Convoi des 27000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le convoi du 31 janvier 1944, dit convoi des 27000, est un convoi de répression et de déportation, parti de Compiègne, pour le camp de concentration de femmes de Ravensbrück. Leurs matricules étaient compris entre les numéros 27030 et 27988. C'est le seul convoi de déportation de femmes dont la liste de transport a été conservée[1],[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 1er février 1944, les femmes sont entassées à 60 par wagon à destination de Ravensbrück, où le train arrive le 3 février. Les femmes sont accueillies par des gardes et des chiens, et sentent une odeur de résine et de sel dans l'air, ce qui leur faire croire qu'elles sont près de la mer[3].

Personnalités du convoi[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Emmer-Besniée (1885-1973), artiste peintre. Elle a réalisé des dessins à son retour de déportation, entre juillet 1945 et mars 1947[4].
  • Denise Dufournier, s'engage dans le réseau Comète en 1942[3]
  • Christiane de Cuverville, fille de général elle rejoint la résistance à 17 ans sans le dire à ses parents[3]
  • Suzanne Hugounencq[3]
  • Odette Fabius, résistante française, rescapée de Ravensbrück.
  • Louise Macault, résistante, morte des suites de sa déportation.
  • Gisèle Probst, une des rescapées du convoi des 27000. Arrêtée par la Gestapo en octobre 1943, elle reste au camp de Ravensbrück jusqu'au 17 mai 1945[5].
  • Marie de Robien (1902-1989), officière de la Légion d'honneur, résistante, déportée à Ravensbrück, puis à Holleischen.
  • Geneviève de Gaulle[3]
  • des membres du réseau Prosper[3]
  • des prostituées[3]
  • Émilie Tillion, historienne, mère de Germaine Tillion[3]
  • Cicely Lefort, agente du SOE parachutée en France[3]
  • Michèle Agniel[3]
  • Anise Girard[3]
  • Amanda Stassart[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Emmanuel, ... Impr. Pulsio.net), Un convoi de femmes : 1944-1945, Vendémiaire, impr. 2014 (ISBN 978-2-36358-135-8 et 2-36358-135-0, OCLC 887570818, lire en ligne)
  2. Joël Drogland, « Un convoi de femmes 1944-1945 », sur La Cliothèque, (consulté le )
  3. a b c d e f g h i j k et l Helm 2016.
  4. « Le témoignage graphique de Suzanne Emmer-Besniée, déportée à Ravensbrück | Cnap », sur www.cnap.fr (consulté le )
  5. « La Vitryate Gisèle Probst fait don de sa robe de déportée au mémorial de Compiègne », sur France 3 Grand Est (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Pierre-Emmanuel, ... Impr. Pulsio.net), Un convoi de femmes : 1944-1945, Vendémiaire, impr. 2014 (ISBN 978-2-36358-135-8 et 2-36358-135-0, OCLC 887570818). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Sarah Helm (trad. de l'anglais par Aude de Saint-Loup et Dauzat), Si c'est une femme [« If this is a Woman Inside Ravensbrück :Hitler's Concentration Camp for Women »], Calmann Levy, (ISBN 978-2-7021-5826-5), chap. 21 (« 27 000 »). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]