Correction de Bonferroni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En statistique, la correction de Bonferroni est une méthode pour corriger le seuil de significativité lors de comparaisons multiples.

La mathématicienne et statisticienne américaine Olive Jean Dunn (1915–2008) a travaillé sur la notion d'intervalle de confiance en biostatistique et développé une solution au problème de comparaisons multiples (en), connue aujourd'hui sous le nom de correction de Bonferroni[1],[2],[3],[4].

Cette méthode de correction porte le nom du mathématicien italien Carlo Emilio Bonferroni (1892-1960), bien qu'il n'en soit pas l'auteur (ainsi, c'est un exemple de la loi de Stigler).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jeremy Miles et Philip Banyard, Understanding and using statistics in psychology : a practical introduction : or, how I came to know and love the standard error, Los Angeles, SAGE Publications, (ISBN 9780761943976)
  2. (en) Olive Jean Dunn, « Confidence intervals for the means of dependent, normally distributed variables », Journal of the American Statistical Association, vol. 54, no 287,‎ , p. 613–621 (DOI 10.1080/01621459.1959.10501524, JSTOR 2282541)
  3. (en) Olive Jean Dunn, « Estimation of the medians for dependent variables », Annals of Mathematical Statistics, vol. 30, no 1,‎ , p. 192–197 (DOI 10.1214/aoms/1177706374, lire en ligne)
  4. (en) Olive Jean Dunn, « Multiple comparisons among means », Journal of the American Statistical Association, vol. 56, no 293,‎ , p. 52–64 (DOI 10.1080/01621459.1961.10482090, JSTOR 2282330)