Cornelio Bentivoglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bentivoglio (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le cardinal. Pour le condottiere, voir Cornelio Bentivoglio (condottiere).
image illustrant le catholicisme image illustrant un évêque image illustrant italien
image illustrant un cardinal image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant le catholicisme, un évêque italien et un cardinal italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Cornelio Bentivoglio
Image illustrative de l'article Cornelio Bentivoglio
Biographie
Naissance
Ferrare, États pontificaux
Ordination sacerdotale
Décès
Rome, États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par Clément XI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Girolamo degli Schaivoni
Cardinal-prêtre de S. Cecilia
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Fonctions épiscopales Archevêque titulaire de Cartago
Nonce apostolique en France
Camerlingue du Sacré Collège
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Cornelio Bentivoglio (né le à Ferrare, en Émilie-Romagne, alors dans les États pontificaux, et mort le à Rome) est un cardinal italien du XVIIIe siècle. Il est un petit-neveu du cardinal Guido Bentivoglio (1621).

Biographie[modifier | modifier le code]

Cornelio Bentivoglio est clerc à la chambre apostolique. Il est nommé archevêque titulaire de Cartago en 1712 et envoyé comme nonce apostolique en France. Il est un grand défenseur de la bulle Unigenitus de 1713 contre le jansénisme, ce qui mécontente le duc d'Orléans, régent après la mort de Louis XIV, et Bentivoglio doit revenir à Ferrare.

Le pape Clément XI le crée cardinal lors du consistoire du . Le cardinal Bentivoglio est légat apostolique en Romagne de 1720 à 1727, ministre plénipotentiaire en Espagne à partir de 1726 et camerlingue du Sacré Collège en 1727-1728.

Il participe au conclave de 1721, lors duquel Innocent XIII est élu pape, et à ceux de 1724 (élection de Benoît XIII) et de 1730 (élection de Clément XII). Lors de ce dernier conclave il présente le véto du roi Philippe V d'Espagne contre l'élection des cardinaux Giuseppe Renato Imperiali et Antonfelice Zondadari.

Il est par ailleurs poète et a traduit vers l'italien le poème Tebade de Publio Papiro Stazio, sous le pseudonyme Selvaggio Porpora.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]