Cor de la Bryère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cor de la Bryère
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Cause de décès
Cardiopathie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Taille
1,68 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Quenotte (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Caletto I
Corland
Calypso II (d)
Cor d'Alme Z (d)
Caletto II
Corlandus
Corrado I
Calando I (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Cor de la Bryère (né le , mort le ), surnommé Corde, est un étalon du stud-book Selle français, né en France en 1968, qui a eu une carrière de reproducteur internationale et une influence majeure sur un grand nombre de lignées de chevaux de sport, notamment celle du Holsteiner. Il est entre autres le père de Corrado I et de Corlandus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cor de la Bryère naît à l'élevage de Mme Thérèse Essayan, à La Bryère, un lieu-dit d'Yvré-le-Pôlin, le [1]. Elle a fait saillir sa jument Quenotte par le Pur-sang Rantzau, stationné au haras national de Saint-Lô. Cor de la Bryère naît déjà doté d'une bonne taille. Son éleveuse pense pouvoir le faire approuver comme étalon, et le présente au haras du Lion d’Angers, dont le directeur recommande le cheval à un étalonnier, pour M. Xavier Ribard, qui achète Cor de la Bryère pour 5 500 francs.

Cor de la Bryère est re-vendu en Allemagne en 1971 pour la somme de 8 000 francs, le Holsteiner Verband étant alors à la recherche de nouveaux étalons. Cette même année, il passe et remporte son test des 100 jours[2].

De 1971 à 1984, il est basé à Siethwende. En 1985, il est au haras de Zangersheide en Belgique. De 1986 à 1988, il est à Elmshorn, puis de 1989 jusqu'à sa mort en 2000 à Sollwittfeld. En 1998, Cor de la Bryère atteint l'âge de 30 ans. En son honneur, ses descendants de toute l'Europe sont conviés à Elmshorn.

Il est euthanasié le , à la suite d'un problème cardiaque[2].

Description[modifier | modifier le code]

Cor de la Bryère est un étalon de robe baie, toisant 1,68 m[1].

Origines[modifier | modifier le code]

Cor de la Bryère est un fils de l'étalon Pur-sang Rantzau, et de la jument Quenotte[3],[4]. Cette dernière est une jument de très grand modèle (1,70 m), typée carrossière.

Descendance[modifier | modifier le code]

Cor de la Bryère a une influence majeure sur les chevaux de sport allemands, en particulier les Holsteiner : il figure dans le pedigree d'environ 70 % des chevaux de ce stud-book. Parmi ses descendants, on compte Caletto I, Caletto II, Calando I, Corrado I, Corland et Corlandus.

Il est disponible à la reproduction en France de 1985 jusqu'à 2000[1]. En 2019, ses dernières doses de semence étaient vendues au prix de 10 000 €[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Informations générales de COR DE LA BRYERE - Info chevaux », sur infochevaux.ifce.fr (consulté le ).
  2. a et b « Cor de la Bryère », sur Stud For Life (consulté le ).
  3. « Cor de la Bryère », sur allbreedpedigree.com (consulté le ).
  4. « Cor de la Bryère », sur HorseTelex (consulté le ).
  5. « Le mot de la fin - Vieux ! - Jour de Galop », sur www.jourdegalop.com (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]