Cosges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cosges
Cosges
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Bletterans
Intercommunalité Communauté de communes Bresse Haute Seille
Maire
Mandat
Jean-Noël Rebouillat
2014-2020
Code postal 39140
Code commune 39167
Démographie
Population
municipale
366 hab. (2016 en augmentation de 8,93 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 44′ 56″ nord, 5° 24′ 17″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 216 m
Superficie 13,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Cosges

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Cosges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cosges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cosges

Cosges est une commune française située dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cosges fait partie de la Bresse jurassienne. La commune est traversée par la Seille, qui coule entre Nance et Le Tartre.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bosjean (Saône-et-Loire) Chapelle-Voland Rose des vents
Le Tartre (Saône-et-Loire) N Nance
O    Cosges    E
S
Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire) Bletterans

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1790 et 1794, la commune de Cosges fusionne avec celle de Bourgeaux. En 1821, elle est réunie à celle de Sottessard[1].

Légende[modifier | modifier le code]

Un cheval blanc sans tête.

Une légende est mentionnée par les habitants de Cosges, dans le canton de Bletterans et les plaines qui s'étendent à l'ouest du Jura. Leur ciel est traversé par un chasseur aérien qui presse les flancs d'un cheval ailé. Ils mentionnent également un cheval blanc sans tête, qui emporte ses voyageurs dans l'espace d'où ils ne reviennent jamais[2].

Article détaillé : Chevaux légendaires du Jura.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Monique Favier    
mars 2008 mars 2014 Claude Barlet[3]    
mars 2014 En cours Jean-Noël Rebouillat DVD Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 366 habitants[Note 1], en augmentation de 8,93 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
651680714661925923899797836
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
766742745755757688705687654
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
673643591524508448445372390
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
340282283282292301283322361
2016 - - - - - - - -
366--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Pierre-ès-Liens.
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens (XIIIe-XVIe-XIXe s), inventoriée par l'IGPC en 1986[7] ;
  • Forteresse (XIIIe-XIVe s), au hameau de Jousseau, inscrit MH depuis 1994[8] ;
  • Demeure, dite « Château » (XVIIIe s), au bourg, inventoriée par l'IGPC en 1986[9] ;
  • Fermes (XVIIIe-XIXe s), inventoriées par l'IGPC en 1986[10],[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17] ;
  • Moulin (XVIIIe-XXe s), Rue des Prés Martin, inventorié par l'IGPC en 1995[18] ;
  • Fromagerie (XXe s), au lieu-dit "le Bourgeau", inventoriée par l'IGPC en 1995[19].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Désiré Monnier, Traditions populaires comparées, J. B. Dumoulin, , 812 p. (lire en ligne)Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Monnier 1854, p. 242
  3. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consultée le 2 mai 2010
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Église Saint-Pierre-ès-Liens », notice no IA00015203, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Forteresse », notice no PA00132850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Château », notice no IA00015204, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Fermes (7) », notice no IA00015205, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Ferme de Sottessard 1 », notice no IA00015206, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Ferme de Sottessard 2 », notice no IA00015207, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Ferme de Sottessard 3 », notice no IA00015208, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Ferme de Sottessard 4 », notice no IA00015209, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Ferme de Vizent », notice no IA00015210, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Ferme de Jousseau 1 », notice no IA00015211, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Ferme de Jousseau 2 », notice no IA00015212, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Moulin », notice no IA39000010, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. « Fromagerie », notice no IA39000005, base Mérimée, ministère français de la Culture