Corinne Mercadier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Corinne Mercadier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
Nationalité
Activité

Corinne Mercadier (née en 1955) est une photographe française. Elle est représentée la galerie Les Filles du calvaire, à Paris[1]. Elle vit et travaille à Paris.

Corinne Mercadier réalise des mises en scène photographiques liées à une perception poétique de la place de l'être humain dans l'espace. Elle porte autant d’intérêt à la danse qu’à l’architecture et aux espaces intersidéraux. Pour réaliser ses mises en scène, dessinées préalablement, elle fait appel à des modèles, danseurs, acteurs, qui seront ses interprètes. Elle fabrique les costumes, et les sculptures destinées à être lancées au cours des prises de vue.

Corinne Mercadier a travaillé au Leica argentique et au Polaroid SX70 jusqu’en 2008, puis s’est tournée vers le numérique.

Elle est présente dans les collections du Musée de l'Élysée, de la Maison européenne de la photographie, du Fonds national d'art contemporain, de la Bibliothèque nationale, de Polaroid Corporation et de divers musées.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2019 : "De Vive Mémoire", Prix de photographie de la Fondation des Treilles
  • 2018, en cours : "Espace Second"
  • 2013-2016 : "Le ciel commence ici"
  • 2008-2014 : "Black Screen"
  • 2008-2014 : "Solo"
  • 2008-2017: "Black Screen Drawings"
  • 2005-2007: "Longue Distance"
  • 2006: "Le Huit envolé", retable
  • 2003 : "La Suite d'Arles", carte blanche du Musée Réattu et du Ministère de la Culture
  • 2000-2002: "Une fois et pas plus"
  • 1997-99: "Glasstypes", et "Intérieurs"
  • 1995-96: "Où commence le ciel ?"
  • 1992-94: "Paysages"

Publications[modifier | modifier le code]

  • Où commence le ciel ? (préface Charles-Arthur Boyer), photographies : Alain Fleischer, Corinne Mercadier, Bernard Plossu, Filigranes Éditions, 1996
  • Dreaming Journal, photographies et texte : Corinne Mercadier, Filigranes Éditions, 1999
  • Corinne Mercadier, prix Altadis 2001, introduction : Emmanuel Fessy, texte : Charlotte Coupaye, Actes Sud, 2002
  • La suite d’Arles, introduction : Michèle Moutashar, texte : Corinne Mercadier, Filigranes Édition/Musée Reattu, 2003
  • Encres, Saison#6, Éditions Filigranes, 2003
  • Corinne Mercadier, Monographie, Armelle Canitrot (texte), Magali Jauffret (interview). Éditions Filigranes, 2007
  • Devant un champ obscur, texte : Charles-Arthur Boyer, Éditions Filigranes, 2012 (ISBN 978-2-35046-263-9)

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Altadis 2001/2002, Galerie Durand-Dessert et Galerie Juana de Aizpuru, Madrid
  • 2003 Commande de la DAP, Ministère de la Culture sur proposition du Musée Réattu, Arles
  • 2011 Résidence au Centre Photographique Peri, Turku, Finlande
  • 2014 Finaliste du Prix de photographie Marc Ladreit de la Charrière, Académie des Beaux-Arts
  • 2015 Résidence du Festival Planche(s) Contact # 6, Deauville
  • 2018 Lauréate du Prix de photographie de la Fondation des Treilles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Corinne Mercadier. Devant un champ obscur », Photographie.com (consulté le 22 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]