Corse (province)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Corse

17681790

Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La Corse au sein du Royaume de France à la veille de la Révolution en 1789
Informations générales
Statut Province du royaume de France
Capitale Bastia
Religion Christianisme (catholicisme)
Histoire et événements
15 mai 1768 Traité de Versailles
8 et 9 mai 1769 Bataille de Ponte-Novo
Dissolution

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Corse est une ancienne province de France, qui correspond aujourd'hui à la collectivité territoriale unique de Corse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1570 et 1660, la République de Gênes créée 11 pievi en Corse : Capi Corsu, Bastia, Nebbiu, Balagne, Calvi, Vicu, Corti, Aléria, Aiacciu, Sartè et Bunifaziu.

En juillet 1768, à la suite du traité de Versailles, la France rachète à Gênes ses droits sur l'île ; la Corse devient une province française en cas d'impossibilité de paiement de Gênes. Néanmoins, l'ile n'était dejà plus sous l'autorité de la cité ligure depuis des années, et la résistance corse s'organise autour du général Pascal Paoli. Ce dernier est contraint de quitter la Corse le 13 juin 1769, mettant fin au conflit armé.

En 1774 le Niolu, Talcini et Vallersitia se soulèvent. La ferme répression du général Narbonne saccage le Niolu, et six cents Corses sont envoyés au bagne de Toulon.

Le , en application de la loi du , le département de Corse fut créé.

Administration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]