Cordon d'enrochement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un cordon d'enrochement est un entassement de blocs de pierre d'assez grandes dimensions, disposés le long du littoral pour bloquer, ou à tout le moins freiner, l'érosion marine. La pertinence de ces constructions est discutée.

Description[modifier | modifier le code]

Le cordon d'enrochements protégeant la dune de la plage du Grand Large et de la plage de Cleut Rouz qui sépare le marais de Mousterlin de l'Océan atlantique (commune de Fouesnant)

Il est possible d'estimer le diamètre médian minimum pour que l'enrochement soit stable pour une vitesse d'écoulement donnée avec la formule d’Isbach. Cette formule permet d'évaluer le diamètre médian D50 minimum pour qu'il n'y ait pas de charriage pour une vitesse U du courant à leur voisinage[1] :

  •  : diamètre médian des blocs (m)
  • : vitesse du courant au droit de l'enrochement (m/s)
  • = 0,7 (enrochements enchâssés)
  •  : masse volumique des blocs (kg/m3)
  •  : masse volumique de l'eau (kg/m3)
  •  : coefficient de Lane

Contestation de leur pertinence[modifier | modifier le code]

De nombreuses études contestent ou critiquent les cordons d'enrochement, par exemple dans le cas du littoral du Languedoc et du delta du Rhône[2], mais d'autres affirment leur pertinence dans certains cas, par exemple lors de la tempête Xynthia sur l'île d'Oléron[3] et le long des plages vendéennes et charentaises[4].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guide Enrochement : L'utilisation des enrochements dans les ouvrages hydrauliques, CETMEF, (ISBN 2110985186)
  2. Olinvier Samat, Efficacité et impact des ouvrages en enrochement sur les plages microtidales : le cas du Languedoc et du delta du Rhône, 2007, consultable http://www.parc-camargue.fr/getlibrarypublicfile.php/807bc6076033fde95846b86dd1b7a0a6/parc-camargue/collection_library_fr/201100149/0001/Efficacite_enrochement_littoral_camargue.pdf
  3. Virginie Duvat-Magnan, Les impacts de la tempête Xynthia sur les plages de l'île d'Oléron : les réalités du terrain, consultable http://lienss.univ-larochelle.fr/IMG/pdf/RapportXynthiaOleron2.pdf
  4. S. Pupier-Dauchez, Le rechargement sédimentaire des plages vendéennes et charentaises : vers une gestion globale du littoral ?, consultable http://www.meshs.fr/documents/pdf/publications/actes/colloque_littoral/Pupier-Dauchez.pdf


Articles connexes[modifier | modifier le code]