Construire un récit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Construire un récit
Auteur Yves Lavandier
Genre Essai
Éditeur Le Clown & l'Enfant
Date de parution 2011
Nombre de pages 250
ISBN 2-910606-12-0

Construire un récit est un traité d'Yves Lavandier (auteur de La Dramaturgie) consacré à la conception et l’écriture de récits destinés au cinéma, au théâtre, à la télévision, à la bande dessinée mais aussi, dans une moindre mesure, au roman. Sa première édition est parue en juin 2011 aux éditions Le Clown & l'Enfant. Le livre a été réédité et augmenté en . Puis augmenté encore de 25 % en 2019 dans une deuxième réédition publiée par les Impressions Nouvelles. Une version anglaise (Constructing a Story, traduction d'Alexis Niki) est parue en [1].

Contenu[modifier | modifier le code]

En 2011, à l’occasion de la réédition de La Dramaturgie, Yves Lavandier décide d'extraire les chapitres les plus pratiques du livre et d’en faire des ouvrages à part entière : Construire un récit, Évaluer un scénario (paru également en 2011) et Récits dramatiques exemplaires (à paraître). Construire un récit passe ainsi des 50 pages qu’il occupait dans La Dramaturgie à 170, puis à 220 pour sa réédition en 2016.

L’ambition d’Yves Lavandier est d’aider les auteurs qui ont envie de raconter une histoire à transmettre leur pensée et leur univers de façon accessible. Pour cela, il propose une méthode qui consiste à partir du sens pour arriver au récit complet, en passant par le pitch, les fondations, les jalons, le scène-à-scène et le traitement. Le principe général étant qu'« on ne construit pas une maison en commençant par le papier peint. »

En sus de plusieurs passages consacrés au travail de caractérisation, un gros chapitre des deux dernières éditions (2016 et 2019) est entièrement dédié à la trajectoire interne, c’est-à-dire à la transformation psychologique possible de l’un des personnages. L’auteur y donne des outils pour justifier une transformation et analyse une vingtaine d’œuvres, sous l’angle de la trajectoire interne. La Liste de Schindler, Une maison de poupée, La Mégère apprivoisée, Les Mille et Une Nuits, Œdipe roi, Toy Story, Un chant de Noël, Un jour sans fin, Vol au-dessus d’un nid de coucou, Astérix et les Normands font partie des œuvres examinées. Dans son analyse du début de Tootsie, Yves Lavandier explique que le protagoniste (Dustin Hoffman) n’est pas caractérisé comme un macho qui doit apprendre à respecter les femmes, contrairement à ce que beaucoup de théoriciens américains affirment.

Couverture[modifier | modifier le code]

La photo de couverture des éditions 2011 et 2016 représente un chou romanesco, c’est-à-dire un exemple naturel de structure fractale. En effet, Yves Lavandier considère que le couple objectif-obstacles est le motif de base du récit et suit un principe fractal. En d'autres termes, le récit est la combinaison, à différentes échelles, de milliers de couples objectif-obstacles et des mécanismes qui en découlent : protagoniste, incident déclencheur, structure en trois actes, climax, etc. L'auteur prend l'exemple d'Il était une fois dans l'Ouest pour illustrer sa démonstration.

La version de 2019, publiée par les Impressions Nouvelles, présente en couverture une photo extraite de Un jour sans fin.

Accueil[modifier | modifier le code]

Dans L'Avant-Scène Cinéma no 609 de , Jean-Philippe Guérand écrit : « Construire un récit se présente comme un véritable guide du savoir-écrire dans lequel l’auteur bouscule son lecteur et pousse l’apprenti-scénariste dans ses ultimes retranchements à travers des chapitres intitulés "Soyez féroce avec votre protagoniste" ou "Faites participer le spectateur", en abordant à la fois le cinéma et la télévision[2]. »

Pour le scénariste et concepteur de jeux Antoine Bauza, « S'il ne dispense pas de la lecture du sacro-saint pavé que constitue La Dramaturgie, Construire un récit est également une mine d’or (et un excellent complément) pour le scénariste. Il m’a apporté de précieux conseils ainsi qu’une bonne dose de motivation[3]. »

Pour le site Bazart, "La Dramaturgie et Construire un récit sont donc aussi instructifs pour qui veut raconter une histoire. Ils sont assurément complémentaires." [4]

Carole Collard dans Le Magazine des Auteurs SACD : "Construire un récit reprend et développe plusieurs chapitres des éditions 2004 et 2008 de La Dramaturgie dans le but d’aider les scénaristes à « ordonner les épanchements » de leur hémisphère droit."[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]