Cornélie Falcon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cornélie Falcon
Cornélie Falcon.png

Marie-Cornélie Falcon

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Tessiture

Marie-Cornélie Falcon est une cantatrice française, née à Paris (4ème arrondissement) le et morte le .

Son père Pierre Falcon est originaire du Velay (Haute-Loire). Il quitte le Monastier sur Gazeille (Haute-Loire) à l'âge de 18 ans pour s'installer à Paris comme ouvrier chez un maître tailleur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle abandonne sa vocation précoce de religieuse et devient au Conservatoire l'élève d'Adolphe Nourrit. Elle débute à 18 ans le à l'Opéra de Paris dans le rôle d'Alice (Robert le Diable). Elle fait grosse impression. Soprano dramatique, sa voix a une ampleur et une grande puissance. Ses interprétations de Valentine dans Les Huguenots et de Rachel dans La Juive sont si légendaires qu'une Falcon est le terme utilisé pour désigner le type de voix correspondant à ces rôles de soprano dramatique au grave puissant et à l'aigu limité.

Mais son succès sera éphémère. En 1837, elle crée la Stradella de Louis Niedermeyer. À la seconde représentation, elle s'évanouit sur scène. Inexplicablement elle est devenue aphone. Tous les remèdes de charlatans n'y feront rien, Elle ne reviendra pas.

Elle se marie et se consacre à l'éducation de son beau-fils et des enfants de celui-ci.

Sources[modifier | modifier le code]

"Cornélie Falcon" par Charles BOUVET - Collection "Acteurs et actrices d'Autrefois" - Librairie Félix Alcan - 1927

Liens externes[modifier | modifier le code]