Somatochlora metallica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cordulie métallique)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les odonates
Cet article est une ébauche concernant les odonates.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Cordulie métallique ou Chlorocordulie métallique[1], Somatochlora metallica, est un insecte odonate anisoptère (libellule) de la famille des Corduliidae, du genre Somatochlora.

Distribution[modifier | modifier le code]

Eurasiatique : des Pyrénées jusqu'au nord de la Scandinavie et jusqu'à la Sibérie centrale à l'est ; les populations sud-européennes sont plus fragmentées : elles fréquentent les lacs de montagne[2].

Description[modifier | modifier le code]

  • Longueur du corps : 50 à 55 mm.
  • Abdomen du mâle légèrement élargi en massue au niveau des segments S7 et S8 ; dans les deux sexes, présence de taches jaunes à la base, plus petites chez le mâle que chez la femelle.
  • Chez celle-ci, présence d'une longue lame vulvaire perpendiculaire au corps.
  • Thorax vert brillant recouvert de poils clairs.
  • Yeux verts (comme ceux de Cordulia aenea).
  • Paire de taches jaunes sur le front confluentes ou séparées par un espace étroit (contrairement à Cordulia aenea qui est dépourvue de taches frontales).
  • Base des ailes jaune (tache plus étendue aux ailes inférieures).

D'après les odonatologues, l'observation de l'animal capturé peut mener à une identification plus sûre vu les variations possibles.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce préfère les eaux stagnantes en milieu arboré mais on la trouve aussi aux abords de cours d'eau lents, de canaux, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. K.-D. B. Dijkstra, illustrations: R. Lewington, Guide des libellules de France et d'Europe, Delachaux et Niestlé, Paris, 2007, 320 p. ISBN 978-2-603-01639-8. Réimpression 2011
  2. Michael Chinery, Insectes de France et d'Europe occidentale, Paris, Flammarion,‎ , 320 p. (ISBN 978-2-0812-8823-2), p. 32-33

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :