Corpus Christi (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Corpus Christi est une série documentaire en douze parties réalisées par Jérôme Prieur et Gérard Mordillat qui présente l'état de la recherche historique sur Jésus de Nazareth. Elle a commencé par une série de cinq émissions télévisées diffusée en 1997 sur la chaîne franco-allemande ARTE puis a été complétée de sept autres émissions l'année suivante.

Les origines du christianisme y sont traitées au travers de l'étude de l'Évangile selon Jean par vingt-sept chercheurs laïcs et théologiens de confessions diverses.

Intervenants[modifier | modifier le code]

Les différents intervenants qui ont participé à l'émission sont :

Épisodes[modifier | modifier le code]

Chaque épisodes commence de la même façon, par la présentation du Papyrus Rylands, le plus ancien fragment daté du IIe siècle d'un manuscrit de l'Évangile selon Jean, et dont le texte conservé est un extrait du récit de la Passion (XIX 16-19) écrit en grec. Ensuite un des intervenants lit cet extrait « Ils prirent donc Jésus. Et il sortit portant sa croix, et vint au lieu-dit du Crâne – ce qui se dit en hébreu Golgotha – où ils le crucifièrent et avec lui deux autres : un de chaque côté et, au milieu Jésus. »

L'ordre des épisodes dans sa version intégrale est le suivant :

1997[modifier | modifier le code]

  1. Crucifixion
  2. Jean le Baptiste
  3. Temple
  4. Procès
  5. Barabbas
  6. Roi des Juifs

1998[modifier | modifier le code]

  1. Judas
  2. Pâque
  3. Résurrection
  4. Christos
  5. Le Disciple bien-aimé
  6. Selon Jean

Audience et récompenses[modifier | modifier le code]

Les épisodes diffusés sur Arte ont connu une audience allant jusqu'à quatre millions de spectateurs, taux exceptionnel pour cette chaîne[1].

Corpus Christi a été récompensé par le prix Clio de l'Histoire[2], la médaille Yedi Frends et le Golden Rainbow du Cambridge Historical Film Festival[3].

Controverse[modifier | modifier le code]

La diffusion de la série documentaire et des analyses qu'elle avance sur la formation de l'Église (formation à rebours de ce que l'histoire chrétienne prête comme intentions à Jésus) a fait l'objet de polémiques et de débats. Jean-Marie Salamito, un universitaire catholique spécialiste de littérature et de théologie, a notamment contesté la forme et le fond des émissions, à l'occasion de débats radiophoniques (émission Répliques du [4]) et en publiant Les Chevaliers de l'Apocalypse (Lethielleux/Desclée de Brouwer)[5]. Cela n'a pas empêché l'écho considérable de ces films après leur première diffusion sur Arte en 1997-1998, cette série étant citée en exemple par de nombreux chercheurs de toute discipline pour son sérieux scientifique et son souci de la transmission des connaissances et avancées de la recherche à l'extrême fin du XXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « La Passion décryptée sur Arte », Télérama, no 2462, , p. 8-14
    dossier spécial d'Alain Rémond, Yves Marie Blanchard et Véronique Brocard
  • Jean-Marie Salamito, Les Chevaliers de l'Apocalypse, 2009
  • Gérard Mordillat et Jérôme Prieur, Jésus contre Jésus, 1999
  • Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, Jésus, illustre inconnu, 2001

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]