Cornelis Schut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant un graveur
Cet article est une ébauche concernant un peintre et un graveur.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cornelis Schut
Cornelis Schut, by Anthony van Dyck cropped.jpg

Cornelis Schut par Antoine van Dyck

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
flamande
Activité
Maître

Cornelis Schut, baptisé à Anvers le où il meurt le (à 57 ans), est un peintre baroque flamand, dessinateur et graveur[1].

Élève de Rubens, son style est caractérisé par un graphisme nerveux et expressif. Son neveu, également appelé Cornelis Schut fut actif en Espagne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1618 (ou 1619) Schut est déjà membre de la guilde de Saint-Luc (des peintres) il est élève de Wenceslas Cobergher puis de Pierre-Paul Rubens. Comme tout artiste en herbe de cette époque il fait un séjour à Rome: de 1624 à 1627. On lui connaît plusieurs apprentis en 1630. En 1635 il collabore avec Rubens aux décorations qui accompagnent la Joyeuse Entrée à Gand et Anvers du gouverneur des Pays-Bas, le Cardinal-Infant Ferdinand après sa victoire à la bataille de Nördlingen (1634). Après la mort de Rubens il fut un des artistes les plus actifs des Pays-Bas.

Vierge et l'Enfant Jésus dans une guirlande de fleurs (avec Daniel Seghers)

Si ses tableaux historiques, tels sa représentation du Cardinal Infant à la bataille de Nördlingen sont mieux connus, la production religieuse de Cornelis Schut fut en fait plus remarquable et abondante. Ainsi on lui doit nombre de scènes d'enfants et de madones, ainsi que des représentations religieuses et allégoriques. Ses tableaux se trouvent encore dans de nombreuses églises à Anvers, Bruxelles, Namur, Termonde et Tamise (en néerlandais Temse).

Schut collabore fréquemment avec le peintre jésuite Daniel Seghers, célèbre pour ses couronnes de fleurs: le médaillon central (avec les personnages) est souvent peint par Schut.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Susanne et les vieillards

Publications[modifier | modifier le code]

Cornelis Schut rassembla ses gravures dans un album intitulé Cornelii Schut Antwerpiensis picturae ludentis genius.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Cornelis Schut (I) sur le site du Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie. Consulté le 19 janvier 2016.
  2. José Luis Requena Bravo de Laguna, Una nueva Inmaculada de Cornelis Schut, in: Laboratorio de Arte: Revista del Departamento de Historia del Arte, ISSN 1130-5762, n. 18, 2005, p. 221-228 (en espagnol)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]