Convento di San Giusto alle mura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir San Giusto.

Le convento di San Giusto alle Mura (littéralement « Couvent Saint-Just-des-Murailles ») ou di San Giusto degli Ingesuati (« de Saint-Just-des-Jésuates ») est un ancien couvent de Florence, en Toscane.

Détruit en 1529 pendant le siège de Florence, il se trouvait en dehors des murailles de la ville, près de la Porta a Pinti (dans l'actuelle zone du Piazzale Donatello).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce lieu conventuel, qui existait depuis le XIIIe siècle, était celui des moines jésuates, spécialistes du vitrail[1]. Elle était dédiée à saint Just de Lyon, son archevêque, dont un bras est conservé dans un reliquaire français, aujourd'hui exposé au Museo dell'Opera del Duomo.

L'église, qui fut célèbre pour ses œuvres d'art, est décrite par Giorgio Vasari relatant la présence de retables des autels latéraux avec La Crucifixion, L'Agonie dans le jardin et La Pietà du Pérugin.

Après sa destruction les moines se retirèrent au Couvent San Giovanni Battista della Calza à la Porta Romana avec leurs œuvres.

Œuvres conservées au Musée des Offices[modifier | modifier le code]

  • Pietà, huile sur bois, 168 × 176 cm. Elle avait pour pendant Le Christ au jardin des oliviers, lui aussi au musée des Offices[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Uccelli pour les exemplaires de la Chartreuse de Galluzzo et celui de la Chiesa di San Silvestro a Convertoie de Greve in Chianti
  2. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 131

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giovan Battista Uccelli, Il convento di San Giusto alle Mura e i Gesuati, Editore Francesco Papini, Tipografia delle Murate, Florence, 1865 (ISBN 1160925054) disponible en ligne.