Convention de Chefoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lǐ Hóngzhāng (李鸿章), négociateur de la partie chinoise.

La Convention de Chefoo ou Traité de Zhifu (chinois : 芝罘条约 ; pinyin : zhīfú tiáoyuē), appelé Traité de Yantai (烟台条约, yāntái tiáoyuē) en Chine, est un traité signé le 21 août 1876 entre la dynastie Qing et la Grande-Bretagne dans le district de Zhifu à Yantai, dans la province du Shandong. Il a été négocié par Lǐ Hóngzhāng (李鸿章) pour l'empire Chinois.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce traité est obtenu après la mort d’un Britannique le 21 février 1875, Augustus Raymond Margary, qui avait tenté de pénétrer dans le Yunnan avec 200 soldats : la Grande-Bretagne pourra mener des « investigations commerciales » au Yunnan, ou se rendre en Inde à partir de la Chine intérieure, via le Tibet. Cinq nouveaux ports sont ouverts au commerce britannique.

En 1852, les Britanniques avaient effectué dans le sud-est des reconnaissances de terrain afin de déterminer comment acheminer au mieux les marchandises dans la province du Yunnan. En 1874, quand le Japon s’attaque à Taïwan, une unité britannique en provenance de Birmanie (200 hommes) tente de pénétrer dans la province. Un représentant britannique en place à Pékin envoie une délégation à sa rencontre. En février 1875, l’interprète de cette délégation est trucidé. Les Britanniques réagissent à cet affront et menacent la Chine de représailles. Le 21 août 1876, les Chinois signent la Convention de Chefoo dont voici les principaux points :

  • Le Royaume-Uni obtient le droit d’envoyer des émissaires qui seront chargés d’établir sur place des contrats.
  • 4 localités supplémentaires sont ouvertes au commerce international et exemptés de lijing (厘金), taxe d'importation, sous les Qing, permettant de financer l'armée intérieure. Il s'agit de Yichang (宜昌), Wuhu (芜湖), Wenzhou (温州), Beihai (北海).

Passage par le Tibet vers l'Inde[modifier | modifier le code]

Dans le « Separate Article », est écrit (pour la version anglaise) : « Her Majesty’s Government having it in contemplation to send a mission of exploration next year by way of Peking through Kan Su and Koko Nor, or by way of Ssu Chuan, to Thibet, and thence to India, the Tsungli Yamen, having due regard to the circumstances, will, when the time arrives, issue the necessary passports, and will address letters to the high provincial authorities and to the Resident in Thibet. »[1].

Que l'on peut traduire par : « Le gouvernement de sa Majesté [d'Angleterre] peut en contemplation envoyer une mission d'exploration l'année prochaine, par la voie de Pékin à travers le Gansu et Kokonor [nom mongol de Qinghai], ou par la voie du Sichuan vers le Tibet, puis alors vers l'Inde, Le Zongli Yamen [Corps d'état responsable des affaires étrangères en Chine], en regard des circonstances, devra, lorsque le temps arrivera, émettre les passeports nécessaires et devrai envoyer des lettres aux hautes autorités provinciales et au Résident [Amban] au Tibet ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1876, Zhifu Agreement - Britain, texte original tu traité sur chinaforeignrelations.net.
  • Wang, Shên-tsu. The Margary Affair and the Chefoo Agreement. London, New York: Oxford University Press, 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 1876, Zhifu Agreement - Britain