Convergence nationale - Kwa Na Kwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kwa Na Kwa
Image illustrative de l’article Convergence nationale - Kwa Na Kwa
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Bertin Béa
Fondation
Siège Bangui
Devise Travail, Justice, Progrès
Idéologie travailliste
Couleurs      orange
Représentation
Assemblée Nationale
7 / 140

La Convergence nationale - Kwa Na Kwa (KNK, en langue sango Kwa Na Kwa : « le travail rien que le travail »), est un parti politique centrafricain, construit autour de l'appui de François Bozizé, président de la République centrafricaine de 2005 à 2013, arrivé au pouvoir par un coup d'État le 15 mars 2003. Lors de l'Assemblée constitutive du mois d'août 2009, il présente son parti comme travailliste, d'obédience social-démocrate[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le président François Bozizé lors d'une conférence de presse en 2007.

Le mouvement lancé par Bozizé en 2003, connu sous l'appellation de Kwa Na Kwa ou KNK était à l'origine d'un mouvement de soutien au gouvernement intérimaire.

Après sa prise de pouvoir, le chef de l'État, François Bozizé a promis qu'il ne serait pas candidat aux élections futures. Le 21 août 2004, la coalition regroupant de petits partis politiques, des entreprises et des dirigeants politiques, a relancé la Convergence nationale - Kwa Na Kwa comme une coalition politique pour pousser Bozizé de se présenter à la présidence de la République. Après le référendum constitutionnel du 5 décembre 2004 et le décret du 7 décembre, fixant des élections générales pour le 30 janvier 2005, Bozizé a annoncé qu'il serait candidat à la présidence sans étiquette mais avec le soutien de la coalition du KNK. Lors d'un rassemblement à Bangui, organisé par le KNK, Bozizé annonça "Je participe à l'élection pour réaliser la tâche de reconstruction du pays, qui m'est cher et selon votre souhait."

Aux élections législatives et présidentielle centrafricaines de 2005, repoussées au 13 mars et au 8 mai 2005, le candidat Bozizé a remporté 43,0% au premier tour et 64,6% des voix au second tour. Le parti lui-même a remporté 42 des 105 sièges à l'Assemblée nationale centrafricaine.

Deux mois après l'Assemblée générale constitutive tenue à Boali les 20 et 21 août, le congrès fondateur du parti se déroule à Mbaïki le vendredi [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]