Corridor du Hexi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Province du Gansu sur la carte de la Chine, le corridor est principalement situé sur la partie étroite allant de Nord-Ouest à Sud-Est

Le corridor du Hexi ou corridor du Gansu, en chinois simplifié : 河西走廊 ; pinyin : Hexi Zoulang, est une route historique appartenant à la route de la soie et située essentiellement dans la province de Gansu en Chine. Le corridor du Gansu est la plus importante voie d'accès à la Chine depuis l'Asie centrale et le bassin du Tarim. Le corridor se situe entre le plateau tibétain et le désert de Gobi. Il passe par plusieurs oasis.

Hexi est un passage très étroit et étiré d'environ 1000 kilomètres depuis la ville moderne de Lanzhou jusqu'à Yumenguan à la frontière du Gansu et du Xinjiang.

Histoire[modifier | modifier le code]

Corridor du Hexi reliant les deux principales zones géographiques de l'Empire de la Dynastie Tang en 700

Le corridor est une partie importante de la route de la soie. Sous la dynastie Tang, après la Révolte d'An Lushan, le corridor est conquis par l'Empire du Tibet. Dans les années 770 ou 780, la préfecture de Shazhou également connue sous le nom de Dunhuang est occupé par les Tibétains[1] qui y règnent pendant 60 ans. Pendant l'ère de la fragmentation de l'empire tibétain une guerre civile commence en 851[2]. Zhang Yichao (en), résident de la préfecture de Shazhou organise une révolte et prend la préfecture de Shazhou et de Guazhou aux Tibétains. En 860, il prend les préfectures de Ganzhou, Suzhou, et Yizhou[3]. Il prétend au titre de préfet de Shazhou et offre loyauté et soumission à l'empereur Tang Xuanzong. En 851, il conquiert la préfecture de Xizhou. L'empereur répond positivement à Zhang Yichao y crée le Cicuit Guiyi (en) et le nomme jiedushi de Guiyi (歸義節度使, gouverneur du circuit de Guiyi).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "补唐书张议潮传" by 罗振玉
  2. 吐蕃和平占領沙州城的宗教因素" by 張延清
  3. Rong 2013, p. 40.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Rong Xinjiang, Eighteen Lectures on Dunhuang, Brill, (ISBN 978-90-04-25042-0, DOI 10.1163/9789004252332)