Coop Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coop Alsace
logo de Coop Alsace

Création 1902 (fondation)
Disparition 2015 (liquidation)
Forme juridique Société coopérative
Slogan Le 1er distributeur Alsacien à votre service
Siège social Strasbourg
Drapeau de France France
Direction Henri Ancel
Activité Distribution, Services
Produits alimentation
Filiales 15 magasins
Effectif 250
Site web www.coop-alsace.frVoir et modifier les données sur Wikidata

L’Union des Coopérateurs d'Alsace, ou Coop Alsace, est une entreprise coopérative de distribution, fondée en 1902 à Strasbourg sous le nom de Konsumverein für Strassburg und Umgegend . La société est définitivement liquidée le .

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1902, 125 ouvriers métallurgistes de Strasbourg se réunissent pour la première Assemblée Générale Constituante de la Coopérative de Strasbourg et Environs. La même année, la première succursale ouvre ses portes au 15, rue des Dentelles, dans le secteur de la Petite France à Strasbourg.

En 1912 la "Konsum" (qui deviendra plus tard la Coop) installe son siège au port du Rhin.

En 1932, 30 ans après sa création, la Coopé de Strasbourg compte déjà 136 succursales dans le département du Bas-Rhin.

En 1952, après la période de la Seconde Guerre mondiale, la Coopé de Strasbourg, à laquelle se sont jointes toutes les autres Coopératives de Consommateurs du Bas-Rhin, poursuit son expansion et en 1952 la société compte 365 magasins dans le département.

En 1961, à l'apparition du libre-service, la Coopé ouvre le premier supermarché Coop de France à Strasbourg-Meinau. La fin des années 1960 et le début des années 1970 seront marquées par les fusions des Coopérateurs de Mulhouse en 1967, puis de Colmar en 1972, avec la Coop de Strasbourg, donnant naissance à une nouvelle entité, l'Union des Coopérateurs d'Alsace, qui exerce son activité sur l'ensemble de la région.

En 1976, Coop Alsace se lance dans la distribution moderne en créant le premier hypermarché Rond Point à Wintzenheim, bientôt suivi par ceux de Sélestat en 1978, Mulhouse en 1980, Saint-Louis en 1981, Strasbourg-Geispolsheim en 1983, Marmoutier, Schiltigheim, Obernai et Soufflenheim. Également en 1976 avec l'arrivée des hypermarchés et l'explosion du nombre de références Coop Alsace investit dans un nouvel entrepôt de 20 000 m2 à Reichstett. Au cours de ces mêmes années, la Coopérative investit dans son réseau de grands supermarchés, les Maxi, tout en poursuivant la rénovation et la modernisation de son réseau de vente de proximité. Par ailleurs, Coop Alsace développe sa logistique : en créant des entrepôts, en modernisant son transport et en acquérant des filiales qui permettent de renforcer le Groupe.

En 1981 Coop alsace ouvre son premier supermarché Maxi à Bischwiller et fin un Maxi de près de 1000m2 à Erstein.

En 1997, Coop Alsace lance une nouvelle unité de production de boucherie et de charcuterie alsacienne et la mise en service de la plate-forme de produits frais laitiers et de fruits et légumes sur le site de Reichstett. En 1998, Coop Alsace acquiert en février le 6e hypermarché Rond Point d'Alsace, à la suite du rachat au Groupe Auchan de l'hypermarché de Schiltigheim. En 1999, Coop Alsace ouvre d'un Maxi à Soultz-sous-Forêts et à Rœschwoog.

Depuis 1988, le groupe était associé pour ses achats à Cora. À partir de début 2009, le groupe s'associe à E.Leclerc : l'enseigne Rond point est remplacée par E.Leclerc et certains supermarchés sous enseigne Maxi Coop passent sous enseigne E.Leclerc Express[1].

En , Denis Fischer a remplacé Yves Zehr à la direction des Coop d'Alsace[2]. En , après une période tumultueuse au sein de la direction et du conseil d'administration, Yves Zehr, pourtant retraité, revient pour tenter de sortir la société de sa situation financière difficile.

Après un préaccord en , est signé en septembre un accord avec E.Leclerc [3]. C'est accord porte sur la création de deux sociétés communes : une société foncière (60 % Leclerc) et une société de gestion (34 % Leclerc) des supermarchés et 6 hypermarchés déjà sous enseigne E.Leclerc.
Les 141 magasins de proximité, restant sous l'enseigne Coop, distribuent maintenant les produits de la marque Casino, leader français du commerce de proximité. Malgré le changement de produits, l'enseigne reste COOP[4].

En 2013, ScapAlsace (E.Leclerc) monte à 100 % dans la société Hypercoop par le rachat de 40 % à Coop Alsace[5]. En octobre, la cession de 129 des 144 magasins de proximité à Carrefour est en cours de négociation [6],[7].

La charcuterie Coop change de nom et devient "Knack & cie", pour pouvoir être vendu dans les anciens magasins du groupe vendu à Leclerc et Carrefour.

En , Coop Alsace indique avoir cédé 129 magasins de proximité au groupe Carrefour[8]. Malgré ce changement, 78 magasins resteront sous l'enseigne Coop et les autres seront cobrandées (le logo Coop sera apposé avec celui de Carrefour City, Express, Contact, 8 à Huit et Shopi). Il y aura également toujours la vente de la charcuterie Coop qui représente jusqu'à 18 % du C.A. de certains magasins.

Coop lance un nouveau concept de vente de proximité avec "Coop Mobile".

Devant des engagements financiers trop important, le groupe dépose le bilan en et devra procéder à de nouveaux désengagements[9].

Cela se traduit par la cession à la société Copvial de l'activité boucherie-charcuterie, début [10].

La société est définitivement liquidée le avec poursuite d'activité d'un mois pour les 150 derniers salariés[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sylvain Aubril, Leclerc ouvre le bal des grandes manœuvres, LSA, n°2051, 26/06/2008, p. 19
  2. Changement à la tête des Coop d'Alsace, Points de vente, n°1041, février 2009, p.37
  3. « L’accord entre Coop Alsace et Leclerc enfin finalisé », sur Libre Service Actualités (consulté le 8 septembre 2020).
  4. « Casino sur le point d’approvisionner les magasins de proximité de Coop Alsace », sur Libre Service Actualités (consulté le 8 septembre 2020).
  5. « Leclerc a racheté la totalité d’Hypercoop à Coop d’Alsace », sur Libre Service Actualités (consulté le 8 septembre 2020).
  6. Carrefour négocie pour la reprise des magasins de proximité de Coop Alsace
  7. 72 nouvelles suppressions de postes chez Coop Alsace
  8. Carrefour s'offre 129 magasins de proximité de Coop Alsace
  9. « Redressement judiciaire confirmé pour la Coop Alsace », sur lalsace.fr, (consulté le 24 novembre 2014)
  10. « Copvial relance la boucherie-charcuterie de Coop Alsace », sur usinenouvelle.com, (consulté le 3 mars 2015)
  11. A.I. avec AFP, « Coop Alsace: La liquidation est prononcée, 150 licenciements », 20 minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 8 septembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]