drapeau du Monténégro A Bljedi Bardic
37 Drapeau de l'Angleterre D Harri Hawkins
77 Drapeau du Zimbabwe A Lucky Mkosana

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]