Coralie Delaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Coralie Delaume
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Laura BlancVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Coralie DelaumeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique
Grade militaire
Commissaire principal (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Blog officiel

Coralie Delaume, de son vrai nom Laura Blanc[2], née le à Romans-sur-Isère et morte le à Montélimar, est une blogueuse, journaliste et essayiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès ses 18 ans, Coralie Delaume adhère au Mouvement des citoyens, tout juste fondé par Jean-Pierre Chevènement[1]. Diplômée de l'Institut d'études politiques de Grenoble[3], elle passe par les écoles du commissariat de l'Armée de terre[4] puis s'engage dans l'armée. Elle arrête tout militantisme[5].

En 2010, elle crée un blog intitulé L'Arène nue[6], qui se concentre à partir de 2011 sur l'actualité de l'Union européenne et de la zone euro, au cœur de la crise grecque. Elle se présente alors comme membre du collectif La Gauche populaire[7].

Dans L'Arène nue, la blogueuse développe une critique ferme de la construction européenne. Elle rejoint en 2013 la rédaction de la revue Marianne[8] et publie en 2014 un premier essai Europe, les États désunis.

Elle participe également à plusieurs colloques de la fondation Res Publica, à des conférences transpartisanes[9] et à plusieurs universités politiques de droite comme de gauche.

Elle meurt des suites d'un cancer dans la nuit du au [10],[11].

La sphère politique souverainiste lui rend hommage, de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen en passant par François Asselineau, Florian Philippot, Julien Aubert, Emmanuel Maurel, Jean-Pierre Chevènement ou Arnaud Montebourg[12], et jusqu’au PRCF[13]. « Toute la jeune génération souverainiste se reconnaissait en Coralie Delaume[5] » dit Jean-Pierre Chevènement.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Connue pour son euroscepticisme, Coralie Delaume fait l'éloge de la souveraineté, nationale comme populaire, tout en défendant une République sociale[1].

À l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, elle vote pour Jean-Luc Mélenchon[1], chef de file de La France Insoumise dont le programme, selon elle, « malgré ses ambiguïtés se situe plus dans les pas d’une gauche souverainiste »[14].

Au moment de la sortie de son livre Le couple franco-allemand n'existe pas, elle déclare :

« Dans l'histoire, les élites françaises ont tendance à se référer à l'Allemagne dès qu'il s'agit de réprimer la passion égalitaire française. C'est ce que j'appelle le « syndrome des immigrés de Coblence » lorsque les monarchistes sont allés chercher dans le monde allemand les moyens et l'aide pour écraser la France révolutionnaire. C'est quelque chose qui est récurrent dans l'Histoire, en réalité[15]. »

Lors d'un entretien sur Thinkerview en 2019, elle précise qu'elle n'a jamais été pour un Frexit mais pour la fin de l'Union européenne, en dénonçant ses traités pour que des États ne subissent plus les politiques européennes :

« Je ne suis pas pour que l'on sorte de l'Union européenne, je suis pour qu'elle disparaisse[1]. »

En 2019, elle prend position contre la privatisation d'Aéroports de Paris[16], affirmant qu'il s'agit d'un « scandale politique », et soutient la proposition de référendum d'initiative partagée sur les aéroports de Paris[17].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Europe, les États désunis, Paris, Michalon, [18],[19]
  • La fin de l'Union européenne (avec l'économiste David Cayla[20]), Paris, Michalon, [21]
  • Le couple franco-allemand n'existe pas[15],[22], Michalon,
  • 10 + 1 questions sur l'Union européenne avec David Cayla, Michalon, [23]
  • Nécessaire Souveraineté, Michalon, [24]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Union Européenne pour ou contre ? Coralie Delaume [EN DIRECT] - YouTube », sur youtube.com (consulté le ).
  2. Gérald Andrieu, « Coralie Delaume, l’innocence guerrière », sur marianne.net, 2020-12-15utc11:25:37+0000 (consulté le )
  3. Voir sur furet.com.
  4. Voir sur legifrance.gouv.fr.
  5. a et b « Chevènement : “Toute la jeune génération souverainiste se reconnaissait en Coralie Delaume” », sur lefigaro.fr.
  6. « L'arène nue », sur l-arene-nue.blogspot.com (consulté le ).
  7. Voir sa tribune dans Le Monde du .
  8. « Coralie Delaume - Marianne », sur marianne.net (consulté le ).
  9. « Conférence politique : La France est-elle toujours souveraine ? (Première partie) - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le )
  10. « Mort de Coralie Delaume, essayiste et souverainiste, à 44 ans des suites d'un cancer », sur actu.fr (consulté le ).
  11. « Hommage à Coralie Delaume: la plume, le sourire et le courage », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  12. « Pluie d'hommages après la mort de Coralie Delaume à 44 ans », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  13. Communiqué sur initiative-communiste.fr.
  14. « L'arène nue : Kévin Victoire : “Hamon veut unir la gauche, Mélenchon veut fédérer le peuple” », sur L'Arène nue, (consulté le ).
  15. a et b « Le couple franco-allemand est-il un mythe ? », France Culture, La grande table Idées par Olivia Gesbert, le .
  16. « Pourquoi la privatisation d'Aéroports de Paris est un scandale politique », entretien avec Coralie Delaume et David Cayla, lefigaro.fr, .
  17. « Coralie Delaume : “Un référendum sur la privatisation d’ADP permettrait au moins d’en débattre !” », sur lefigaro.fr (consulté le ).
  18. Aurélien Bernier, « Europe, les États désunis », sur Le Monde diplomatique, (consulté le )
  19. « Europe. les États désunis », sur Revue Cadres (consulté le ).
  20. Membre de l'association Les Économistes atterrés.
  21. Jacques Sapir, « La Fin de l’Union Européenne », sur marianne.net, 2017-01-06utc23:35:00+0000 (consulté le )
  22. « Coralie Delaume : “La civilisation européenne n'a pas attendu le traité de Maastricht pour éclore” », entretien avec Alexandre Devecchio sur lefigaro.fr du .
  23. André Bellon, « 10 + 1 questions sur l’Union européenne », sur Le Monde diplomatique, (consulté le ).
  24. [1], Marianne « NÉCESSAIRE SOUVERAINETÉ » : CORALIE DELAUME, OBSTINÉE DANS LE VRAI. 15 Sept 2021

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]