Cornubite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cornubite
Catégorie VIII : phosphates, arséniates, vanadates[1]
Image illustrative de l’article Cornubite
Cornubite - Mine de Salsigne, Aude France (9x9cm)
Général
Classe de Strunz
Formule chimique H6As2Cu5O13 Cu5(AsO4)2(OH)4·H2O
Identification
Masse formulaire[2] 681,613 ± 0,019 uma
H 0,89 %, As 21,98 %, Cu 46,61 %, O 30,51 %,
Couleur vert clair à vert foncé
Classe cristalline et groupe d'espace Pinacoïdale ;
Système cristallin triclinique
Réseau de Bravais Primitif P
Clivage distinct à bon suivant deux perpendiculaires à {211}
Habitus Fibreux, massif,botryoïdale, cristaux isolés très rares.
Échelle de Mohs 4
Trait vert pâle
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction α=92,93°, β=111,3°, γ=107,47°
Biréfringence Biaxial (-) ; δ = 0.030
Dispersion 2 vz ~ r > v
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence translucide
Propriétés chimiques
Densité 4,64
Propriétés physiques
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La cornubite est une espèce minérale composée d'arséniate de cuivre de formule Cu5(AsO4)2(OH)4·H2O. Dimorphe triclinique de la cornwallite.


Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par CLARINGBULL, HEY & RUSSELL en 1958 ; son nom provient de Conubia, l'ancien nom latin des Cornouailles.

Topotype[modifier | modifier le code]

Wheal Carpenter, Gwinear, dans les Cornouailles en Angleterre. Les échantillons de référence sont déposés au Musée d'histoire naturelle de Londres, 1964R, 8650

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Paramètres de la maille : a = 6,12 Å, b = 6,251 Å, c = 6,79 Å, α = 92,93 °, β = 111,3 °, γ = 107,47 °
Rapports : a:b:c = 0,979 : 1 : 1,086

Gîtologie[modifier | modifier le code]

Se rencontre dans les zones d'oxydation des dépôts de cuivre riches en arsenic.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • corunuvite
  • corvunvite

Minéraux apparentés ; Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

En France

Dans le Monde

  • Centennial Eureka Mine (Blue Rock), Tintic District, East Tintic Mts, Juab Co., Utah, États-Unis [6]
  • Wheal Carpenter, Fraddam, Gwinear, St Erth - Gwithian Area, Cornouailles Angleterre[7]
  • Farbište, Poniky, Slovenské Rudohorie, Banskobystrický Kraj, Slovaquie[8]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Le Règne Minéral, Hors série (3), 36-54
  4. Mari G. & Sarp H. (2006) Cap Garonne (Var, France). Le Cahier des Micromonteurs, 93, 131-138.
  5. Favreau, G. et Iltis, A. (2000): Données complémentaires sur les minéraux du Val d'Ajol (Vosges). Le Cahier des Micromonteurs, (1), 39-54.
  6. [MinRecord 29:177]
  7. [Embrey & Symes, 1987, 41 - "Minerals of Cornwall and Devon"]; Mineralogical Magazine 1959 32 : 1-5.
  8. Pauliš, P., Ďuďa, R.: Nejzajímavější mineralogická naleziště Slovenska. Kutná Hora: Kuttna, 2002, s. 50 - 51.