Constitution de Cúcuta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Constitution de la Colombie.
Constitution de Cúcuta
Description de cette image, également commentée ci-après
Plaque de commémoration de la Constitution de Cúcuta
Présentation
Pays Flag of the Gran Colombia.svg Grande Colombie
Territoire d'application République de Colombie : Colombie, Équateur, Panama et Venezuela
Langue(s) officielle(s) Espagnol
Branche Droit constitutionnel
Adoption et entrée en vigueur
Signature
Entrée en vigueur
Abrogation Dissolution de la Grande Colombie en 1831. (Le Venezuela s'est déclaré indépendant le , suivi par l'Équateur le .)

Lire en ligne

Texte intégral en espagnol sur Wikisource

Le temple historique de Cúcuta, où les députés de la Nouvelle-Grenade (Colombie) et du Venezuela signèrent la Constitution.

La Constitution de Cúcuta, également appelée Constitution de Grande Colombie, officiellement Constitution de la République de Colombie, est la constitution de la Grande Colombie, unifiant les différents territoires de la Vice-royauté de Nouvelle-Grenade en tant que membres d'une fédération. Elle fut signée durant le Congrès de Cúcuta le 30 août 1821.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les membres élus lors du Congrès d'Angostura se réunirent de nouveau à Cúcuta le 24 juin 1821, après la bataille de Carabobo, qui déboucha sur l'indépendance du territoire vénézuélien. Le 18 juillet, après la libération de Caracas, de Carthagène des Indes, de Popayán et de Santa Marta, le Congrès redoubla d'efforts pour définir une nouvelle constitution incluant les régions nouvellement libérées. Le texte final fut approuvé le 30 août 1821 et entra en application le 22 juillet 1822. Elle est considérée comme étant la première constitution de Colombie et perdura jusqu'à la dissolution de la Grande Colombie en 1831.

Le texte[modifier | modifier le code]

La Constitution de Cúcuta était structurée en 10 chapitres et 91 articles.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bushnell, David (1970). The Santander Regime in Gran Colombia. Westport: Greenwood Press. (ISBN 0-8371-2981-8)
  • Gibson, William Marion (1948). The Constitutions of Colombia. Durham : Duke University Press.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]