Consultation interne au Parti communiste français pour l'élection présidentielle de 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Consultation interne au PCF pour l'élection présidentielle de 2012
Type d’élection Élection primaire fermée
Jean-Luc Mélenchon (Place au Peuple) 001 (redécoupé).jpg Jean-Luc Mélenchon – PG
Voix 28 251
59,12 %
André Chassaigne à la foire du livre 2010 de Brive la Gaillarde.JPG André Chassaigne – PCF
Voix 17 594
36,82 %
Emmanuel Dang Tran.jpg Emmanuel Dang Tran – PCF
Voix 1 944
4,07 %
Résultats par département et région
Carte
Candidat à l'élection présidentielle
Candidate en 2007 Candidat en 2012
Marie-George Buffet Jean-Luc Mélenchon

La consultation interne au Parti communiste français pour l'élection présidentielle de 2012, se déroule en et vise à définir, par un vote des militants communistes, la stratégie du PCF en vue des échéances électorales de 2012.

Contexte[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, le PCF est partie prenante du Front de gauche, un regroupement politique français initié par une alliance avec le Parti de gauche (PG) lors des élections européennes de 2009. Reconduite lors des élections régionales de 2010 et cantonales de 2011, cette alliance se concrétise pour l'élection présidentielle de 2012. Le PCF de Pierre Laurent n'exclut ainsi pas de soutenir un candidat du Front de Gauche, une alliance conclue entre le PCF, le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, la Gauche unitaire et d'autres petits groupes politiques.

Le , la direction du PCF valide une alliance avec le Parti de gauche sous le rassemblement du Front de gauche à l'élection présidentielle. Le , les militants communistes élisent à une large majorité Jean-Luc Mélenchon comme candidat du Front de gauche.

Modalités de vote[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir voter à cette élection visant à définir la stratégie du PCF en vue des élections présidentielle et législatives de 2012, il faut résider en France, avoir plus de 16 ans, plus de trois mois d'ancienneté au sein du parti et être à jour de ses cotisations. Les électeurs devront se déplacer dans les sections communistes locales, qui feront office de bureaux de vote.

Le PCF revendique près de 70 000 cotisants sur 130 000 adhérents, qui constituent le collège électoral pour cette élection. Les bulletins de vote ont été envoyés par courrier dès le 10 juin. L'élection se tient les 16, 17 et [1].

Candidats[modifier | modifier le code]

Nom, âge Fonctions et notes Parti politique
André Chassaigne
(60 ans)

André Chassaigne se déclare officiellement candidat durant la Fête de l'Humanité, le .

Parti communiste
Emmanuel Dang Tran
(39 ans)
  • Membre du Conseil national du PCF
  • Secrétaire de la section du 15e arrondissement de Paris

Emmanuel Dang Tran dépose officiellement sa candidature le [2]. Il est soutenu par le réseau Vive le PCF[3].

Parti communiste
Jean-Luc Mélenchon
(59 ans)
  • Coprésident du bureau national du Parti de gauche
  • Ancien ministre
  • Député européen

Jean-Luc Mélenchon propose sa candidature le .

Parti de gauche

Personnalités ayant renoncé

  • Alain Bocquet, député du Nord, a déclaré en  : « Quel que soit son score, il faudra un candidat communiste au premier tour. Avec l'assentiment de mes camarades, je serais prêt à y aller »[4]. Par la suite, Alain Bocquet n'a pas confirmé cette intention et n'a pas fait officiellement acte de candidature.
  • Marie-George Buffet, secrétaire nationale du PCF jusqu'en , députée de Seine-Saint-Denis, candidate en 2007, a annoncé qu'elle ne se représenterait pas une seconde fois[5].
  • André Gerin, député du Rhône, cosignataire d'un appel mettant en garde contre l'effacement du PCF en 2012, se déclare officiellement candidat le , refusant la « mortification » du Parti communiste en cas de candidature de Jean-Luc Mélenchon[6]. Refusant de diviser les opposants à Jean-Luc Mélenchon lors du vote final, André Gerin se désiste en faveur d'André Chassaigne, le [7].
  • Maxime Gremetz, député de la Somme, se déclare candidat à l'investiture du Front de gauche le , à la suite de l'annonce de la candidature de Jean-Luc Mélenchon[8]. Par la suite, Maxime Gremetz n'a pas confirmé cette intention et n'a pas fait officiellement acte de candidature.
  • Pierre Laurent, secrétaire national du PCF depuis , a déclaré qu'il ne sera pas candidat, préférant mettre en avant des « personnalités fortes » du parti telles qu'André Chassaigne, Patrick Le Hyaric ou Alain Bocquet. Considérant que « l'hypothèse qu'il n'y ait pas de candidat communiste n'est pas un tabou », il privilégie une candidature unitaire du Front de Gauche.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats du vote de la conférence nationale du Parti communiste français[modifier | modifier le code]

Le projet de résolution proposé par la direction du PCF à la Conférence nationale des 3, 4 et prévoit la poursuite de la stratégie du Front de gauche en 2012, incluant la rédaction d'un « programme populaire et partagé », un soutien à Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle et une répartition des circonscriptions aux élections législatives très favorable au PCF[9].

Voix %
Pour le projet de résolution 416 63,61
des exprimés
Contre le projet de résolution 238 36,39
des exprimés
 
Votants 672 100
Exprimés 654 97,32
Blancs et nuls 18 2,68

La Conférence vote par ailleurs, à 79,91 % des voix, la consultation des adhérents communistes les 16, 17 et sur la base de trois choix différents (proposition de la conférence nationale, soutien à André Chassaigne dans le cadre du Front de gauche, et soutien à la candidature d'Emmanuel Dang Tran au nom du seul PCF et du réseau vivelepcf), tout en se refusant d'appeler cette consultation des « primaires ».

Résultats de la consultation des militants communistes[modifier | modifier le code]

Les résultats complets ont été rendus publics sur le site national du PCF[10].

Choix proposés Voix %
Proposition de la Conférence nationale
(incluant le soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon)
28 251 59,12
des exprimés
Candidature d'André Chassaigne dans le cadre du Front de gauche 17 594 36,82
des exprimés
Candidature d'Emmanuel Dang Tran au nom du PCF 1 944 4,07
des exprimés
 
Inscrits 69 227 100
Participation 48 631 70,25
Abstention 20 596 29,75
Exprimés 47 789 98,27
Blancs et nuls 842 1,73

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gino Delmas, « Les primaires à gauche au banc d'essai », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Pourquoi nous soumettons la candidature d’Emmanuel Dang Tran au vote des communistes de juin 2011 - Vive le Parti Communiste Français ! », sur Vive le Parti Communiste Français ! (consulté le ).
  3. http://vivelepcf.fr/
  4. François Gérin, « La recette d'Alain Bocquet en cas de coup de barre : "Un Marx et ça repart !" », La Voix du Nord, 29 août 2009.
  5. « Marie-George Buffet ne sera pas candidate en 2012 », Le Figaro, 4 mai 2010.
  6. « L'Express - Actualités Politique, Monde, Economie et Culture », sur L'Express (consulté le ).
  7. « 2012: André Gerin retire sa candidature », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. « lci.tf1.fr/filnews/politique/g… »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  9. « Résolution adoptée par la Conférence nationale du PCF des 3, 4 et 5 juin 2011 », site national du PCF, 05/06/2011
  10. http://www.pcf.fr/sites/default/files/resultat_vote_16_17_18_juin.pdf