Coralie Colmez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coralie Colmez
Coralie Colmez (2009).jpg
Coralie Colmez en 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère

Coralie Colmez (née en 1988) est une mathématicienne, essayiste et vulgarisatrice scientifique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Coralie Colmez est la fille des mathématiciens Pierre Colmez et Leila Schneps. Elle fait ses études secondaires à Paris, puis fréquente le Gonville and Caius College de Cambridge où elle bénéficie d'une bourse Cambridge European Trust. Elle obtient une licence de mathématiques et reçoit le prix Ryan de mathématiques[1].

Activités professionnelles[modifier | modifier le code]

Elle est assistante de recherche au sein du groupe de travail de Carol Vorderman, chargée par le gouvernement britannique d'étudier l'état de l'enseignement des mathématiques dans ce pays[2], et elle est chargée de la présentation des résultats destinés au Joint Mathematics Council[3]. Elle est ensuite professeure de mathématiques dans une entreprise de tutorat privée, et avec The Access Project, une organisation qui « aide les enfants défavorisés à entrer dans les meilleures universités »[4]. Elle est maintenant codirectrice de unifrog, une organisation qui aide les étudiants à choisir les universités, et les enseignants suivent leurs progrès[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Photo de profil d'une femme debout sur une scène, face au public.
Coralie Colmez s'adressant à des étudiants.

Coralie Colmez a co-écrit avec sa mère, la mathématicienne Leila Schneps, Math on Trial: How Numbers Get Used and Abused in the Courtroom, traduit en français sous le titre Les maths au tribunal : les erreurs de calcul font les erreurs judiciaires, [6]. Ce livre, destiné au grand public, utilise dix affaires judiciaires historiques pour montrer comment les mathématiques, en particulier les statistiques, peuvent affecter l'issue d'une procédure pénale, en particulier si elles sont incorrectement appliquées ou interprétées. Bien qu'il ne soit pas rédigé sous forme de manuel, certains critiques l'ont trouvé approprié pour les étudiants, comme introduction au sujet et pour « les amener à réfléchir, à parler et même à discuter des questions en jeu »[7]. Un autre critique convient que les autrices « ont trouvé le bon équilibre en fournissant suffisamment de mathématiques pour que le spécialiste vérifie les détails, mais pas au point de submerger le lecteur généraliste »[8]. Enfin un critique trouve le livre « adapté aux parents essayant de soutenir les adolescents dans leurs études de mathématiques - ou en fait, de droit »[9]. Cependant, certains critiques relèvent une simplification, qui leur semble excessive, de l'influence des mathématiques dans les procédures de procès complexes[10]. L'un d'eux constate que, bien que la description du livre de la faiblesse des mathématiques soit valide, elle ne traite pas complètement le rôle que jouent les mathématiques dans les procédures judiciaires modernes complexes, tandis qu'un autre estime que le livre attribue un poids insuffisant à la pratique de contrepoids des avocats attaquant les preuves de la partie adverse et des experts[11]. Coralie Colmez et sa mère sont les autrices de chroniques sur le même thème[12],[13].

Elle est membre du Bayes and the Law International Consortium, qui favorise une meilleure compréhension de l'utilisation des statistiques dans les procédures judiciaires[14].

Dans une interview, elle a laissé entendre qu'un autre livre est en phase de planification, qui décrira les affaires criminelles où les mathématiques ont été utilisées correctement mais n'ont pas été acceptées ou comprises par le juge ou le jury[15]. Dans le forum d'édition d'un écrivain en ligne, elle a également expérimenté un manuel de mathématiques pour adolescents présenté sous la forme d'un journal intime pour adolescent[16].

Invitations[modifier | modifier le code]

Photo de femme debout.
Coralie Colmez s'exprimant lors de la conférence QEDCon en 2014.

Depuis la publication de Math on Trial, Colmez est invitée comme conférencière à des événements de formation scientifique au Royaume-Uni. Elle a présenté à la Conway Hall Ethical Society[17], au Cambridge Center for Sixth-Form Studies, plusieurs spectacles pour Maths Inspiration, à Cambridge et à la conférence QED 2014. Elle est apparue sur le programme Today de la BBC Radio 4, discutant du sujet de son livre des procès criminels dans lesquels les mathématiques sont utilisées de manière incorrecte ou insuffisante[18], et sur le podcast de la BBC Radio 4, More or Less, débattant du même sujet en relation avec l'Affaire Amanda Knox[19].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Coralie Colmez » (voir la liste des auteurs).
  1. « Coralie Colmez Biography », sur Andrew Lownie Literary Agency (consulté le 5 janvier 2014)
  2. Carol Vorderman, Roger Porkess, Chris Budd, Richard Dunne et Pepe Rahman-Hart, « A world-class mathematics education for all our young people », (consulté le 22 décembre 2013)
  3. « Minutes of JMC Council Meeting held at the Royal Society », Joint Mathematical Council of the United Kingdom, (consulté le 2 janvier 2014)
  4. Jessica Salter, « Access all areas - the project helping disadvantaged children into top universities », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le 21 décembre 2013)
  5. « Decision time: are your students choosing the best universities for them? », Schools Improvement Net, (consulté le 26 janvier 2014)
  6. Leila Schneps et Coralie Colmez (trad. de l'anglais par Coralie Colmez), Les maths au tribunal : les erreurs de calcul font les erreurs judiciaires [« Math on Trial. How Numbers Get Used and Abused in the Courtroom »], Seuil, coll. « Science ouverte », 280 p. (ISBN 978-2-02-110439-4).
  7. (en) Robert Hayden, « Math on Trial: How Numbers Get Used and Abused in the Courtroom », MAA Reviews, Mathematical Association of America,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Ray Hill, « Review: Math on Trial », Newsletter of London Mathematical Society, London Mathematical Society,‎ (lire en ligne, consulté le 9 mars 2014)
  9. Abigail Tarttelin, « Book Review: 'Math On Trial' by Leila Schneps and Coralie Colmez », Huffington Post, (consulté le 8 février 2014)
  10. Michael Finkelstein, « Quantitative Evidence Often a Tough Sell in Court », SIAM News, vol. 46, no 6,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 9 mars 2014)
  11. Paul Edelman, « Burden of Proof: A Review of Math on Trial », Notices of the American Mathematical Society, vol. 60, no 7,‎ , p. 910–914 (DOI 10.1090/noti1024, lire en ligne, consulté le 22 décembre 2013)
  12. Leila Schneps et Coralie Colmez, « Justice Flunks Math », The New York Times, New York, vol. The Opinion Pages,‎ (lire en ligne)
  13. Coralie Colmez et Leila Schneps, « The Odds of Innocence », The Unlikely, Nautilus, vol. 4,‎ (lire en ligne)
  14. Norman Fenton, « Bayes and the Law »,
  15. Sol Lederman, « Leila Schneps & Coralie Colmez », Inspired by Math, Wild About Math, vol. 26,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2013)
  16. Coralie Colmez, Boys, Crop Tops and Equations, Authonomy, (lire en ligne)
  17. (en) « Sunday Lecture: Maths on Trial - How Numbers Get Used and Abused in the Courtroom », sur Conway Hall Ethical Society,
  18. « Today - Tuesday 26 March », BBC Radio 4, (consulté le 26 janvier 2014)
  19. Tim Harford, « MoreOrLess: Are Man Utd a one-man team? 28 April 2013 », BBC Radio 4, (consulté le 26 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]