Corinne Le Quéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Corinne Le Quéré
Professor Corinne Le Quere FRS.jpg
Corinne Le Quéré à la journée d'admission des nouveaux membres de la Royal Society à Londres, en juillet 2016.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (53 ans)
Nom de naissance
Marie Corine Lyne Le QuéréVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions
Blaise Pascal Medal in Earth and Environmental Sciences (d) ()
Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique ()
Chevalier de la Légion d'honneur ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Corinne Le Quéré, née en juillet 1966, est une climatologue franco-canadienne, professeure de sciences du changement climatique et de la politique à l'université d'East Anglia, directrice de Tyndall Centre for Climate change Research et présidente du haut conseil pour le Climat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Corinne Le Quéré est diplômée en physique de l'université de Montréal et en sciences atmosphériques et océaniques de l'université McGill. En 1999, elle obtient un doctorat en océanographie sur la variabilité du carbone océanique à l'université Pierre-et-Marie-Curie[1],[2].

Elle est co-présidente du Global Carbon Project (GCP) à partir de 2009 jusqu'en 2013[3]. Depuis 2014, elle est membre du comité scientifique de l'Avenir de la Terre, plate-forme de recherche en développement durable[4]. Au sein de la GCP, elle crée et dirige la publication annuelle du Budget global du carbone[5],[6].

Elle préside le haut conseil pour le Climat, une instance consultative indépendante française, créée en 2018 et placée auprès du premier ministre[7].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2016, Corinne Le Quéré est élue Fellow de la Royal Society[8].

Elle reçoit le prix Claude Berthault de l'Académie des sciences en 2012[9], la première médaille Copernic du Copernic Gesellschaft e.V. en 2013/2014[10], et a été maître de conférences Bolin Climate à l'université de Stockholm en 2014[11].

Elle est considérée comme l'une des vingt femmes à soulever des vagues dans le « Débat sur le changement climatique - sur la Route de Paris »[12].

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Corinne Le Quere Biography », sur Tyndall.ac.uk (consulté le 23 décembre 2016)
  2. Notice de la thèse sur theses.fr
  3. « GCP : Global Carbon Project : Homepage », Global Carbon Project (consulté le 23 décembre 2016)
  4. « Home », Future Earth (consulté le 23 décembre 2016)
  5. « Carbon Budget », sur Globalcarbonproject.org, (consulté le 23 décembre 2016)
  6. IPCC Fifth Assessment Report , for which Dr. Le Quéré is a lead author.
  7. Pierre Le Hir, Audrey Garric et Cédric Pietralunga, « Climat : un haut conseil pour orienter le gouvernement », sur Le Monde.fr, (consulté le 28 novembre 2018).
  8. « Corinne Le Quere », Royal Society (consulté le 23 décembre 2016)
  9. « Prix de Mmme Claude Berthault », (consulté le 15 septembre 2017).
  10. « Copernicus e.V. - Medal », sur Copernicus-gesellschaft.org (consulté le 23 décembre 2016)
  11. « Science Forum with Prof. Corinne Le Quéré, Bolin Climate Lecturer 2014 - Faculty of Science », sur Science.su.se (consulté le 23 décembre 2016)
  12. « 20 women making waves in the climate change debate - Road to Paris - ICSU », sur Roadtoparis.info, (consulté le 23 décembre 2016)
  13. Décret du 13 juillet 2019 portant promotion et nomination

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]