Corydrane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La corydrane est un stimulant (ou excitant), au goût fortement amer, très répandu dans les années 1950, constitué d'aspirine et d'amphétamines. Il a été retiré du marché français en 1971.

Beaucoup de journalistes et d'intellectuels (comme Jean-Paul Sartre ou Marguerite Duras[1]) étaient de grands consommateurs de ce produit. Un cachet, ou même la moitié d'un, était suffisant pour se donner un "coup de fouet".

Le composé bioactif de la corydrane est l'acétylsalycilate de noréphédrane[2]. Ce produit est un sel formé par la combinaison d'une amine (noréphédrane) et d'un acide carboxylique (l'acide acétylsalicylique). La noréphédrane est un stimulant plus communément connu sous le nom dl-amphétamine[3]. L'acide acétylsalicylique est le composé actif retrouvé dans l'aspirine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) [1] Extraits de Tête-à-tête de Hazel Rowley, une biographie focalisée sur les mœurs du couple Sartre/Beauvoir
  • (fr) [2] Publicité pour Corydane, laboratoires Delagrange, vendu aux enchères sur Delcampe.net
  • (eng) [3] eduDrugs.com : page d'information pharmacologiques sur le "Noréphédrane"