Cornetto (pâtisserie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cornetto (Pâtisserie))

Cornetto
Image illustrative de l’article Cornetto (pâtisserie)
Cornetto avec de la crème pâtissière

Lieu d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Place dans le service Dessert
Ingrédients Œufs, sucre, farine

Le cornetto est une spécialité de confiserie : c'est la version italienne du kipfler (parfois nommé brioche dans certaines parties de l'Italie). C'est une spécialité sucrée ou salée, en forme égale au croissant. Sa composition est faite de farine, beurre, œufs, sucre et eau, et badigeonnée de jaune d'œuf en surface, pour obtenir une couleur dorée (la dorure).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette spécialité est dérivé de sa forme, qui ressemble à deux petites cornes. En allemand le nom vient aussi de sa forme et signifie croissant de lune, tout comme le terme français.

Origine[modifier | modifier le code]

La recette du Kipferl s'est étendue en Italie, plus précisément en Vénétie, juste après 1683, en raison de relations commerciales alors intenses entre la république de Venise et Vienne. Ces kipferls ont pris le nom de cornetto en Italie[1],[2].

Diffusion et préparation[modifier | modifier le code]

Polonaises d'Ancôme.

Le cornetto peut être vide ou fourré de confiture, crème, chocolat, miel, et même fromage et salami.

En Italie, le cornetto est traditionnellement consommé au bar au petit déjeuner, avec un cappuccino.

Variantes[modifier | modifier le code]

Polacca anconitana ou Polonaise d'Ancôme

Typique d'Ancône, le cornetto une forme droite, une pâte jaune formée de trois ronds de pâte, une garniture composée d'une fine couche de massepain, et est recouverte d'un léger glaçage de blanc d'œuf et de sucre. Les dimensions sont plus grandes que celles du croissant classique.

Il doit son nom au fait que les soldats du IIe Corps polonais, qui après la bataille d'Ancône avaient libéré la ville, appréciaient particulièrement cette variante du croissant.

Polacca aversana ou Haversana polonais

Typique d'Aversa, par une curieuse coïncidence, il porte le même nom (mais pas les mêmes ingrédients, ni la même apparence) que la variante précédente, mais pour des raisons complètement différentes : une religieuse polonaise a donné la recette d'un gâteau typique de son pays à un pâtissier d'Aversano, qui l'a retravaillé en inventant deux bonbons différents : un croissant et un gâteau.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Gianni Moriani, Cornetto e cappuccino. Storia e fortuna della colazione all'italiana, Terraferma, (ISBN 978-8863221114)
  2. (it) « La storia del cornetto », sur Isacco,it, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]