Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix est une association de droit français, créée en juin 2003, sous le nom Coordination internationale pour la décennie, afin de promouvoir la Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010) proclamée par l’ONU en 1998. Elle a pris son nom actuel en 2011.

Culture de non-violence et de paix[modifier | modifier le code]

Selon les résolutions 53/243 des Nations unies proclamant la Décennie, la culture de la paix est caractérisée « par des valeurs, attitudes et comportements qui reflètent et inspirent une interaction sociale et un esprit de partage fondés sur les principes de liberté, de justice et de démocratie, sur tous les droits de l’homme et sur la tolérance et la solidarité, une culture qui rejette la violence et s’emploie à prévenir les conflits en s’attaquant à leurs causes profondes pour résoudre les problèmes grâce au dialogue et à la négociation et qui garantit le plein exercice de tous les droits et les moyens de participer pleinement au processus de développement de la société. »

À la suite de ces résolutions, un groupe de prix Nobel de la paix a rédigé le Manifeste 2000[1] pour une culture de la paix et de la non-violence[2] dans un langage quotidien pour le rendre accessible à tous. Ils invitent chacun à s'engager à respecter la vie, pratiquer la non-violence active, partager son temps et ses ressources matérielles, défendre la liberté d'expression et la diversité culturelle, promouvoir une consommation responsable et contribuer au développement de sa communauté.

Mission[modifier | modifier le code]

La Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix a pour but de promouvoir :

  • une culture de non-violence et de paix, en particulier une éducation sans violence et une éducation à la non-violence et à la paix au profit des enfants du monde ;
  • l’action des associations et organisations membres dans ce domaine. (art. 2 de ses statuts). Elle veut en particulier favoriser l’introduction de l’éducation à la non-violence et à la paix dans l’enseignement et dans la société dans chaque pays.

L’action de la Coordination internationale est guidée par les huit points de la résolution 53/243[3] de l’Assemblée Générale des Nations unies, repris par les rapports du Secrétaire Général.

  • L’éducation d’abord, avec le renforcement d’une culture de la non-violence et de la paix par l’éducation. L’échange d’expériences au niveau international permettra de susciter une réflexion sur les pratiques pédagogiques s’inspirant des principes de la non-violence. Dans ce sens, la coordination internationale aura pour objectif de faire adopter une "journée internationale de la non-violence à l’école" une fois par an.
  • Le développement d’une éducation à la citoyenneté et à la démocratie participative pour tous, en collaborant par exemple au nom de ses membres aux campagnes en faveur du désarmement et en faveur du contrôle citoyen de l’économie internationale, mais aussi contre le travail forcé et l’embrigadement des enfants dans les armées et en faveur de l’accès à l’éducation pour tous.
  • Le développement d’une culture de tolérance et de solidarité en favorisant l’éducation à la non-violence dans la société, en luttant contre toutes sortes de violences, et en obtenant le vote de lois nationales pour promouvoir une culture de la paix et de la non-violence.
  • La promotion de la paix et de la sécurité internationale et des politiques de désarmement, par exemple en soutenant l’objection de conscience et la création d’un service civil de paix basé sur le volontariat. La communication participative et la libre circulation de l’information et des connaissances, par exemple avec la création d’une agence de presse et la mise en place de réels moyens de communication sur la non-violence et la paix.
  • Le développement durable sur les plans économique et social. La Coordination Internationale soutiendra les actions de mise en place d’une économie internationale basée sur un commerce équitable, la justice sociale, et le respect de l’environnement.
  • La promotion du respect de tous les droits de l’homme, en soutenant une diplomatie qui mette au premier rang les droits humains et la résolution non-violente des conflits.
  • L’égalité entre les femmes et les hommes.

Membres[modifier | modifier le code]

Les membres de la Coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix sont des coordinations nationales créées dans plusieurs pays et des organisations internationales œuvrant dans les domaines de la paix, de la non-violence et de la protection des enfants. La coordination internationale pour une culture de non-violence et de paix est également soutenue par des membres d'honneur.

Coordinations nationales[modifier | modifier le code]

  • Comitato italiano per il Decennio (Italie)
  • Coordination béninoise pour la Décennie (Bénin)
  • Coordination canadienne pour la Décennie (Canada) observateur
  • Coordination congolaise pour la Décennie (RDC) observateur
  • Coordination française pour l'éducation à la non-violence et à la paix (France)
  • Coordination marocaine pour la Décennie (Maroc)
  • Coordination togolaise pour la Décennie (Togo)
  • Kooperation für den Frieden (Allemagne) observateur
  • Plateforme congolaise pour la Décennie (Congo-Brazzaville)
  • Platform voor een Cultuur van Vrede en Geweldloosheid (Pays-Bas)
  • Coordination malienne pour la Décennie (Mali), observateur
  • Coordination nigérienne pour l'éducation à la non-violence et à la paix ( Niger)
  • Coordination sénégalaise pour la Décennie (Sénégal), observateur
  • Coordination guinéenne pour la Décennie, (Guinée)observateur

Organisations internationales[modifier | modifier le code]

Membres d'honneur[modifier | modifier le code]

Ont été membres d'honneur de la Coordination

Références[modifier | modifier le code]

  1. Personnalités signataires: http://www3.unesco.org/manifesto2000/fr/pour_en_savoir_plus.htm#personnalit%C3%A9s
  2. Le Manifeste 2000 pour une culture de non-violence et de paix: http://www3.unesco.org/manifesto2000/fr/manifeste.htm
  3. Declaration et programme d'action sur une culture de paix. Texte intégral: http://www.unesco.org/cpp/uk/projects/fun-cofp.pdf
  4. Site des prix Nobel: http://www.nobelprize.org/

Liens externes[modifier | modifier le code]