Cornhill Magazine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

The Cornhill Magazine
Image illustrative de l’article Cornhill Magazine
Première page de la revue "The Cornhill Magazine", janvier 1862

Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue Anglais
Genre revue
Fondateur George Murray Smith
Date de fondation 1859
Date du dernier numéro 1975
Éditeur Smith, Elder & Co.
Ville d’édition Londres

ISSN 0010-891X

The Cornhill Magazine était une revue publiée de 1859 à 1975 à Londres.

Historique[modifier | modifier le code]

The Cornhill Magazine était une revue traitant de sujets littéraires, publiée à Londres de 1859 à 1975, fondée par George Murray Smith.
Cornhill était un magazine de l'époque victorienne tirant son nom de la rue Cornhill à Londres. La première publication porte la date de janvier 1860. Il a continué jusqu'en 1975. C'était un journal littéraire avec une sélection d'articles de sujets divers et la publication en séries de nouveaux romans.

Smith espérait conquérir le même lectorat que All the Year Round, un magazine semblable appartenant à Charles Dickens et il a employé comme rédacteur William Thackeray, le grand rival littéraire de Dickens. Le magazine a été une réussite, vendant beaucoup plus de numéros que l'on avait pensé probablement, mais au bout de quelques années le tirage a baissé rapidement. Il avait une réputation de contenu plutôt sûr, inoffensif dans la fin de l'ère victorienne. Une marque du haut respect dans lequel il a été tenu était la publication des extraits du Journal de notre vie dans les Highlands par la Reine Victoria. Les histoires étaient souvent illustrées et il a publié les œuvres de certains des écrivains principaux du temps : George du Maurier, Edwin Landseer, Frederic Leighton et John Everett Millais.

Directeurs de rédaction[modifier | modifier le code]

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Cornhill Magazine » (voir la liste des auteurs).