Contestation au Liban en 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Contestation au Liban en 2011
Image illustrative de l'article Contestation au Liban en 2011
Localisation du Liban.

Localisation Drapeau du Liban Liban
Date - 13 mars 2011
Type Contestation à caractère politique et social
Mort(s) 17
Blessé(s) 2

La contestation au Liban en 2011 remonte au mois de janvier 2011 et s'inscrit dans un le contexte révolutionnaire des pays arabes. Comme en Tunisie ou encore en Égypte, les manifestants demandent plus de libertés et de démocratie, un meilleur respect des droits de l'homme mais aussi une laïcisation de la société ainsi qu'une réforme profonde de la politique particulière de ce pays.

Contexte[modifier | modifier le code]

Proche révolte bahreïnie[modifier | modifier le code]

Les chiites de l'est du pays manifestent en soutien aux protestataires de Bahreïn le 17 mars[1].

Manifestations[modifier | modifier le code]

21 janvier - 27 février[modifier | modifier le code]

28 février - 6 mars[modifier | modifier le code]

13 mars -[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Répression[modifier | modifier le code]

Réactions[modifier | modifier le code]

Réactions internationales[modifier | modifier le code]

Réactions du Gouvernement[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Laure Stephan, « Bahreïn : la peur et le désarroi gagnent les manifestants », Le Monde, 19 mars, p. 13

Articles connexes[modifier | modifier le code]